Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2021

Showbiz mondial : le prince Harry dans l’engrenage

158930034_1384704415204848_6066909563498115503_n.jpg

Ce qu’il y a derrière l’exhibition Harry-Meghan à CBS – que nos médias dits de référence feignent de prendre pour un événement politique. Ma chronique de Radio Présence (Toulouse Midi-Pyrénées) et Radio Fidélité Mayenne :


 

http://www.radiopresence.com/IMG/mp3/10032021_chroeco_airtemps.mp3

 

<< Les Français assiégés par la pandémie et frappés par le chômage sont priés depuis trois jours de s’attendrir sur le sort du prince Harry et de son épouse Meghan. Victimes paraît-il de malheurs (un peu vagues mais très people et puissamment mis en scène par la télévision américaine), ils se sont montrés l’autre soir – surtout Meghan – versant des larmes sur leur destin.

Regardons ça de plus près. La comédienne et le brave garçon, millionnaires dès le début de leur histoire, vivent dans une somptueuse villa achetée 11 millions de livres sterling. Ils ont fondé une société à Beverly Hills qui a signé pour 100 millions de dollars avec Netflix et pour 30 millions de dollars avec Spotify.

Ils gagnent 1 million de dollars chaque fois qu’ils vont dire trois mots dans un mariage ou une convention d’entreprise.

Une agence spécialisée assure le marketing de leur image, dont ils font désormais commerce : c’est l’image de deux rebelles de luxe, installés aux Etats-Unis pour y exploiter un titre princier dont Meghan a rejeté les responsabilités caritatives.

Tout ça, dont l’interview de l’autre soir, est donc du business : y compris les attaques de Meghan contre la famille royale britannique, sans laquelle elle serait pourtant restée une petite actrice de séries télé...

Harry s’est laissé prendre dans l’engrenage du monde actuel, celui qu’avait admirablement décrit Dave Eggers en 2017 dans son roman Le Cercle publié chez Gallimard : l’exhibition de la vie privée, devenue principale industrie des géants de la communication. Quand cette vie privée est celle de membres de la jet-set mondiale, l’industrie de l’exhibition devient une mine d’or. Et cette industrie prétend placer l’humain au centre de tout, alors que son but est de tout rendre public pour en tirer des profits sans limites : voyeurisme de masse, totalitarisme doucereux au nom du divertissement…

Vue sous cette éclairage, l’attitude de Meghan et Harry n’a rien d’attendrissant. Ce sont eux qui sont du côté de la force dominante : la dérégulation de tout, la marchandisation de tout, le rejet de toutes les contraintes, alors que la Couronne d’Angleterre, pour richissime qu’elle soit, est dans le carcan d’obligations liées à sa fonction dans la société :  la représentation permanente, l’unité affichée et les devoirs protocolaires envers autrui. Elle fait des efforts pour se moderniser : mais ce que veut la modernité ce n’est pas la représentation protocolaire d’une famille, c’est l’exhibition commerciale des individus et de leurs pulsions : chose incompatible avec l’institution royale. À ce jeu-là, les Sussex jouent avec trois coups d’avance.  Meghan sait très bien ce qu’elle fait. >>     

 

 

campagne-marketing1-1170x625.jpg

        

11:05 Publié dans Moeurs, Société | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : meghan-harry

Commentaires

NAUSÉABONDS

> Oui, nos médias "dits" de référence. Ils ne méritent plus ce qualificatif depuis qu'ils sont tombés dans le racisé, idéologie la plus grossière et la plus nauséabonde aujourd'hui.
______

Écrit par : Pelot de Betton / | 10/03/2021

> Meghan, pauvre petite fille riche.
______

Écrit par : Mariquita Lopez / | 10/03/2021

NOTHING

> Meghan Markle est noire ? métisse ? de quoi parle-t-elle ? Bref. "Much ado about nothing".
______

