Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2019

Toussaint : sur la terre comme au ciel

Tous-les-saints-du-ciel.jpg


 

 

<< J’ai pensé à tous les autres affamés qui ne mangent pas, à tant d’affamés, à des affamés innombrables ; j’ai pensé à tous les malheureux, qui ne sont pas consolés, à tant et tant de malheureux, à des malheureux innombrables ; j’ai pensé aux pires de tous, aux derniers, aux extrêmes, aux pires, à ceux qui ne veulent pas qu’on les console, à tant et tant qui ne veulent plus être consolés, qui sont dégoûtés de la consolation, et qui désespèrent de la bonté de Dieu. Les malheureux se lassent du malheur et ensemble de la consolation même ; ils sont plus vite fatigués d’être consolés que nous de les consoler ; comme s’il y avait au cœur de la consolation un creux ; comme si elle était véreuse ; et quand nous sommes encore toutes prêtes à donner, ils ne sont plus prêts à recevoir, ils ne veulent plus recevoir ; ils ne consentent plus ; ils n’ont plus faim de recevoir ; ils ne veulent plus rien recevoir ; comment donner à celui qui ne veut plus recevoir ; il faudrait des saintes ; il faudrait des nouvelles saintes, qui inventeraient des nouvelles sortes... >>

 

 

Charles Péguy

LE MYSTÈRE DE LA CHARITÉ DE JEANNE D'ARC

 

 

arton207[1].jpg

 

Commentaires

MAGNIFIQUE

> Magnifique texte de Péguy. Le mystère de la communion Terre-Ciel n'est pas un "arrière-monde consolateur pour piéger les pauvres" comme le pensaient les "maîtres du soupçon" du XXe siècle. Bien au contraire. Lire les Evangiles fait comprendre que pour le Christ notre degré de sainteté c à d de compatibilité avec Dieu pour la vie éternelle, se mesure à l'aune de notre solidarité avec les pauvres. Là est la foi chrétienne.
______

Écrit par : Jean Tanquard / | 02/11/2019

> Très belle illustration !
De quelle oeuvre s'agit il ?
______

Écrit par : Roger / | 05/11/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.