Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2020

Sainte colère du curé de la cathédrale d'Auxerre

covid,catholiques

"Il y en a assez de devoir justifier en permanence devant une minorité vociférante, la solidarité d’un grand nombre de catholiques raisonnables, prudents et souvent réellement missionnaires (au moins autant que les autres) qui acceptent ces mesures de crise pour ne pas ajouter de danger au danger..." Clair et net ! le P. Arnaud Montoux dit leur fait aux fauteurs de troubles à propos de la messe du dimanche :


 << Merci à mes contacts d’avoir la gentillesse de ne plus m’adresser la vidéo de ce jeune gars tout à fait sympa, qui demande « la Messe » avec grande fougue et quelques approximations théologiques, anthropologiques et sociologiques regrettables...

Comment lui en vouloir? Je crois que j’en veux surtout aux adultes et à ceux qui ont reçu une mission ecclésiale, de l’avoir stimulé en lui faisant croire qu’il serait un vrai pur s’il montait au créneau, au lieu de l’aider à comprendre la complexité des réalités dans lesquelles nous nous débattons tous.....

Oui, la suspension de nos assemblées eucharistiques est douloureuse. Je fais partie de ceux qui vivent mal le confinement à cause de cet éloignement liturgique qui est signe d’un éloignement social bien plus large ! Mais quand je vois le nombre de malades et de morts qui augmente sous le regard assez froid de tant de complotistes qui demandent la messe et se sentent victimes d’une affreuse tentative de musellement des catholiques de France, quand je vois le nombre de personnes qui perdent leur emploi et ne savent pas comment elles vont nourrir leur famille dans les mois et les années qui viennent, quand je vois ceux qui, aussi bons catholiques que ceux qui braillent, ne comprennent pas cet acharnement à faire croire qu’un catholique ne peut plus vivre sa foi s’il est temporairement privé d’Eucharistie, je suis blessé, fatigué, énervé....

Il y en a assez de devoir justifier en permanence devant une minorité vociférante, la solidarité d’un grand nombre de catholiques raisonnables, prudents et souvent réellement missionnaires (au moins autant que les autres) qui acceptent ces mesures de crise pour ne pas ajouter de danger au danger, pour ne pas multiplier les occasions de ne pas respecter un confinement déjà largement relativisé. Actuellement, le lieu de nos vrais combats liturgiques doit sans doute plutôt être celui de l’accompagnement des malades et des mourants...

Je n’ai pas spécialement peur pour moi, je râle à longueur de journée contre cette situation qui me coupe de mes étudiants, de mes paroissiens, de mes amis, de ceux qui me manquent au quotidien, mais je voudrais au moins ne pas avoir à être prisonnier de ceux qui, dans cette Église qui est aussi la mienne (n’en déplaise à ceux qui du haut de leurs grandes certitudes savent ce que tout le monde doit faire, demander et obtenir), traitent les « doux » de « mous », et broient la patience et le sacrifice des humbles au moulinet de leur violence !

Assez !!! Nous vivons une situation inédite mais nous n’avons pas été privés de l’Evangile !! >>

 

[ fin de la reproduction de la mise au point du P. Montoux ]

 

 

 

covid,catholiques

 

Commentaires

> "Ils se construisirent un veau d'or."
______

Écrit par : Jean-Claude / | 11/11/2020

"ALLEZ AUXERRE"

> Ça fait du bien d'échapper aux clameurs (une fois de plus) du quarteron d'excités et de politiciens au rancart qui accaparent la visiblité catho sur les réseaux sociaux. Merci au P. Montoux. On a envie de crier : "Allez Auxerre !"
______

Écrit par : Alain Cortot / | 11/11/2020

LECTURE

> Hélas, même la lecture d'aujourd'hui conspire contre les résistants : "Bien-aimé, rappelle à tous qu'ils doivent être soumis aux gouvernants et aux autorités, qu'ils doivent leur obéir et être prêts à faire tout ce qui est bien ; qu'ils n'insultent personne, ne soient pas violents mais bienveillants, montrant une douceur constante à l'égard de tous les hommes" Lettre de saint Paul apôtre à Tite 3, 1-4