Écrit par : Alex / | 10/03/2021

MEGHAN EST UNE CALCULETTE

> "Meghan sait très bien ce qu'elle fait" : oui, en saupoudrant - à l'américaine, c'est-à-dire massivement - dans ses pleurnicheries les ingrédients à la mode : accusations de racisme, de harcèlement, etc., etc.. Le plan "com" semble assez réussi, puisque une certaine presse de gauche libérale anglaise en profite pour publier un 17 854ème billet d'humeur sur la fin nécessaire de la monarchie (les mêmes éditorialistes oublient que, s'ils voyaient leur rêve se réaliser, ils dénonceraient ensuite la démagogie des campagnes présidentielles dans leur pays).
La famille royale britannique a sans doute commis, toujours sur le plan de la "com", une erreur en pensant qu'un de ses membres lui apporterait une apparence moderne en épousant une actrice américaine. C'était oublier que le truc avait déjà été fait dans les années 1950 à Monaco, sans grandes conséquences, puisqu'il s'agit d'une principauté en chocolat.
Reste une arme (et ce serait plutôt drôle) à cette famille pour qu'il ne soit plus question de cette histoire assez futile : rendre leur liberté la plus totale à "Meghan et Harry", en souhaitant beaucoup de bonheur à M. et Mme von Battenberg.

SL


[ PP à SL – Battenberg, ja wirklich. Rappelons qu'en 1715 les Highlanders stuartistes appelaient l'usurpateur Georges Ier "the wee wee German lairdie". Ou "le marchand de navet de Hanovre". ]

réponse au commentaire

Écrit par : Sven Laval / | 10/03/2021

36 ANS

> On définit l'adolescent comme celui qui est "complètement dépendant du système qu'il critique". Son Altesse Harry et sa douce collent parfaitement à cette définition... mais Son Altesse a 36 ans, il serait temps pour lui de passer à une nouvelle étape dans son développement psychologique personnel.

BH


[ PP à BH C'est justement pour son psychisme personnel que son frère aîné et son père ont toujours été inquiets... ]

réponse au commentaire

Écrit par : B.H. / | 10/03/2021

LA CULOTTE

> À défaut de convoquer Kierkegaard ou Schopenhauer, je citerais volontiers 'La Grande vadrouille' : "Femme jamais commander, mari toujours porter culotte même quand culotte trop large".
L'entretien a montré à quel point la duchesse de Sussex portait la culotte dans le couple. Il semble évident que ce 'plan com' a été soigneusement préparé ; c'est même à se demander si la décision de quitter la Grande-Bretagne au bout d'un an de mariage n'a pas fait l'objet du même type de planification. Harry se fait avoir comme un bleu : que l'entourage du prince Charles l'appelle "l'otage" montre à quel point, eux, voient clair.
La duchesse est et reste une actrice : elle a parfaitement compris qu'en jouant à fond la carte de la victimisation au micro d'une journaliste afro-américaine, elle empêchait quasiment la famille royale de se dédouaner d'une accusation de racisme. Non que je puisse souscrire à quelque remarque raciste proférée à l'égard de la duchesse ; si tel commentaire il y eut, il serait évidemment condamnable et inacceptable. Mais il s'agirait en l'occurrence d'un différend entre l'Américaine et l'auteur de tels propos : or c'est la famille dans son ensemble qui aujourd'hui fait l'objet d'une suspicion généralisée.
Meghan Markle sait que le prince Harry n'a pas été d'une conduite exemplaire par le passé, lorsqu'il se déguisa d'un uniforme d'officier nazi par exemple. De tout cela, il ne fut évidemment pas question au micro de Mme Winfrey ; forte de son coup de com' mondial, la duchesse sait que les millions de dollars suivront rapidement.
La reine en fin de vie mérite mieux que cela, en particulier alors que le duc d'Édimbourg vit à l'hôpital ses probables derniers instants. On a du tact ou on n'en a pas...
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 11/03/2021

