Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2021

Valérie Pécresse contre le maraîchage de proximité

perspective_de_la_gare_triangle_de_gonesse.png

Ce que la région et l'Elysée veulent mettre à la place des terres agricoles...

Mme Pécresse (HEC-ENA, Young leaders en 2002) poursuit les protecteurs du Triangle de Gonesse (agriculteurs et défenseurs de l’environnement) devant le juge pénal de Pontoise. La rivalité entre la présidente de la région Ile-de-France et la Macronie va-t-elle se traduire par une course à l’artificialisation des sols ? Le dossier :


Bernard Loup, président du collectif pour le Triangle de Gonesse – territoire situé à quelques kilomètres au nord de Paris – est convoqué ce mercredi au tribunal de Pontoise sur plainte en référé de la présidente de la région Ile-de-France. Motif : depuis huit jours, Bernard Loup et les défenseurs de Gonesse occupent ces terrains agricoles fertiles, dont une partie est la propriété de l’Établissement public foncier d’Ile-de-France présidée par Mme Pécresse.  Le Collectif a déclaré les 280 hectares du Triangle de Gonesse “zone à défendre”. Pourquoi ?  Parce que l’idée de bétonner ces terres est toujours là, malgré le rejet gouvernemental (2019) du projet Auchan qui était un monstrueux complexe de divertissement sur 80 hectares. Preuve de cette obstination bétonneuse : la construction sur le Triangle d’une gare de la ligne 17 du métro – prévue à l’origine pour le projet Auchan – reste à l’ordre du jour. Et il suffit de consulter le site Grand Paris express pour lire ceci : “ La ligne 17 renforce le développement de pôles économiques franciliens majeurs (secteur Pleyel, Parc des Expositions de Villepinte, aéroports Roissy Charles-de-Gaulle et du Bourget) et accompagne le vaste projet urbain du Triangle de Gonesse. Sa mise en service est prévue en trois temps : en 2024 entre Saint-Denis Pleyel et Le Bourget RER, voire Le Bourget Aéroport selon faisabilité technique, puis en 2027 jusqu'au Triangle de Gonesse, et enfin au plus tard en 2030 jusqu'à la gare Le Mesnil-Amelot.”  

C’est donc la course au bétonnage. M. Macron ne veut pas se laisser distancer par Mme Pécresse : pour ne pas dire de quoi il retourne, le président de la République déclare pudiquement “réfléchir à un projet plus vaste que le Triangle de Gonesse” ; donc un projet non-agricole, c’est-à-dire l’urbanisation du périmètre programmée par le Grand Paris express.

Or Bernard Loup et ses amis proposent tout autre chose : “Nous voulons faire comprendre aux autorités que la meilleure des choses pour ce terrain, c’est de le garder agricole et d’y développer un projet qui a du sens.” Il s’agit du projet Carma (“Coopération pour une ambition agricole rurale et métropolitaine d’avenir”) : développer le maraîchage – créateur d’emplois – sur le Triangle de Gonesse, “pour approvisionner les cantines scolaires, les hôpitaux et les marchés locaux avec des produits frais et de saison”.  Le 20 janvier, ils étaient plusieurs centaines sur le site, avec banderoles et pancartes, pour demander que le Triangle devienne “laboratoire de la transition agricole, des circuits courts et de la marche vers davantage d’autosuffisance alimentaire en Ile-de-France” : ce qui ne serait pas du luxe, l’Ile-de-France étant, sur ce plan, la région la moins autonome de l’Hexagone. Le besoin de produits de proximité sains et frais se fait sentir, expliquait à la presse une adjointe à la mairie de Montreuil (93) : “À Montreuil on a environ 8 500 repas par jour dans les cantines scolaires, et on veut améliorer au maximum ce qu'on propose aux enfants. Il y a une augmentation très forte de l'obésité infantile, qui est évidemment due à la malbouffe, et les municipalités ont leur rôle à jouer là-dedans. Le combat contre la malbouffe, c'est aussi celui pour permettre l'accès au bio, en circuit court, aux classes populaires. Pourquoi ça serait réservé aux riches ? Et Robert Spizzichino, un des pilotes du projet Carma : “Tout le bassin de Roissy est en crise. Plutôt que de revenir vers de vieilles recettes d'urbanisation qui n'ont plus aucun sens avec la crise sanitaire, il faut diversifier, s'adapter à la nouvelle donne. On a l'occasion de faire un pôle de l'agronomie du futur, il faut se lancer.”   Voilà contre quoi Mme Pécresse lance les juges.

 

 

Les projections de la ligne 17 : un futurisme déjà obsolète

sdp_parvis-ext-sud-ouest_nuit-hd.jpg

 

 

Commentaires

bonjour PP,

> un article sur Mario Draghi devenu président du conseil italien ?
toute honte bue !