Isabelle


[ PP à Isabelle :
Les "résistants" sont ceux qui résistent au pouvoir financier mondial, et aux gouvernements dans la mesure où ceux-ci sont ses outils.
Pas dans la mesure où ices gouvernements tentent de faire leur métier pour la collectivité.
Et là il s'agit de santé publique ! Certes la Macronie dysfonctionne à plein dans ce domaine comme dans les autres, mais pour autant nous serions irresponsables de nier la gravité mortifère de l'épidémie. Si les Etats ne parviennent pas à la contrôler maintenant, sera la grippe espagnole de 1918-1919 (même type de virus) et ses millions de morts : de 2,5 % à 5 % de la population mondiale.
Alors ne confondons pas les problèmes. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Isabelle / | 11/11/2020

MARIE NOEL

> Spécial dédicace à l'excellent père Arnaud Montoux, au pape François, et à tous les catholiques plus ou moins en mal de messe… de l'émouvante poésie "A Laudes", de Marie Noël, qui était une paroissienne fidèle de la cathédrale d'Auxerre, et dont la cause de béatification a été ouverte en 2017 par le diocèse de l'Yonne (lire à ce sujet : https://www.yonne.catholique.fr/diocese-de-sens-auxerre/causes-de-beatification/marie-melanie-rouget-en-poesie-marie-noel/ouverture-officielle-de-la-cause-de-beatification-de-marie-noel )…

"A Laudes", avec Marie Noël…

« Seigneur, soyez béni pour le soleil ! Soyez
Béni pour le matin qui rit dans les foins roses,
Pour les petits chemins sonores et mouillés,
Pour le bruit qui s'éveille autour des portes closes ;
Seigneur, soyez béni pour tout, par toutes choses.

L'aube a touché mes cils et je me suis levé ;
J'ai trempé mon cœur lourd dans la brume divine ;
J'ai bu dans la fontaine et je m'y suis lavé ;
J'ai parfumé mes doigts aux buissons d'aubépine…
Les longs troupeaux sonnants vont en file argentine.

Tinte clair ! Tinte gai ! Sonne le beau matin !
Je m'en vais dire une grand'messe en la campagne.
Un coquelicot neuf sera mon sacristain,
L'enfant de chœur mal défripé qui m'accompagne,
Et j'aurai pour calice un lis de la montagne.

Mes chers frères, offrez vos œuvres au Bon Dieu.
Toi l'abeille ton miel, toi le buisson tes baies,
Toi ruisselet tes eaux, toi chèvre ton lait bleu,
Toi brebis ta toison qui fait l'aumône aux haies,
Toi mauve ton sommeil pour endormir les plaies.

Et vous les fainéants, cigales, papillons,
Oisillons qui musez sans même chercher proie
Et moi-même, pécheurs, qui nous éparpillons
En tirelis, nous, bons à rien, que nul n'emploie,
Offrons notre chanson légère et notre joie.

Puis, dès la messe dite, au bois je m'en irai
Chercher Dieu pour qu'il sème en ce cœur sans ressources
Et si j'ai les yeux purs au bois je trouverai,
Gardant son Agneau blanc, attentive à mes courses,
Notre Dame Marie assise au bord des sources. »
______

Écrit par : Denis / | 11/11/2020

LES ÉNERVÉS

> Peut-on rappeler aux "énervés" que la patience est une vertu ? Qu'ils peuvent, en attendant, prier pour le prochain rétablissement des messes publiques en priant aussi pour que les conditions le permettent ? Qu'ils peuvent, privés momentanément d'eucharistie, "quitter Dieu pour aller à Dieu" en se tournant vers des personnes pauvres, âgées ou isolées ?
______

Écrit par : Sven Laval / | 11/11/2020

JOIE

> Joie ! Ça change du béni-oui-oui aumônier d'un célèbre lycée catho parisien (où nombre de mes connaissances liseurs du SB ou climato-sceptiques ont mis leurs enfants) l'autre jour sur C-news.
Amicalement
J-M
______

Écrit par : Jean-Marie P. / | 12/11/2020

LES AGITÉS

> Bien triste visage que donnent des cathos : la petite minorité d'agités qui se déchainent dans les très nombreux commentaires FB sur votre page à ce sujet.
Même si c'est pour l'instant une minorité, je reste assez inquiet de l'avenir des cathos en France si c'est la tendance vers laquelle on va...J'ai l'impression qu'ils grignotent d'année en année du terrain ?...–

