Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2019

Bolivie : les putschistes chassent le populiste

ba7d0664a71342039d27546a905a3373.jpg

Ce qui se passe en Bolivie mérite trois minutes de notre attention. Ce n’est pas seulement une Revolucion à la sud-américaine : c’est aussi une version sud-américaine de certains des travers, ou mensonges politiques, propres à notre époque. Ma chronique à Radio Présence (son et texte) :


 https://www.radiopresence.com/IMG/mp3/20112019_chroeco_ai...

bolivia-luis-fernando-camacho-el-hombre-que-pr-922824-553873-jpg_604x0.jpg

 Fernando Camacho, un d'Aubuisson à la bolivienne

 

<<  Qu’est-il arrivé en Bolivie ? L’armée et la police ont poussé à la démission et à l’exil le président Morales, qui est un Indien aymara : le premier à avoir été élu président de ce pays où les Aymaras sont majoritaires.

Avec l’usure du pouvoir, Morales avait commis des erreurs, était devenu despotique et voulait se faire réélire indéfiniment quitte à manipuler les urnes… On touche-là aux faiblesses de ce qu’on appelle aujourd’hui le populisme, dont Morales est un parfait exemple et qui promet partout beaucoup plus qu’il n’est capable de tenir.

Mais regardons d’un peu plus près ceux qui ont fait évincer Morales par l’armée. Nos médias ont tendance à prendre ces putschistes pour des défenseurs de l’Etat de droit et de la démocratie occidentale. En réalité c’est bien autre chose. A la place de Morales s’est installée comme présidente (autoproclamée) une sénatrice nommée Jeanine Añez... Mme Añez se réclame haut et fort du parrainage du président américain Donald Trump. Par ailleurs, elle se réclame haut et fort du christianisme. Mais elle est célèbre en Bolivie pour ses tweets où elle traite les Indiens (65 % des Boliviens) de sous-hommes sataniques qu’il faudrait chasser de toutes les villes du pays pour les confiner dans la montagne… Forte de cette conception spéciale du christianisme, Mme Añez a fait son entrée au palais présidentiel en brandissant une Bible.

Elle était accompagnée d’un personnage non moins raciste qu’elle : M. Fernando Camacho, leader d’extrême droite au service des oligarques économiques… Un agitateur particulièrement agité, qui lui aussi prononce des discours féroces en brandissant la Bible et en appelant sur les Indiens le feu du ciel : c’est-à-dire le feu de l’armée. Etrange usage de la Bible, et jolie façon d'évangéliser !

Autant dire que la Bolivie prend le chemin d’une guerre civile. Les combats de rue ont commencé.

Et là comme en d’autres pays, la seule force d’interposition est l’Eglise catholique… Depuis le 18 novembre, le secrétaire national de la conférence épiscopale, Mgr Aurelio Pesoa, appelle à la paix et au dialogue. Mgr Pesoa a intérêt à se méfier : car M. Camacho fait beaucoup penser à son équivalent des années 1980 au Salvador, le leader d’extrême droite Roberto d’Aubuisson.  Qui fit assassiner l’archevêque Oscar Romero pendant sa messe, parce que Mgr Romero défendait le peuple contre la guerre civile. >>

 

Fin de ma chronique de ce matin à Radio Présence

 

 

PS – Fascination envers M. Trump, mobiles ultracapitalistes déguisés en religiosité chrétienne, discrimination ethnique, anticommunisme anachronique au point d’en être absurde : les duettistes Añez & Camacho ont tout pour plaire à nos propres libéraux-conservateurs ! Attendons les numéros de décembre des mensuels parisiens éponymes : l’un prétendra que Bernanos aurait donné l’abrazo à M. Camacho [*] ; l’autre fera un débat (entre MM. Zemmour et Bruckner) sur le thème : Morales réfugié au Vatican ?

__________

[*]  Idée bien inepte, pourtant, par rapport aux Grands cimetières et au Chemin de la Croix-des-Âmes.

 

 

Un des tweets anti-Indiens de Mme Añez :

anez-tweet.JPG

 

 

Commentaires

AMÉRIQUE DU SUD : CATHOLIQUES c/ ÉVANGÉLIQUES ?

