Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2021

Vaccination : Macron rate encore son effet waouh

136398157_1342239386118018_5608855047599508978_o.jpg

Capture d'écran : Olivier Véran vire de bord en urgence

Le pays n'est plus gouverné par des politiques mais par des communicants... Ma chronique à Radio Présence (Toulouse Midi-Pyrénées) et Radio Fidélité Mayenne :


 

https://www.radiopresence.com/.../06012021_chroeco...

 

<< Bonne année ! Et franchement, en écoutant les informations ces jours-ci, le vœu que l’on fait pour 2021 est que le débat public renoue avec un bon vieux principe un peu oublié : le principe de RÉALITÉ. Vous savez : celui qui voudrait que l’on ne parle que pour dire des choses correspondant au RÉEL…  Apparemment aujourd’hui on en est loin.

Par exemple le problème des vaccins. La moitié des Français n’ont pas l’intention de se laisser vacciner. L’autre moitié des Français s’indignent de la lenteur de la vaccination. Fin décembre les anti-vaccin parlaient plus fort. Le gouvernement a donc pris peur : d’où le discours hyper-prudent du chef de l’Etat le soir du réveillon ; il promettait qu’on irait lentement, qu’on nous demanderait solennellement notre avis, etc. On a même annoncé, malgré le destin malheureux de la convention citoyenne sur le climat, la création d’un “comité de citoyens tirés au sort” pour parlementer sur les vaccins.

Mais ensuite, on apprend que l'Allemagne fait le contraire : elle vaccine à tour de bras, par centaines de milliers, dans des “vaccinodromes” hyper-organisés, à l’allemande !  Alors ici, au nom de l'autre moitié des Français (celle qui attend le vaccin avec impatience), l’opposition politique crie au scandale d’Etat, déclare que la France est la risée du monde, exige des vaccinodromes dans l’Hexagone, etc. Du coup le gouvernement vire de bord une fois de plus. Tempête à l’Elysée, semonce au ministre de la Santé, ordre d’enfoncer l’accélérateur ! Olivier Véran annonce que là, maintenant, la vaccination est en place, qu’elle va monter en puissance tout de suite et que ça va être formidable…

En quelques heures, la vaccination rapide (qui la semaine dernière n’était ni possible, ni souhaitable) serait donc devenue nécessaire et facile…  C’est une volte-face. Elle veut créer ce que le globish de marketing appellerait un effet waouh. Est-ce réussi ? On n’en voit pas la preuve pour l’instant. Mais un autre effet est produit : dans les deux moitiés de l’opinion, les pro-vaccin et les anti-vaccin, beaucoup ont l’impression que le pays n’est pas gouverné par le politique mais par des communicants.

Qu’est-ce qu’un communicant ? Quelqu’un dont le métier est de remplacer les contenus par des emballages. Autrement dit, de zapper la question du bien-fondé d’une politique, pour la remplacer par un discours de vendeur. Il ne s’agit plus de gouverner concrètement : il s’agit de produire des effets psychologiques.  Cette mode venue du commercial est installée depuis trente-cinq ans, et peut-être n’est-elle pas étrangère au fait que les citoyens ont perdu confiance dans leurs institutions.

Voilà pourquoi, en 2021, on souhaiterait voir la démocratie française renouer avec le principe de réalité. >>

 

 

logo_presence.jpg

fidelite_mayenne-9.png

 

11:25 Publié dans Idées, Santé, Société | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : covid, vaccins

Commentaires

LA COM' AMBIANTE

> Deux autres exemples de la 'com' ambiante :
- La création au 1er janvier d'une Collectivité européenne d'Alsace, nouvelle couche d'un mille-feuilles de plus en plus indisposant : la collectivité se superpose à la région Grand Est, aux départements du Haut- et du Bas-Rhin, sans évoquer les métropoles. On voulait faire des économies, on finit par pondre un dédale.
- L'accord commercial sino-européen, alors que l'Europe avait annoncé depuis plusieurs mois sa fermeté vis-à-vis de Pékin. Mme von der Leyen fait là un beau cadeau à M. Xi qui, en retour, consent à ajouter dans le texte une précision selon laquelle les camps de travail en Chine seront correctement tenus : les Tibétains et les Ouïghours apprécieront. On doit bien se gausser, place Tian'anmen, devant la touchante naïveté des "bisounours" européens (Védrine dixit).
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 06/01/2021

