Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2020

Officiel : Benoît XVI n'est PAS le "co-auteur" du livre...

benoit xvi,pape françois

Mgr Gänswein (photo) rétablit les faits dans un communiqué officiel

Le pape émérite demande que son nom soit retiré du livre du cardinal Sarah. Fayard va-t-il devoir pilonner le tirage ? / Qui a monté cet abus (la double signature) : l'enquête commence / Le Figaro en porte-à-faux se débat contre l'évidence...


Vatican News :

<< Mgr Georg Gänswein, préfet de la Maison pontificale et secrétaire particulier du pape émérite, a remis aux agences KNA et Ansa une déclaration concernant le livre sur le célibat sacerdotal qui sort demain en France avec les signatures de Benoît XVI et du cardinal Robert Sarah : «Je peux confirmer que ce matin, sur l’indication du pape émérite, j’ai demandé au cardinal Robert Sarah de contacter les éditeurs du livre en les priant de retirer le nom de Benoît XVI comme co-auteur du livre, et de retirer aussi sa signature de l'introduction et des conclusions. Le pape émérite savait en effet que le cardinal était en train de préparer un livre, et il lui avait envoyé un bref texte sur le sacerdoce en l’autorisant à en faire l’usage qu’il voulait. Mais il n’avait approuvé aucun projet pour un livre à double signature, ni n’avait vu et autorisé la couverture. Il s'agit d'un malentendu, sans mettre en doute la bonne foi du cardinal Sarah», a précisé le préfet de la Maison pontificale. >>

 

benoit xvi,pape françois

 

Commentaires

C'EST CLAIR

► Ce que dit le communiqué officiel de Mgr Gänswein (fidèle secrétaire de Benoît XVI depuis toujours), est très clair et confirme ce qui circulait depuis hier venant de la même source : le pape émérite, ayant confiance dans le cardinal qui lui disait écrire un ouvrage sur le sacerdoce, lui a remis un texte qu'il avait écrit antérieurement. Il ne soupçonnait pas qu'on allait le transformer en "co-auteur" avec son nom en couverture, et ajouter sa signature à une introduction et une conclusion qui ne sont pas de lui. Auquel cas Il s'agit purement et simplement d'un abus. Commis par qui ? Le cardinal Sarah, en dépit de sa réputation de saint ? M. Diat, très actif dans ces milieux ? Une enquête s'impose.
______

Écrit par : PP / | 14/01/2020

ABRAHAM

> Peut-on sourire de toute cette affaire, comme J.-P. Denis nous y encourage en conclusion de son édito de lavie.fr ? (“Disputons-nous, soit ! Mais ensuite détendons-nous, et allons nous réconcilier avec nos frères.”).
Chiche !
Or donc, en résumé, Sarah veut de saints prêtres et se tourne vers Abraham/Benoît pour cela…
Union illégitime et anachronique, nous dirons même mésalliance, car c'est François qui recueille depuis 7 ans l'héritage d'Abraham !
Le résultat ? Des catholiques hagards… et qui se cherchent un héritier (faut voir comme ils-s'mailent !).
______

Écrit par : Denis / | 14/01/2020

'L'OBS' AUSSI

> L'OBS va dans le même sens. Voir: https://www.nouvelobs.com/monde/20200114.OBS23474/benoit-xvi-retire-son-nom-d-un-livre-controverse.html
Il y a semble-t-il là une manipulation.
______

Écrit par : ND / | 14/01/2020

SITE

> On ajoutera aussi que le journal Le Monde, toujours aussi bien informé et toujours aussi pertinent, est tombé dans le panneau hier en publiant sur son site un article qui reprenait cette calembredaine.
ND


[ PP à ND – Je n'ai pas vu ça. Quelle calembredaine ? ]

répopnse au commentaire

Écrit par : ND / | 14/01/2020

VUES

> Au vues de l'article publié par Monsieur GUENOIS sur le figaro il semblerait que vous ayez tort Dieu merci https://www.lefigaro.fr/actualite-france/polemique-autour-du-livre-de-benoit-xvi-le-pape-emerite-a-bien-ecrit-cet-ouvrage-avec-le-cardinal-sarah-20200114

