Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2020

N'appelons pas "censure" l'hystérie des bulles d'opinion...

ee5219bd680b96e2a50e46477d3d9718.jpg

...impulsée par la machine commerciale des réseaux "sociaux" !  Extrait et commentaire de l'article de Michel Guerrin :


Dans Le Monde (9/01), Michel Guerrin reprend lui aussi le thème de la "censure" invoqué par Riss, le patron de Charlie Hebdo (note de ce blog : 8/01). Mais il va beaucoup plus loin que Riss en incriminant la décomposition de la société en bulles d'opinion exclusives les unes des autres, phénomène dont nous parlions ce matin à RCF. Extraits de son article :

 

<< Des associations et communautés, dès qu’elles s’estiment offensées, dédaignent la case justice, lui préférant l’intimidation et les réseaux sociaux... >> 

<< Mécanique de la chute (éd. Liana Levi, 2019), de l’Américain Seth Greenland, restitue ce climat. Pour savoir où va l’Amérique de la bien-pensance et des communautés, avec les réseaux sociaux pour armes, lisez ce livre...  >>

<<  Seth Greenland, le 6 septembre 2019, sur France Inter : “Aux Etats-Unis aujourd’hui, les bien-pensants de la culture disent que les artistes ne sont autorisés à créer qu’au sein de leur culture d’origine...” >>

<<  Mécanique de la chute a reçu un accueil confidentiel aux Etats-Unis. Pas une ligne dans le New York Times, qui avait chroniqué [les] livres précédents [de Greenland]. Il nous a confié son commentaire : "Les libéraux, dont je fais partie, et qui contrôlent une bonne partie de la sphère culturelle aux Etats-Unis, ne veulent pas donner la parole à un homme blanc qui écrit sur la complexité des relations raciales. Un roman est souvent jugé en fonction du groupe identitaire de son auteur. Il y a des exceptions, mais la tendance est claire..."  >>

 

Sachant que dans le monde nord-américain "culture" veut dire bulle de moeurs (et/ou d'opinion, l'opinion tendant aujourd'hui à se réduire aux moeurs), et que l'américanisation déferle en France, on ne s'étonne pas de voir apparaître dans notre pays des crises d'intolérance rabique et sans précédent. En onze mois : une pièce d'Eschyle interdite à la Sorbonne par des "racisés décoloniaux", une conférence de Mme Agacinsky interdite à l'université de Bordeaux par le LGBTQ+, des affiches paternité-maternité-vie-handicap interdites à Paris par la mairie... Et ce n'est qu'un début, parce que c'est un effet du processus de segmentation de la société en tribus psycho-comportementales : chacune rejetant ce qui n'est pas elle, et se définissant par des aversions. La parenté entre ce processus de "dissociété" et le consumérisme est évidente : tout est lié.

Charlie Hebdo ne voit pas la dimension dissociale, et peu de gens voient la cause économique de la dissociété : on préfère les dénonciations moralisantes, pour incriminer de mauvaises intentions les contemporains que l'on n'aime pas. S'en prendre aux gens plutôt qu'aux faits : cette cécité ou cette myopie devant les causes réelles signent notre dépendance envers le libéralisme ambiant. Elles privent de portée les colères contre les effets de ce libéralisme. C'est aussi le cas de Seth Greenland, qui se définit encore comme "liberal" à l'américaine (c'est-à-dire "progressiste", à peine social-démocrate et tout à fait soumis à Wall Street). Mark Lilla, l'auteur de La Gauche identitaire (Stock), est beaucoup plus lucide : il voit que la disparition de l'idée de bien commun, effet du néolibéralisme, est la cause de la dissociété. Suggérons à Riss de lire ce livre d'urgence.

 

 

masques_trump_clinton-sipa.jpg

 

01:24 Publié dans Idées | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : "censure" ?

Commentaires

MARÉE

> Le débat est devenu presque impossible sur les réseaux sociaux sans déclencher une marée de commentaires ultra-violents, injurieux ou paranos. Ça en dit long sur l'espèce humaine.
______

Écrit par : Valère / | 11/01/2020

SAURAS-TU

> Ami lecteur, Gabriel Matzneff se cache quelque part dans la photo du haut. Sauras-tu le trouver ?
______

Écrit par : Séraphin Moréas / | 11/01/2020

BUG

> Bonjour Patrice.
bonne et sainte année au fait, et désolé du retard.
Dis, c'est normal que je ne peux lire l'extrait du monde que tu cites? j'ai des caractère wingding à la place. Mais en copiant collant, j'ai le texte....
Amitié

[PP à VF – Houla, il a un bug. Je corrige. Et bonne année !
Amité.]
______

Écrit par : VF/ | 11/01/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.