RIEN DE CLAIR

> Tout à fait d'accord. De toute façon, pratiquement aucune décision n'est expliquée et justifiée clairement, ni suivie dans le temps avec un retour d'expérience à la fin. Ce qui est contraire à une bonne gestion de projet telle que pratiquée, souvent, dans le monde industriel, et qui n'est pas si compliquée mais nécessite un minimum de compétences et une expérience que n'ont visiblement pas la plupart des politiques (sans parler des médecins).
J'ajouterai que j'ai peu rencontré d'anti-vaccin, mais de gens prudents qui souhaitent attendre et avoir un peu de recul, par exemple en pouvant choisir son type de vaccin. Et la perte de confiance dans le politique, peut-être plus forte en France qu'ailleurs (?), s'explique peut-être par le fait, non de français plus bêtes, mais de français ayant eu droit à plus de mensonges que les autres...
______

Écrit par : BCM / | 06/01/2021

BÉNÉDICTION

> peut-être hors-sujet mais bon c'est tellement bon d'entendre cette bénédictions pour l'année 2021 malgré ce contexte si lourd:
https://www.youtube.com/watch?v=S3j71_DAstM&t=23s

Bonne et sainte année à vous


EG


[ PP à EG – Et bonne année à vous ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : elgringos777 / | 06/01/2021

INCOMPRÉHENSIBLE

> Vous comparez avec l'Allemagne, mais en Allemagne on se plaint énormément : pourquoi les Etats-Unis, Israël, le Royaume Uni vaccinent-ils beaucoup plus vite ? Et pourquoi n'a-t-on pas commandé plus de vaccins . Et pourquoi ? et pourquoi ? Chaque pays a sa propre mentalité . Cependant que 50% des Français ne veulent pas se faire vacciner est incompréhensible à l'étranger. Moi à mon âge de grand-père j'attends le vaccin avec impatience. Je me fais aussi chaque année vacciner contre la grippe.
______

Écrit par : J C Kill / | 06/01/2021

35 ANS

Oui en effet, 35 ans que ça dure : ça a commencé avec le Léotard ministre de la fine équipe ultralibérale de Chirac avec Madelin etc : "Il faut com-mu-ni-quer" disait-il. On a vu la suite.
______

Écrit par : Vieil as de pique / | 06/01/2021

GOUROUS ET MOUTONS

> La gestion calamiteuse de la crise sanitaire (et dernièrement des vaccins) par le gouvernement depuis plus d'un an c'est une chose.
Mais je suis effaré de voir quelque chose de plus grave encore: les campagnes de dénigrement du vaccin qui ne reposent sur rien (ah si, au Portugal, une femme serait morte juste après l'injection, une femme sur des millions de vaccinations dans le monde! Ils la tiennent leur victime innocente).
Il y a quelques années encore, les gourous de l'homéopathie nous disaient qu'ils pouvaient tout guérir en douceur. Ça faisait rire les médecins qui ne voyaient pas d'inconvénient à cette poudre à perlimpinpin qui était d'ailleurs un excellent placébo. Ils ont moins rigolé quand ils ont vu que des patients refusaient de se faire soigner, opérer et vacciner. Et la conséquence: le décès des patients. Le professeur Joyeux a contribué à cette catastrophe en faisant une propagande anti-vaccin.
Le scénario semble se répéter. Et aujourd'hui, les préjugés anti-vaccin ont la vie dure. Raoult semble surfer sur la vague. Aujourd'hui, on sait que sa chloroquine (ma femme bosse dans la recherche médicale, je ne dis pas ça de mon propre chef), ça marche un peu mais ce n'est pas le meilleur médicament et ce n'est pas la panacée. Il serait arrivé à cette conclusion s'il n'avait pas perdu de temps sur les plateaux télé pendant que d'autres faisaient les tests randomisés qu'il aurait dû faire lui-même. Et la drogue du pouvoir est devenue une addiction chez lui. Une actrice guérie de la covid parlait récemment de lui comme de son "sauveur". Alors il y a une foule de moutons (qui se croit éclairée) sur les RS qui proclame que la vaccination doit être empêchée parce que Monsieur Raoult lui est le sauveur.
Si des gens ne veulent pas se faire vacciner, c'est leur droit le plus strict (en ce sens, Macron a des idées de fichage des non-vaccinés très douteuses). Ils ont même le droit de publier leurs arguments. Notamment, ce vaccin étant une nouvelle technologie, on a le droit de penser que les risques l'emportent sur les bénéfices.
Mais mettre sur pied une légende noire sans fondement du vaccin alors que certaines personnes risquent leur vie s'ils attrapent la covid, je trouve ça honteux, pour ne pas dire criminel. Il semble d'ailleurs que ce soit le vaccin qui ait arrêté le coronavirus de 2010. Quand on aura découvert que ces gens-là ont raconté n'importe quoi, j'espère qu'on leur demandera compte des personnes décédées de la covid qu'ils ont dissuadé sans raison de se faire vacciner.
Personnellement, je pense à me faire vacciner si j'en trouve l'opportunité. Ma femme est dans son dernier trimestre de grossesse et le coronavirus peut engendrer un accouchement prématuré.
______