EL


[ PP à EL – Oui, il faudra lui tailler un costume d'ici peu. Cela dit, c'est le système politique italien entier qui a "toute honte bue", et depuis longtemps...]

réponse au commentaire

Écrit par : E Levavasseur / | 17/02/2021

FRANCE INTER

> J''invite vos lecteurs à écouter l’émission de France Inter à ce sujet, très instructif

https://www.franceinter.fr/emissions/co2-mon-amour/co2-mon-amour-31-janvier-2021
______

Écrit par : Tangui / | 17/02/2021

PASSÉ

> Les métropoles appartiennent au passé. Voir: https://www.youtube.com/watch?v=7qreay9bnxg
______

Écrit par : ND / | 17/02/2021

> L'Immonde comme l'écrit S. Lapaque...
______

Écrit par : Raphaël R. / | 17/02/2021

à Éric Levavasseur :

> Mario Draghi et son quasi-allié Matteo Salvini ! C'est l'Italie version 'Quatrième République'...
P.S. Situation à méditer devant le désir exprimé par Fr. Bayrou à vouloir instaurer la proportionnelle, effectivement plus démocratique mais source d'interminables arrangements politicards. Macron feint d'oublier la promesse faite en son temps au Béarnais, réputé coriace. À suivre...
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 18/02/2021

YOURCENAR

> https://www.youtube.com/watch?v=4aFJxmsG4DY

Écouter cet entretien avec Marguerite Yourcenar, tourné par Radio Canada en 1975 dans l'île américaine des Monts-Déserts où l'académicienne s'était établie, pourrait être suggéré à Mme Pécresse : tout ce qui est expliqué par la grande dame est d'actualité, que ce soit en termes de protection environnementale ou que ce soit en termes de transhumanisme (Mme Yourcenar s'insurge contre les bébés-éprouvette). On croirait écouter une analyse de la situation de 2021 : "les hommes tueront l'homme".
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 19/02/2021

K.T.O. ET L'ÉCOLOGIE

> https://www.youtube.com/watch?v=r8t730MkEVc
Nous avions évoqué il y a quelque temps la relative absence de réflexion écologique sur KTO. Ce manque fut partiellement comblé hier avec la diffusion d'un remarquable documentaire sur le sujet : 'Les chrétiens face à l'urgence écologique'.
Une longue analyse porte sur 'Laudato Si' avec une remarquable insistance sur le refus de tout recours au tout-technologique et sur la nécessité d'une écologie intégrale, tout étant lié. Une belle référence à saint François met en relief le Cantique des Créatures, parallèlement au témoignage touchant d'une soeur franciscaine. La dimension sociale n'a pas été occultée : "il faut être attentif à la clameur de la Terre comme à la clameur des pauvres". L'Espérance chrétienne non plus, mais assortie d'une dichotomie quelque peu fallacieuse entre "chrétiens" et "écologistes" : "l'écologiste est tenté de désespérer", ce qui n'est pas vrai de tous les écologistes, dont beaucoup sont d'ailleurs chrétiens.
D'un point de vue théologique, on peut relever quelques imprécisions, toutefois mineures :
[11:45] "Lorsque Dieu a fini la Création avant d'avoir créé l'homme, Il regarde tout ce qu'Il a fait et Il dit 'tout cela est très bon' ; la Création a une valeur avant même que l'homme ne soit créé" (Dieu n'a jamais "fini la Création" : Il ne cesse jamais de créer, et cela depuis le commencement du monde ; Dieu n'a donc pas pu "finir la Création avant de créer l'homme" puisque l'homme fait évidemment partie de celle-ci).
[13:35] "Le premier livre de la Révélation, ce n'est pas la Bible, c'est cela, c'est cette forêt où l'on est : là, vous voyez Dieu. Cette forêt, elle a de la valeur parce que c'est une forêt primaire, une forêt qui n'a jamais brûlé" (la forêt de la Sainte-Baume est effectivement révélatrice de l'oeuvre créatice de Dieu, mais pas parce qu'elle est une forêt primaire : toute forêt, même replantée après un incendie, tout arbre, toute feuille, toute cellule, tout atome sont autant de merveilles qui nous conduisent à l'instar du psalmiste à rendre grâce au Créateur de toutes choses, ce que le prêtre rappelle d'ailleurs fort justement dans son propos).
Un documentaire à visionner et à méditer, en nous réjouissant de cette belle initiative prise par la chaîne catholique.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 23/02/2021

ASTRONOMIE CONTEMPORAINE ET HISTOIRE DES IDÉES

> Cela me rappelle un astronome qui, intervenant dans je ne plus quel média, sur un sujet d'astronomie, prit, tout un coup, un ton très grave, pour évoquer une réalité historique sombre dont on ferait bien de se souvenir : "je vous rappelle que..." et de dire que Aristote bâtît un système géocentrique, où l'on l'univers se divise en deux espaces, le sublunaire et le supralunaire, et où la terre est plate [sic] ; et que l'Église, pendant le terrible Moyen Âge, persécutait impitoyablement quiconque osait remettre en cause ce modèle qu'elle avait érigé en dogme.
On peut en conclure que parler d'astronomie contemporaine, d'exoplanètes, de galaxies et de trous noirs, est une chose, et d'histoire des idées, une toute autre. Pour commencer, l'astronome fait erreur sur l'histoire médiévale, et ignore que l’intégration de l'héritage d'Aristote dans la pensée médiévale ne s'est pas fait sans opposition de la part de certains évêques et de certains théologiens, une réalité historique bien éloignée de la prétendue élévation du modèle aristotélicien au rang de "dogme" par l’Église. Mais le plus sidérant, je trouve, c'est qu'il ait pris Aristote, un des premiers savants à présenter de façon systématique les preuves de la rotondité de la terre, pour un platiste...

AM


[ PP à AM – Et dans le vocabulaire appauvri d'aujourd'hui, le mot "dogme" n'a pas son seul vrai sens (théologique) mais désigne (de façon péjorative) toute opinion un peu stable. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Aurélien Million / | 23/02/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.