Nicolas


[ PP à "Nicolas" – "L'article publié par Monsieur GUENOIS sur le Figaro" ? Ne me faites pas rire ! Le personnage et son journal sont partenaires de ce coup d'éditeur, opération trouble... et particulièrement désinvolte envers le pape émérite, qui n'avait nullement consenti à être "co-auteur". ]

réponse au commentaire

Écrit par : Nicolas / | 14/01/2020

RESPECTONS LA VOLONTÉ DE BENOIT XVI

> Nous avions compris que le pape n’avait pas rédigé le corps du livre. Mais des textes au début et à la fin (?).
Que la présentation de l’éditeur soit abusive, c’est clair ! Mais ce texte de Benoit XVI existe et restera , présenté de la bonne manière.
Au delà de tout cela , je pense qu’il faut présenter cela comme un soutien au pape qui subit d’intolérables pressions sur le célibat et surtout ne pas chercher à diviser.

Ludovic


[ PP à Ludovic – Non. Le communiqué de Benoît XVI via son fidèle Gänswein est formel : il n'a pas écrit l'introduction ni la conclusion et il demande que sa signature soit supprimée au bas de ces deux textes.
Ce qui est réellement de Benoît XVI dans ce livre (encore n'est-ce qu'un bref résumé fait par quelqu'un), ce sont des réflexions théologiques qu'il avait transmises à Sarah.
Donc les arguments invoqués par ce dernier portent à faux.
Assez d'enfumages ! Et respectons la volonté du pape émérite, si nous avons pour lui le respect qui lui est dû. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Ludovic / | 14/01/2020

BENOIT XVI MALTRAITÉ PAR SES FAUX AMIS

> https://news.ltn.com.tw/news/world/breakingnews/3040511

Même dans l'Extrême-Orient si peu catholique, les journaux et les télés se régalent de cet épisode digne de Netflix. J'ai d'ailleurs entendu ce matin d'un éditorialiste un intéressant parallèle entre le pape émérite, à qui l'on fait subir cet imbroglio, et la reine d'Angleterre, du même âge que lui, que sa belle-fille malmène de desiderata assez égocentrés alors qu'elle connaissait parfaitement les règles du jeu (sens du devoir, presse à scandale) avant d'épouser le fils cadet du prince Charles.
Pour ce qui est de l'affaire Sarah, sans évidemment pouvoir nous prononcer à ce stade sur la bonne foi du cardinal guinéen, il paraît peu probable qu'il figure parmi les 'papabile' au prochain conclave.
Prions pour Benoît XVI, il ne méritait pas ce traitement.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 15/01/2020

IL NE PEUT PAS Y AVOIR DEUX PAPES

> https://twitter.com/koztoujours/status/1216441154977386496

Les motivations de l’opération Sarah sont claires : le vaticaniste du ‘Figaro’ les cite d’ailleurs dans son article avec, in cauda venenum : « peut-il [le pape François] ainsi fermer la porte au pape émérite ? » Ce qui se rapprochait davantage du chantage que d’une réelle volonté de dialogue vient de s’écrouler comme un château de cartes.
Au-delà des arguments fort discutables développés par Sarah (puisqu’il y a des prêtres mariés dans les Églises catholiques orientales et dans l’ordinariat personnel de Notre-Dame de Walsingham érigé par décret du pape… Benoît XVI), il convient peut-être, comme le souligne Nicolas Senèze sur Twitter, de « réformer le statut de l’évêque de Rome émérite, comme on devrait plutôt l’appeler » : « la journée d’hier au Vatican semble avoir été riche d’échanges entre Mater Ecclesiae (où vit Benoit XVI) et Sainte-Marthe (où vit François) et où on a bien compris le danger d’un livre qui érige le pape émérite en magistère parallèle ».
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 15/01/2020

BLOC BOURGEOIS

> Il est tout de même assez dérangeant de constater que le compte Twitter du cardinal Sarah ne comporte depuis deux jours quasiment que des références hostiles à François ou peu bergogliophiles : 'Le Figaro', J.-M. Guénois, le 'National Catholic Register', Raymond Arroyo (de EWTN et Fox News), 'Famille chrétienne', Matthew Schmitz (du 'Catholic Herald'), Vincent Trémolet (du 'Figaro'), Nicolas Diat.
Pas d'amalgames bien sûr, mais c'est troublant quand on sait ce que ces sources ont écrit sur François dans un passé récent.