Tangui

[ PP à Tangui – Difficile de savoir où ils en sont dans la vraie vie. Mais dans la cathosphère internet, ils accaparent les fils de commentaires Facebook (sauf chez moi où je ne les laisse pas déborder de leur juste place : celle d'échantillons de la bêtise haineuse et du pharisaïsme... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Tangui / | 12/11/2020

NE PAS SE BRAQUER SUR UNE FRUSTRATION

> ll y avait dans le Figaro de ce jour un article sur cette question. Apparemment, l'autorisation en plein confinement n'est pas pour demain. Il faudra attendre un peu. Certes, dans la vie d'un chrétien, c'est une frustration que de ne pouvoir assister à une cérémonie eucharistique. Mais il ne faut pas, selon moi, se braquer sur cette frustration, inspirée, comme toutes les frustrations, par le Diable.
Il faut se dire que le temps d'attente se dilate -- que l'attente doit être mise à profit pour acquérir plus de discernement intérieur. C'est une pause qui peut nous faire grandir, si nous réagissons, non comme des enfants capricieux et mal élevés à qui tout est dû, mais comme des adultes qui savent les fruits de la patience, de la passivité et du désoeuvrement.
J'avais mis, ou du moins essayé de mettre, le premier confinement à profit pour prendre de la hauteur, et me voir, de là, encore tout petit, point minuscule, infime pierre à l'édifice, et, pourtant, par la kénose, à l'image de Dieu. Dès les premiers jours du déconfinement, j'étais allé me confesser, et tout était redevenu normal !
Donc, que personne ne s'inquiète : l'Esprit Saint veille sur vous, ainsi que votre Ange gardien.
A noter qu'il en va de même, je crois, pour tous les autres cultes, notamment judaïques, et même pour les francs-maçons, qui ont stoppé net leurs travaux. Sachons raison garder, même si le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas : dans ce cas présent, le coeur est mis sous le boisseau, mais brièvement, pour renaître bientôt avec force et splendeur dans l'éternité retrouvée !
______

Écrit par : Bégand / | 12/11/2020

ÉCURIES

> https://www.bbc.com/news/uk-54889033
À verser au dossier 'Écuries d'Augias'...
Il semble que même récemment le Saint-Siège comme l'Église qui est en Grande-Bretagne tournent le dos à la lettre papale d'août 2018.
Si les faits rapportés dans l'article sont avérés, ils sont graves. Comment peut-on encore cultiver la culture du secret, en 2020 ?
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 12/11/2020

D'UN CURÉ DE PAROISSE DE L'OUEST

> Merci, Patrice, de nous faire connaître ce texte du curé d'Auxerre.
Je signe tout des deux mains.
Honneur à lui.
Quant à ceux à qui il s'oppose, il n'est pas besoin d'un long discernement pour percevoir quel esprit les inspire.
______

Écrit par : Bernard / | 12/11/2020

MERCI À LUI

> Merci cher Arnaud pour cette réaction bien nécessaire...
______

Écrit par : Benoît / | 12/11/2020

DÉLIRES HAINEUX SUR FACEBOOK

> Quand je vois sur votre page Facebook sous ce même article la teneur de certains commentaires (me faisant moi même traiter de collabo qui aurait dénoncé les gens aux autorités si j’avais vécu pendant l’occupation...), ça me brise vraiment le cœur de voir comment des chrétiens peuvent se comporter entre eux et faire preuve d’aussi peu de fraternité et de bienveillance les uns envers les autres.
Alors qu’on devrait être tous unis et s’aider les uns les autres pour fortifier notre foi, je vois tout le contraire, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans la vraie vie. Quelle tristesse.

Marion


[ PP à Marion – Je partage votre tristesse. Sur le volumineux courrier de commentaires suscité par ma publication du texte du P. Montoux, une minorité (mais trop nombreuse) est faite de bêtises haineuse... Et encore : j'ai supprimé les messages les plus odieux, signés bien sûr de pseudonymes – la lettre anonyme étant l'un des principaux sports français... D'où le comique sinistre du fait que des anonymes vous aient traitée, eux, de "collabo". ]

réponse au commentaire

Écrit par : Marion / | 12/11/2020

@ Jean-Marie P.