C'EST ELLE QUI COMMANDE

> Contrairement à Sven, je ne pense pas que ce mariage ait été approuvé par la famille royale. Simplement, Harry était entiché de sa Meghan et ne voulait pas y renoncer. Et dans le couple, c'est elle qui décide et lui fait ce qu'elle désire.
On peut quand même admirer la performance : elle arrive à faire pleurer dans les chaumières parce que UNE personne s'est demandé de quelle couleur serait le bébé. Si, en l'absence d'information, cette personne s'était demandé si ce serait une fille ou un garçon ? Ou si le bébé serait roux, blond ou noir ? Cela aurait-il été également un harcèlement insupportable ?
Sinon, je pense que, plus que faire pleurer dans les chaumières, le but était de ramasser un maximum d'argent sur cette opération de communication. Et cela fait montre d'un manque d'égards flagrant vis-à-vis de la reine qui doit être gravement préoccupée par l'état de santé de son époux. Mais de cela, Meghan ne se soucie guère. Harry suit son épouse et cherche à redorer son blason, ne voulant pas être accusé d'ingratitude envers une famille qui lui a offert une vie bien confortable.
______

Écrit par : Bernadette / | 11/03/2021

BEVERLY HILLS

> https://www.thesun.co.uk/news/11575013/meghan-markle-prince-harry-hollywood-oprah-winfrey/

https://edition.cnn.com/2019/08/19/uk/harry-meghan-private-jets-gbr-intl/index.html

Pour information, voici à quoi ressemble la résidence du couple ducal à Beverly Hills.
Ajoutons que la duchesse, officiellement très investie dans la lutte contre le réchauffement climatique et tout à fait en faveur de la protection de l'environnement, ne se déplace quasiment qu'en jet privé.
Dans la droite ligne d'un autre fier héraut de la défense de la planète, Barack Obama, qui se rendit en Polynésie française en avion privé : les riches et les puissants sont souvent, hélas, de parfaits hypocrites.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 11/03/2021

DEBORD

> Meghan et Harry font sans doute objectivement le jeu d'une certaine domination médiatique propre au show biz, et donc aux puissants. Mais ils sont sincères je crois dans la dénonciation de leurs malheurs. Meghan a sans doute éprouvé réellement ce qu'elle raconte, et elle serait bien étonné qu'on puisse la tenir pour coupable de ce qu'elle a subi. Elle a même avoué qu'elle avait songé au suicide, ce qui n'est pas rien. Alors, la fiction rejoint-elle la réalité ? Dans "Le Figaro" d'aujourd'hui, l'académicien Marc Lambron a écrit un article assez marrant sur cette affaire. Les seuls à ne pas rire sont les Sussex, avec bientôt Archie, quand il aura l'âge de raison. Eux aussi ont le droit d'éprouver des émotions, non ? -- même si ces émotions sont de la pacotille de "fake news". Au temps de la "post-vérité", les Sussex sont rois. C'est peut-être ce que Derrida aurait appelé la "dissémination" et Debord le "Spectacle" !
______

Écrit par : Bégand / | 11/03/2021

SUSSEX & KARDASHIAN

> En tout cas, le résultat n'est pas bon côté britannique. Harry qui voulait faire comprendre la raison de son lâchage de la famille royale voit sa popularité baisser. Enfin, ce n'est pas lui l'héritier de la couronne, et le couple voit sa popularité monter aux USA. Mais quand ils ne seront plus vus comme une partie de la famille royale d'Angleterre mais comme des citoyens US à part entière, gagneront-ils encore autant d'argent ?

Bernadette


[ PP à Bernadette – En effet, ils finiront dans l'austérité. Tout le monde n'a pas le talent gestionnaire des Kardashian, modèle inavoué des Sussex... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Bernadette / | 13/03/2021

@ PP

> Un morceau entier de mon message ayant disparu, je le renvoie corrigé si vous permettez :

@Ph de Visieux
Sans oublier un célèbre photographe surnommé "l'hélicologiste"

Je crois qu'il y a aujourd'hui une interview intéressante de Rachel Khan (métisse aux origines gambiennes, sénégalaises, juives....)
«Le discours victimaire des pseudo-antiracistes m’est insupportable»
Évidemment quand on songe aux cris de "sales juifs !" qu'on a pu entendre et voir en vidéo lors d'une manifestation raci(ali)ste, elle ne doit pas être dans leurs petits papiers...