PV


[ PP à PV – C'est le bloc bourgeois libéral-conservateur, du Figaro à l'ultradroite. Son vrai mobile contre François est politique. Et la plupart d'entre eux n'ont jamais lu une ligne de Benoît XVI ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 15/01/2020

EN ANGLAIS

> A propos de cette "affaire" j'ai lu un article très intéressant , malheureusement en anglais, sur un site que je recommande chaudement:
https://wherepeteris.com/benedict-kept-his-word/
______

Écrit par : Anne D. / | 15/01/2020

VIEILLE HISTOIRE

> Je ne pense pas que ce que je vais dire soit très publiable mais bon..Jean-Marie Guénois et Nicolas Diat, ce ne serait pas Dupond et Dupont ?

Le Pivain


[ PP à Le Pivain – Je ne saurais le dire. Mais la synergie entre éditeurs et journaux est une vieille histoire. Je l'ai assez pratiquée autrefois pour savoir comment ça fonctionne... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Le Pivain / | 15/01/2020

UN "PARAVENT DE VERTU"

> Ceux-là même qui brandissent l'étendard du célibat comme d'autres leur virilité, avec une ostentation exhibitionniste qui produit l'effet inverse à celui escompté (être aimé, qu'ils confondent tristement avec séduire en choquant), sont les mêmes qui prêtent allégeance à celui qui exhibe les plus gros missiles à tête nucléaire.
Général, cardinal, on en reste alors au niveau d'une virilité à deux balles où l'on fait défiler ses troupes de petits soldats: -t'as vu mes divisions?- avant de les lâcher dans le grand jeu de la bataille mondiale.
Or le Christ nous l'a dit: le célibat pour le Royaume est incompréhensible de l'extérieur. C'est dire qu'il n'est pas à brandir, mais à vivre.
Qu'il ne s'explique pas humainement, mais reste mystère de la grâce. Mystère de la chasteté qui nous ouvre au mystère de la sexualité, puisqu'elles sont deux modalité du même don des personnes.
Afficher le célibat comme marque de supériorité et critère discriminant à l'encontre des non chastes, c'est donc s'exposer directement, par la création artificielle d'une caste d'orgueil, "je suis supérieur parce que chaste" à séduire, même involontairement, les brebis les plus vulnérables du troupeau, et à tomber dans tous les désordres subséquents aux abus de pouvoir, depuis la séduction spirituelle jusqu'à la pédophilie, en passant par la manipulation du manipulateur. A tenir son pouvoir de sa vertu, qu'on tombe une fois, et l'on devient le jouet de qui sait, qu'on ne tombe pas, et on est utilisé comme paravent de vertu pour des complots inavouables.
______

Écrit par : Anne Josnin / | 15/01/2020

à Anne :