> Mme Añez se dit chrétienne, M. Camacho harangue les foules Bible à la main : sont-ils (comme on peut le penser) évangéliques ? Ou anciens catholiques 'convertis' au protestantisme façon Bolsonaro ou Pence ?
Si c'est le cas, une fracture pourrait apparaître en Amérique latine entre catholiques et évangéliques, qu'un gouffre de plus en plus large sépare dans la compréhension du message chrétien : va-t-on rejouer les guerres de religion (non sanglantes cette fois) en Amérique du Sud ?

PV


[ PP à PV – Je constate à mon grand regret que le début de courant "évangélique de gauche" qui naissait en Amérique latine et en Australie il y a dix ans, semble étouffé par le trumpisme religieux : forme la plus révoltante du néocolonialisme américain.
Je constate aussi les ravages causés par la trumpisation religieuse en Kabylie, où nombre d'évangéliques ont été arrêtés et lourdement condamnés, non comme chrétiens mais comme "agents d'Israël", pour avoir suivi – à leurs risques et périls, eux – l'hyper-sionisme extrémiste des 'evangelicals' américains... Hyper-sionisme fondé sur une interprétation délirante d'un verset de Daniel et d'un passage de l'Apocalypse de Jean.
Il serait bon que les instances représentatives des évangéliques français nous disent quelque chose à ce sujet. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 20/11/2019

PP à J. Sm.

> N'insistez pas, voulez-vous ? Tant que vous poursuivrez votre campagne tordue contre le successeur de Pierre, nous n'aurons rien à nous dire.
______

Écrit par : PP à J.Sm. / | 20/11/2019

THÉOLOGIE DES IMBÉCILES

> Pas sûrs qu'Añez et Camacho soient évangéliques. Il y a des catholiques ayant ces positions aujourd'hui. Et pas qu'en Amérique du Sud. (Ce ne sont pas vraiment des amis du pape !).
On trouvait autrefois des calvinistes pour inventer une idéologie d'Etat raciste haineuse au nom de la Bible (interprétée-sabotée par des imbéciles). C'était en Afrique du Sud.
Aujourd'hui on trouve des "catholiques" pour prendre le même chemin.
______

Écrit par : Léo B. / | 20/11/2019

CRIOLLA

> Pourtant la Jeanine ressemble plutôt à une métis (criolla-créole) qu'à une celte-ibère-wisigothe...
Même l'autre Camacho, vous le fringuez en prolo (et plus en polo) et l'envoyez en Espagne ou en France, il subira le même délit de faciès qu'il fait subir aux pauvres de son pays.
'Negro de corazon como dice el otro !'
______

Écrit par : Raphaël R. / | 20/11/2019

@ PP et Léo B.

> Thierry Meyssan, qui aime assez bouffer du catholique, affirme que Jeanine Áñez est une fervente catholique.
Je ne sais ce que ça vaut.

https://www.voltairenet.org/article208390.html?fbclid=IwAR0SM45h1iH9hivntET962dXY4VKZtx-WD8wcV9xr938lHcrIPBg_q_nB4A&__cf_chl_jschl_tk__=972de77712dc8239f53eb5620ef3439066a503e5-1575307918-0-AT5CtECE6sTfhH-4XMSe4HmLlmbFKVJq1YOVTMfqRYPm0IGAQ_AFKSwUKIR3CVg68l-96Doz7dWLv3uBstSvtGBEn4Zkiem8-tuKpbtDR-WX-OyR6FVzGdT227JMDW24Mpe_NNAbevX2kIJNVavdaFuq23lzwGywKzWbGc4VgUlOfqh_oF5kP6vgbMvph8LzgUpZhjeRN1oAcpiEnBdnEJ6tPzbl67LZNgdIK0kLR1f34TL2EDkyhRyzZSl3ZAqav-I76og7V17o3oHFknvRnC01KMjAN1xYLPwP4bTe7wsY95D8tlyElfnBUj8BwMwO6esSiY8tbrxZ5CQvvAPQCeYnYLp6aNAnnGllRvK33nqiHKHFD_piniffiqfJnF-RMA

PFH


[ PP à PFH – "fervent catholique" dans la bouche de ces gens-là (Meyssan, Martel ou n'importe quel journaliste de radio aujourd'hui) ne signifie rien.
Pour eux un intégriste schismatique sédévacantiste professant que la Terre est plate et que le Soleil tourne autour, serait un "fervent catholique". Et Hitler aussi puisqu'il avait été enfant de choeur. Et Staline s'explique par le fait qu'il ait été séminariste... ]

réponse au commentaire

Écrit par : PF. Huet | 02/12/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.