A Meghan Markle, elle fait cette remarque judicieuse :
"Petite info venue du réel pour notre amie « racisée » #MeghanMarkle
C’est grâce à la bourse d’étude du British Council, donc grâce à la Couronne, que mon père, enfant d’une famille extrêmement pauvre en Gambie a pu poursuivre ses études, pour s’en sortir. #GodSavetheQueen "

Ce à quoi des internautes répondent que cette bourse est destinée à créer un syndrome de Stockholm chez les ressortissants du Commonwealth.
Décidément, "Qui veut noyer son chien l'accuse de rage."
À noter que comme ces internautes sont justement apparemment des blancs, je parlerai là de "syndrome MacStraggle" du nom de ce colonel, personnage de Lucky Luke, qui, ayant son fils dans son régiment, le punit sans cesse car il ne veut pas être accusé de favoritisme.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 13/03/2021

"UN BON COUP DE PIED AU CUL"

> "Elle a même avoué qu'elle avait songé au suicide, ce qui n'est pas rien"
Ça ne veut pas dire que ce soit vrai.
Quant à ses larmes ça ne veut rien dire du tout d'autant que c'est une actrice et que concentrée sur elle-même comme elle l'est, il doit lui être facile de pleurer sur sa personne.
Les larmes ne sont jamais une preuve de sincérité et encore moins de vérité.
Souvenez-vous de la soi-disant infirmière koweïtienne pleurant devant une commission américaine en disant qu'elle avait vu des Irakiens tuer des bébés dans un hôpital au Koweït.
Il a été prouvé ensuite qu'elle n'était pas infirmière, qu'elle avait 15 ans et que c'était la fille de l'ambassadeur du Koweït aux États-Unis...**
Les médecins voient régulièrement des gens débarquer chez eux pour leur parler de pensées suicidaires parce qu'ils veulent obtenir un arrêt de travail.
Le principe de précaution fait le reste.
Et au milieu de ça vous avez vraiment des victimes qui ont vraiment des pensées suicidaires.
Mais je pense que le sujet n'est pas là, n'entrons pas dans leur jeu, voyons les faits comme dit PP.
Il y a eu des tensions comme dans toutes les familles, s'il y a eu des propos déplacés ça se règle en famille et la reine a assez d'autorité sur tout le monde pour les régler. Elle a dit que ce n'était ni la reine ni son mari, ce ne peut pas être le prince Charles qui a introduit des gens de couleur dans la garde royale, reste alors la belle-sœur et le beau-frère.
Et là on sait qu'il y a un sacré compte à régler.
- un crêpage de chignon sur une question de chiffon le jour du mariage sur le mode "c'est pas moi c'est elle qui a commencé" (à la même époque il y avait une guerre atroce au Yémen soit dit en passant). Boudu ça c'est grave ! Les Sussex n'ont même pas l'air de se rendre compte qu'évoquer cette anecdote est grotesque.
- une plainte déposée pour harcèlement par un employé rejoint par une dizaine de personnes de Kensington contre M M ça c'est un fait et ce n'est pas rien
(bien sûr on peut penser aussi que la famille royale n'aimant pas le scandale, ils déposent cette plainte pour avoir un chèque en échange d'un retrait)
- un refus de tenir ses obligations envers des dizaines de peuples à travers le monde, ça aussi c'est un fait et oui c'est grave et que cela soit dû à ce qui précède est totalement démesuré sauf pour des égocentriques.
- Harry dit qu'il ne veut pas reproduire ce qui est arrivé à sa mère. Alors il ne devrait pas convoquer les médias ! C'est l'hyper médiatisation qui l'a tuée.
Un bon coup de pied au cul, trois mois à travailler à la pioche dans une mine de soufre et ça ira mieux.