> J'ajouterais qu'il y a un risque ecclésial pour un cardinal, comme l'a fait Sarah dans son entretien au 'Figaro', d'affirmer que « la capacité de renoncer au mariage pour se rendre totalement accessible au Seigneur est devenue un critère du ministère sacerdotal. [...] Tout affaiblissement du principe du célibat, même limité à une seule région, ne saurait être une exception mais une rupture, une blessure dans la cohérence interne du sacerdoce ».
En effet, l'Église catholique ne se limite en aucune manière à l'Église latine : les prêtres des Églises catholiques orientales vivent leur sacerdoce tout aussi pleinement que les prêtres de l'Église latine. La possibilité qui leur est laissée de se marier avant leur ordination ne peut pas être considérée comme une "blessure" dans la cohérence interne de leur sacerdoce...
Ou alors c'est considérer qu'il existe deux types de sacerdoce dans l'Église catholique : un 'parfait' car reposant sur le célibat, et un autre marqué d'une "rupture" ou, pire, d'une "blessure" car autorisant l'ordination d'hommes mariés.
Les prêtres latins du premier millénaire vivaient-ils moins pleinement leur sacerdoce que ceux de notre époque ? L'exemple de saint Augustin qui fut père avant d'être évêque prouve qu'il ne saurait y avoir de "rupture", encore moins de "blessure".
Un prêtre catholique d'une paroisse maronite, un prêtre catholique de l'ordinariat de Walsingham se "rendent totalement accessibles au Seigneur" et vivent pleinement leur ministère sacerdotal quoique mariés pour certains.
Pour que les propositions du cardinal Sarah puissent être retenues, il faudrait qu'elles s'appliquent à l'Église dans son universalité et qu'elles y aient toujours été appliquées, or nous savons que ce n'est pas le cas.
Mettons-nous en effet à la place d'un prêtre maronite qui vit son sacerdoce avec femme et enfants : comment recevrions-nous ces remarques du cardinal guinéen ? Serions-nous heureux d'apprendre de la main d'un haut prélat que le sacrement du mariage que nous avons reçu avant celui de l'ordre conduit à une "rupture, une blessure" dans la "cohérence interne" de notre sacerdoce ?
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 16/01/2020

LA RÉPONSE D'UN MOINE MARONITE AU CARDINAL SARAH

> https://twitter.com/Card_R_Sarah/status/1217492251980505088
Les voies du Seigneur sont impénétrables !
Dans le prolongement de mon dernier commentaire, je tombe sur ce message posté par le cardinal Sarah sur son compte Twitter :
"il y a un lien ontologico-sacramentel entre sacerdoce et célibat. Tout amoindrissement de ce lien constituerait une remise en cause du magistère du concile et des Papes Paul VI, Jean‑Paul II et Benoît XVI."
Lui répond un moine maronite, le père Fadi El Mir :
"Je vous signale cher cardinal, que je suis un moine maronite et j'ai choisi librement mon célibat et je suis heureux ! Et j'ai mes frères prêtres maronites mariés et ils vivent pleinement leur sacerdoce avec leurs épouses et leurs enfants ! Je suis fier d'eux ! [...] Je vous demande si ce livre est écrit pour l'Église occidentale uniquement ? Que dites-vous des prêtres mariés de l'Église orientale catholique ou orthodoxe ? Ils sont des pécheurs ? [...] Le sacrement du mariage souille le sacrement du sacerdoce ? Saint Pierre était marié ! La visite du Christ à sa maison et la guérison de sa belle-mère n'est pas pour vous un signe ? Sur ce, si vous refusez le sacerdoce aux hommes mariés n'est-ce pas une coupure claire avec la tradition apostolique ? [...] Le choix libre du célibat ou le choix libre d'être un prêtre marié doit être accepté ou refusé après le discernement de l'Église et après une formation adaptée. Je serai toute ma vie fidèle à l'Église de notre Seigneur Jésus-Christ et à notre saint pape François !"
Merci, Père El Mir !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 16/01/2020

VATICAN NEWS

> https://www.vaticannews.va/fr/vatican/news/2020-01/celibat-sacerdotal-concile-vatican-ii.html

Toujours sur ce sujet, ce bel article de Vatican News qui replace la question du célibat dans le cadre du concile Vatican II : "Le décret conciliaire Presbyterorum Ordinis parle du «don précieux du célibat sacerdotal», mais il affirme aussi qu’il n’est pas requis par «la nature même du sacerdoce» et il contient des mots d’estime pour les «excellents prêtres mariés», qui sont une réalité très présente dans les Églises orientales."
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 16/01/2020

MERCI

> Merci à Anne Josnin pour son fil d'une vérité éclatante.
Le prêtre que je suis garde ce court texte comme un précieux trésor.
______

Écrit par : Bernard / | 16/01/2020

@ PP

> A ma connaissance, la contribution à ce livre de Benoît XVI est un texte de sa main sur le sacerdoce d'une quarantaine de pages.