> Pour info, l'abbé de Maistre n'est plus aumônier général de l'établissement en question, depuis 3-4 ans de mémoire.
Excellent établissement par ailleurs (même si son projet pédagogique ne correspond pas à tous les profils d'élèves, il faut être honnête), où on ne trouve pas que des climatosceptiques et des lecteurs du Salon beige parmi les parents d'élèves. Je connais même un abonné à 'La Décroissance' qui y a inscrit un de ses enfants : moi.
______

Écrit par : Feld / | 12/11/2020

OUF

> Ouf ! merci merci.Cela fait plaisir et rassure de lire des propos justes, sensés, responsables et bienveillants.
______

Écrit par : Bommier sabine / | 12/11/2020

LE P. BURGUN

> https://www.youtube.com/watch?v=FP58pEXTEWI
Une autre "sainte colère" cléricale : cela fait du bien à entendre, a fortiori sur les ondes de KTO.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 13/11/2020

COURAGE

> Tous mes encouragements à ce jeune prêtre dont je partage les opinions.
Un peu de sérénité, nous ne sommes pas dans les catacombes et des chrétiens , par le monde, et par le passé, ont enduré pire que nous.
Acceptons les réglementations si nécessaires et ayons confiance dans le Seigneur! La Foi, la vraie doit nous animer, et non la hargne!
Courage à tous!
______

Écrit par : Marsault Danielle / | 13/11/2020

@ Feld

> Pardon si je vous ai blessé et ravi de voir qu'il y a plus de variété dans le public que ce que j'en perçois de ma province !
______

Écrit par : Jean-Marie / | 13/11/2020

LA COMMUNION DE DÉSIR

> Surpris d'entendre si peu parler de la communion de désir. Vous, cher PP, qui avez une "certaine aura médiatique", ne pourriez-vous pas faire un rappel sur le sujet?
(Mentionner les populations qui sont privées d'eucharistie hors covid, celles qui n'ont même pas le droit d'afficher leur foi chrétienne. De même, il me semble que dans maints pays beaucoup moins déchristianisés, mais tout autant privés de messe, je pense par ex. à l'Amérique latine, in n'y a pas autant d'hystérie autour de ce thème. C'est probablement dû à une foi plus enracinée et une formation catéchétique plus profonde...)
______

Écrit par : Raphaël R. / | 13/11/2020

DANS 'LE FIGARO'

> https://www.lefigaro.fr/vox/religion/henri-de-beauregard-la-reaction-du-ministre-de-l-interieur-est-blessante-pour-les-catholiques-20201113
M. de Beauregard fait partie de ces catholiques indignés : il le clame haut et fort dans le 'Figaro'.
Cependant, ce sont les commentaires à cet article qui me semblent éclairants :
- Révélateur de la minorité en colère : "À part quelques vieux cathos de gauche pour qui l’Église doit devenir une ong, et toujours s’excuser de ne pas y parvenir tout à fait, c’est la résistance qui s’impose. Y compris aux élections. Les catholiques doivent se résoudre à user des mêmes moyens de pression que les autres minorités, ce qu’ils ont jusqu’ici répugné à faire."
- Révélateur d'une grande majorité de Français, chrétiens ou non : "Ces cathos du dimanche commencent vraiment à nous ....... ! Qu’ils aillent passer une aprem’ dans un hôpital en ce moment. Juste pour voir..."
- Révélateur d'un désir d'approfondissement de la foi : "Pauvres cathos empêchés de se réunir à la messe. Il leur faut tout le cérémonial pour entretenir leur foi ... moi qui croyais que chacun la portait en lui."
- Révélateur de beaucoup de lucidité : "Il ne faut pas s’étonner: ce sont en réalité les mêmes qui sont aux commandes que lors de la « manif pour tous ». Des apostats."
- Et le clou dans ce dialogue, révélateur de l'existence dans l’Église de deux conceptions de plus en plus antagonistes :
"Darmanin a raison. Je suis catholique et pratiquant et ne comprends la connerie des cathos et des évêques, vraiment des égoïstes, c’est pas l’évangile."
Ce à quoi une dame répondit ceci (sic) : "Désolée, mais l'Evangile n'avait pas prévu le Covid. Si vous êtes catholique, alors vous avez le devoir de contribuer à la marche du peuple de Dieu, ne pas le retarder, il s'agit de sauver notre église qui en a bien besoin aujourd'hui puisqu'elle est devenue la cible de l'islamisme radical et que l'on tue les chrétiens."