** à voir dans un documentaire sur l'Irak en replay en ce moment sur le site france 5
______

Écrit par : E Levavasseur / | 13/03/2021

CE PAUVRE HARRY

> Harry a certes souffert de ce qui est arrivé à sa mère. Ce qui donne à Meghan plus de facilité pour le manœuvrer. Encore une fois, heureusement que ce n'est pas lui l'héritier de la couronne, il manque par trop de discernement.

Bernadette


[ PP à Bernadette – Un roi sans discernement n'étonnerait pas les Anglais. Totalement toqué, George III (obiit 1820) passait ses journées à jouer 'Greensleeves' sur des verres musicaux :
"Greensleeves was my delight,
Greensleeves my heart of gold
Greensleeves was my heart of joy
And who but my lady Greensleeves... " ]

réponse au commentaire

Écrit par : Bernadette / | 14/03/2021

à Éric Levavasseur :

> ... et un ancien ministre de l'Environnement et ancien animateur télé qui lança une gamme de gels douche 'Ushuaïa' évidemment en plastique, avec arômes importés de l'autre bout du monde. Ses larmes sur France Inter quant à l'état de la planète mériteraient sans doute quelque introspection...
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 14/03/2021

MEGHAN MARKLE N?'EST PAS GEORGE FLOYD

> https://twitter.com/Charlie_Hebdo_/status/1369332151708172296?s=20

'Charlie' remet une couche racialiste à l'affaire Harry-Meghan en publiant ce dessin aussi injuste que stupide. Markle en George Floyd ? Où est le rapport ? En quoi la reine serait-elle impliquée ? Vulgaire, atterrant, les mots me manquent.
Mais j'oubliais que 'Charlie', ce sont les "valeurs de la République" : la grand-messe laïcarde en Sorbonne est encore dans toutes les mémoires !


PV


[ PP à PV – Le Journal Officieux de la République française a donc le droit d'invectiver la reine d'un pays voisin, tandis que la République officielle exprime sa plus vive amitié à ce pays et à sa Couronne. Beau symptôme de schizophrénie. Depuis que la République a de "nouvelles valeurs", elle intéresse les psychiatres. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 14/03/2021

LA FIN DE TOUS LES DEVOIRS

> Dire à un enfant : « Tu vivras dans un luxe inouï à condition que tu fasses ton devoir. Tu es né pour ça et tu ne peux rien y changer. », c’est totalement pervertir la notion de « devoir » et de « vocation ». Dans un sens, Harry a raison de ruer dans les brancards. Malheureusement, c’est un faux rebelle, condamné à vivre en parasite. Il est né piégé et piégé il restera.

Hélène


[ PP à Hélène – C'est sous notre regard que cette conception dynastique du devoir paraît une perversion. Ce n'en était pas une à l'époque où les royautés étaient majoritaires sur le Vieux Continent. Le drame de la Couronne britannique est de perpétuer cette conception dans une époque qui est, selon le titre du livre déjà ancien de Lipovetski, la règne des "droits", même imaginaires, et le "créouscule" de toutes les notions de devoir - même les plus récentes... ]

réponse au commentaire

réponse au commentaire

Écrit par : Hélène / | 14/03/2021

CALCULATRICE

> Ce qui est inquiétant et révélateur de l'époque, c'est aussi le ridicule de la porte parole de Biden qui, questionnée sur le sujet lors de son point presse, a cru utile de commenter en louant le courage des deux tourtereaux. C'est inouï d'amateurisme et de bêtise.

Luc


[ PP à Luc – "Tourtereaux" ? En êtes vous sûr ? La soeur de la ci-devant Sussex définit ce couple d'une façon plus cynique... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Luc / | 15/03/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.