MG


[ PP à MG – D'autres disent neuf pages seulement... Toujours est-il que ce texte théologique, qui ne critique rien ni personne et qui remonte au 17 septembre (avant le synode), est sans commune mesure avec la violence ahurissante – et ecclésiologiquement incongrue – du texte Sarah. Benoît XVI semble ne pas s'être douté de la nature et du contexte de l'opération dans laquelle il se trouvait embarqué... Quand il l'a constatée, il a demandé le retrait de son nom. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Michel de Guibert / | 16/01/2020

EMBAUCHER DES CHÔMEURS

> Personnellement, j'espère que les livres ne seront pas envoyés au pilon pour en réimprimer des autres. Quel gâchis ! Que l'on embauche plutôt (aux frais de l'éditeur) des chômeurs, qu'on les munisse d'un feutre indélébile pour caviarder les signatures indûment présentes sur la couverture et dans les pages. On pourrait aussi, précaution supplémentaire, rajouter un coup de tampon encreur sur la deuxième de couverture "Benoît XVI ne cautionne ni ne signe ce livre".
______

Écrit par : Bernadette / | 17/01/2020

"ILS FEIGNENT DE NE PAS CONNAÎTRE"

> Depuis le début je suis sidéré de l'ampleur du 'bruit' prise par ce livre.
Ce 'bruit' a été fait par des gens qui ne connaissent pas ou pire feignent de ne pas connaître les propos de pape François à son retour des JMJ sur le sujet des prêtres mariés, et qui n'ont pas bien lu le rapport du synode sur l'Amazonie.
De plus d'une part dans les églises orientales il n'y jamais de mariage de prêtres mais ordination d'homme mariés, d'autres part ce que propose le synode n'est même pas cela, mais que des diacres (mariés ou pas) puissent procéder à certains sacrements dans des régions où ceux-ci sont inexistants (sacrements eucharistique, du pardon, des malades), ils ne deviendraient pas pleinement prêtres, auraient un "statut" quelque peu intermédiaire.
On subit une fois encore le "Mal nommer les choses c'est ajouter aux malheurs du monde"...
______

Écrit par : franz / | 22/01/2020

EXIT GÄNSWEIN

> https://fr.zenit.org/articles/mgr-georg-ganswein-plus-present-aupres-du-pape-emerite-benoit-xvi/
Prière pour le pape émérite : il semble qu'il n'aille pas bien et qu'il ait davantage besoin de l'assistance de Mgr Gänswein.
PV

( PP à PV – On peut voir ça comme ça. Selon d'autres sources vaticanes, François a évincé Gänswein de sa charge à la Maison pontificale, ppur avoir trempé dans l'opération Diat-Sarah-Fayard-Figaro.]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 06/02/2020

LE P. VALADIER ET LES CULS-DE-PLOMB LIBÉRAUX-CONSERVATEURS

> https://radionotredame.net/emissions/legrandtemoin/06-02-2020/

À écouter, le témoignage du P. Valadier, s.j., sur des ondes connues. Le jésuite bombarde littéralement l'opération Sarah sans mâcher ses mots, d'où les commentaires furieux des habitués de la radio ("encore un bon gauchiste, aucune crédibilité" et autres joyeusetés).
Le P. Valadier a simplement dit les choses, sans langue 'de buis', à partir de [34:35].
Florilège :
"je crois que c'est un livre malhonnête",
Sarah "a certainement trompé Benoît XVI",
"on aurait envie de lui conseiller de balayer devant sa porte : au lieu de s'occuper de l'Amazonie et de nous faire de longs discours pseudo-spirituels, qu'il regarde un peu ce qu'il se passe en Afrique avec le célibat des prêtres, et après on pourra parler",
"comment voulez-vous parler avec quelqu'un qui, a priori, vous a condamné comme étant un mauvais catholique, trahissant l'Église, ce qu'il laisse entendre pour François, ce qui est absolument scandaleux",
"c'est de la malhonnêteté intellectuelle pure et simple",
"c'est un homme qui nuit à l'Église",
"il a un discours purement spirituel, jamais il ne s'occupe des problèmes pastoraux",
"les communautés ne sont pas desservies : c'est ça, le vrai problème !",
"c'est un auteur dangereux dont il faut se méfier"...
Peu étonnant de lire parmi les commentaires d'auditeurs un "allo, l’URSS ?" qui résume à lui seul tous les discours d'une certaine frange de l'Église à propos des jésuites, dont font partie le P. Valadier et... le pape François.