Écrit par : Cyril B / | 06/01/2021

L'AVIS DE LA CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI

> Peut-être cela lèvera des résistances à la vaccination: https://fr.zenit.org/2020/12/07/vaccins-a-partir-de-foetus-avortes-une-reflexion-du-card-arizmendi/?fbclid=IwAR3BDq4YytfKVdkdMOMZIxa5W43olDn7GeTuwbNpZw2MG9ytohfNQ0lD88A
_______

Écrit par : ND / | 06/01/2021

INCOMPÉTENCE

> Les réticences, les méfiances, les défiances, les doutes, les phobies, les craintes et autres prudences, exprimés avec nuances ou avec outrances, sont des réalités bien commodes pour voiler l'incompétence de la bureaucratie – qui sert de gouvernement à la France depuis trop longtemps – à organiser une vaccination pour toutes celles et ceux qui veulent sans réserve se faire vacciner le plus tôt possible (selon les "sondages"40 % des français = 27 millions): c'est de cela doit on doit parler ! Pourquoi vouloir perdre du temps (de l'argent, de l'énergie et des vies) à essayer de convaincre de manière rationnelle des personnes qui refusent le vaccin de manière irrationnelle, après tout c'est encore leur droit d'être irrationnel... Il faut simplement compter sur l'effet d'entraînement qu'une vaccination massive de 27 millions de nos concitoyens aura sur les très nombreux indécis et qui sont bien plus nombreux qu'on veut bien nous le dire parmi les 60 % de "réfractaires". Et le gouvernement qui se demande par qui commencer, pour ensuite nous dire qu'ils ont bien réfléchi à une stratégie, à grand renfort de cabinet conseil onéreux, de comité théodule... blablabla et "story telling" de gens qui aime se regarder le nombril.
Le message est pourtant simple "vous êtes une personne à risque au sens des critères qui ont été définis depuis plusieurs mois déjà sur la base d'une statistique fondée, critères que l'on peut rappeler et qui ont permis à de nombreux français de ne pas aller travailler ou de passer en télé-travail, vous êtes volontaire pour une vaccination, alors prenez votre carte vitale et rapprochez-vous immédiatement de votre médecin traitant pour connaître les lieux, les dates et les heures auxquels vous serez vacciné".
C'est tout, c'est simple, c'est efficace (encore faut-il que la logistique suive derrière !)et c'est cohérent avec les effets démontrés des deux vaccins à ARN qui sont à l'heure actuelle disponibles et homologués, à savoir une protection de la personne vaccinée contre les effets délétères de la covid19 en la rendant asymptomatique (et des baisses très rapides et conséquentes de la charge virale ont pu être observées chez des malades qui ont reçu le vaccin).
Par contre, l'effet de protection vis-à-vis de l'entourage n'est pas encore établi scientifiquement à ma connaissance et donc l'effet sur le nombre de cas positifs tardera sans doute à venir en comparaison avec l'effet sur le nombre d'hospitalisation qui se manifestera lui plus rapidement, et c'est bien là l'objectif à atteindre en matière de politique de santé publique.
______

Écrit par : J-Luc / | 07/01/2021

à J-Luc, au sujet de l'effet de protection

> Deux réflexions…
Si une personne «protégée» du virus néglige les gestes élémentaires d'hygiène, elle peut tout à fait contaminer les autres en servant d'intermédiaire entre un objet souillé et une autre personne.
Je suppose (mais je suis totalement hors de mon «domaine de compétence») qu'un des effets du vaccin est que le virus ne peut pas s'installer sur une personne vaccinée. En conséquence, même s'il est transmissible tant qu'il est présent, on peut penser que le nombre de jours concernés est moindre que pour une personne non vaccinée. Quelqu'un peut-il en dire plus ?
______

Écrit par : Olivier B. / | 11/01/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.