Intolérant au gluten, je ne peux communier eucharistiquement. Je communie au Précieux Sang une fois par an voire moins mais cela n'affecte en aucune manière ma vie de foi. La communion spirituelle existe, la communion par la prière et la méditation de la Parole de Dieu existe également. Les divorcés-remariés, qui ne peuvent pas non plus recevoir l'Eucharistie, vivent pour certains d'entre eux une vie spirituelle tout à fait profonde et nourrissante. Pensons enfin à nos frères protestants qui ne communient pas à la Présence Réelle : seraient-ils de mauvais chrétiens par ce seul fait ?
C'est triste à dire, mais plus je regarde ces pitoyables manifestations alors que des gens se meurent dans la nuit des hôpitaux, moins je me sens catholique. Heureusement que ce blog existe !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 14/11/2020

COMPLOTISTES OU PAS

> Certes il faut de la mesure, mais dans les deux sens. Il est tout de même légitime de réagir quand on voit que Leroy Merlin est ouvert le dimanche matin. Traiter de "complotistes" tous ceux qui demandent la Messe n'est pas très mesuré non plus.

Peydière


[ PP à Peydière – Tous ceux qui "demandent la messe" ne sont pas "traités de complotistes" !
Mais beaucoup de ceux qui la demandent le plus fort (ceux-là sur un ton vindicatif) sont adeptes de théories frapadingues, ouvertement branchés sur les infox de QAnon et s'en faisant gloire.
Des milliers de catholiques français (moi par exemple) sont bombardés chaque jour de mails émanant de la TFP et visant à exploiter la situation présente dans un sens hostile au pape et aux évêques. Etc...
Voilà une réalité sulfureuse qui cherche à progresser sous le prétexte bien légitime de "demander la messe". D'où les appels de nos évêques à garder son sang-froid. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Peydière / | 14/11/2020

UNE EGLISE-MUSÉE ?

> https://www.lemonde.fr/le-monde-des-religions/article/2020/11/10/le-refus-du-debat-dans-l-eglise-au-nom-d-une-unite-qu-il-faudrait-preserver-a-tout-prix-est-suicidaire_6059296_6038514.html

Tribune dans 'Le Monde' appelant l’Église à un débat sous peine de relever « bientôt, en Occident, de la muséologie ».
Les signataires s'en prennent aux fidèles qui exigent le retour de la messe : "Comment peuvent-ils ainsi oublier qu’il importe d’abord, et avant tout, de mobiliser les fidèles pour le culte véritable à rendre au frère affligé, malade, pauvre, isolé ; qu’il est vital de soulager les personnels soignants, de protéger des pratiquants âgés ? Et qu’est-ce que cette obstination à donner le sentiment que l’on n’existe que « par » et « pour » le culte, révèle de l’Église catholique et de sa façon de concevoir la vie chrétienne ? Ces questions ne s’effaceront pas quel que soit le périmètre défini pour les rassemblements dans les lieux de culte catholiques."

Les signataires ont raison : la foi se vit par et pour le Christ, y compris pour le Christ vu sur le visage du pauvre et du mourant, non "par et pour le culte". Une Église pharisienne relèverait en effet de la muséologie : sachons lui donner un souffle nouveau !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 17/11/2020

LE FRÈRE FRANÇOIS

> Une belle méditation du frère François Cassingena-Trévedy :
« Dans la frugalité. Il faut jeûner de Dieu, oserais-je dire, oui, de Dieu même, pour trouver Dieu »

https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-cassingena-tr%C3%A9vedy/lettre-de-la-montagne/3321431181414698/
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 17/11/2020

à Philippe de Visieux

> La présence de Dieu dans nos vies peut se manifester de diverses manières, et pas exclusivement par la participation à la messe.
Nous trouvons Dieu dans sa Parole, qui est une vraie nourriture.
Nous trouvons Dieu dans la présence de nos frères, là où deux ou trois sont réunis en son Nom.
Nous trouvons Dieu dans le service de nos frères, le « sacrement du frère ».
Tout cela est « eucharistie » au sens originel grec du mot qui veut dire simplement « merci ».
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 17/11/2020

@ Jean-Marie

Non, vous ne m'avez pas du tout blessé, je vous rassure !
En revanche, cela prouve que les membres de l'équipe de 'La Décroissance' sont bien des néo-pétainistes, pour accepter des gens comme moi dans leur lectorat (je plaisante, bien sûr...) !
______

Écrit par : Feld / | 22/11/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.