PV


[ PP à PV – Les réactions imbéciles que vous signalez ne sont pas surprenantes. RND paie son erreur fatale : s'être inféodée, à partir de 2013 (et de plus en plus jusqu'à la fin 2018), à la frange ultra-droitière de son public – et peupler la matinale de voix allant dans ce sens... C'était devenu le vent dominant, et c'était la raison pour laquelle j'avais fini par partir en septembre 2018 après avoir formulé une suggestion de recentrage aussitôt rejetée.
On me dit que, depuis, l'effort de recentrage de la matinale a finalement lieu (sur intervention diocésaine ?) : raréfaction des voix les plus aberrantes, et présence d'invités "pluriels"... Mais le mal était fait : un certain nombre d'auditeurs 'mainstream' avaient abandonné, et les droitistes bornés ne supportent pas le recentrage ! C'était couru. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 09/02/2020

@ PP

> Oui, le recentrage que vous évoquez a bien eu lieu (ainsi de la présence du P. Valadier au 'grand témoin').
Quant au grand débat : depuis votre départ, il est devenu un peu plan-plan (d'autant que V. Loupan s'y fait de plus en plus rare...).
______

Écrit par : Feld / | 10/02/2020

à Patrice :

> https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Monde/Le-cardinal-Parolin-rappelle-quetre-catholique-cest-integrer-autres-2020-02-09-1201077233

Sain rappel du secrétaire d'État Parolin à l'endroit des "droitistes bornés" qui tiennent salon sur les rives du Tibre : "nationalisme et fermeture sont des réactions au fond infantiles". Ici encore, pas de langue de buis et c'est très bien ainsi !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 10/02/2020

à Patrice :

> https://plus.lesoir.be/278741/article/2020-02-09/vatican-francois-ecarte-celui-qui-attisait-la-guerre-des-deux-papes

https://www.lepoint.fr/monde/sept-ans-apres-sa-demission-benoit-xvi-alimente-la-saga-de-deux-papes-10-02-2020-2361928_24.php

À supposer que ces sources soient authentiques, il semble que Mgr Gänswein ait été effectivement évincé pour avoir « attisé » l’opposition entre le pape et son prédécesseur. Il est évident que ses propos de 2016, rapportés dans ‘Le Point’, sont inacceptables : « il n'y a pas deux papes, mais de facto un ministère élargi, avec un membre actif et un membre contemplatif ». Non : il n’y a qu’un seul et unique successeur de Pierre ; le ministère pétrinien ne saurait être « élargi » (à un triumvirat, si François devait démissionner ? C’en serait ridicule !).
Ce qu’explique le P. Valadier devrait retenir notre attention : tout pontife ayant renoncé à la tiare devrait se dispenser de « se déguiser en blanc », au risque de susciter un sentiment de confusion, ne serait-ce au plan visuel. Le titre de « pape émérite » devrait être revu car il n’y a qu’un seul pape dans l’Église : il faudrait semble-t-il parler d’évêque émérite de Rome, ou plus précisément d’archevêque métropolitain émérite de Rome comme c’est le cas pour le cardinal Vingt-Trois qui est archevêque émérite de Paris. Il ne saurait y avoir de « ministère élargi », ni de facto, ni de jure : on est en plein travaux pratiques du dernier navet Netflix !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 11/02/2020

à Philippe de Visieux

> Erreur, il y a au moins deux papes, celui de Rome et celui d'Alexandrie !
L'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique ne se réduit pas à la seule Eglise de Rome.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 11/02/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.