Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2019

Qui donc fait "jouer un rôle" à Greta Thunberg ?

Greta-Thunberg.png

Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt... Parce qu’ils se dérobent (dans les faits) aux avertissements scientifiques, Greta Thunberg porte “plainte” contre cinq gouvernements ? Le gouvernement français répond en blâmant Geta Thunberg ! Avec le renfort suspect d'une droite – aussi libérale que lui – qui transforme l'ado suédoise en épouvantail :


 

Bien entendu, le rôle de Greta Thunberg peut être questionné : on peut se demander pourquoi sa “plainte” – non judiciaire – est appuyée non seulement par l’Unicef et Earthjustice [1], mais par le cabinet d’avocats Hausfeld, leader mondial du contentieux d’entreprises. La droite libérale se jette sur ce détail pour accuser l’ado d’être un outil des multinationales… Mais la clientèle de Hausfeld inclut des entreprises de ramassage des déchets, de traitement de l’eau et de transports ferroviaires : faut-il s’indigner qu’elles espèrent gagner de l’argent avec des politiques environnementales renforcées [2] ? Par ailleurs, les partisans d’un libéralisme sans frein sont mal placés pour traiter Mlle Thunberg d’amie du capitalisme et d’outil des multinationales !  Quand les Ferry et les Retailleau (faisant absurdement de tout ça une querelle scolastique) crient au “jeunisme délirant” et à “l’écologisme”, c’est parce qu’ils n’osent plus nier – ils le faisaient depuis quinze ans – l’existence du dérèglement climatique. Et quand les Poirson reprochent à l'ado de “ne pas apporter de solution”, elles (ils) oublient que ce n’est pas son rôle : c'est le leur ! [3]

 

Mais comme l’éléphant de Vialatte, la minuscule Greta est irréfutable. Elle clame deux évidences : 1. les climatologues ont raison, 2. les gouvernements ont tort de ne pas suivre les climatologues. Leur tort est encore pire quand ces gouvernements, au lieu de s’en foutre ouvertement comme la Maison Blanche ou le Kremlin, se posent en super-héros de la planète !  Ainsi M. Macron, qui en même temps livre aux multinationales minières 360 000 hectares de forêt amazonienne en Guyane. Et ne suit même pas Mme Merkel quand elle parle d’élever l’objectif de réduction du CO2. Sans oublier la marche parisienne pour le climat, sacrifiée samedi dernier au traditionnel show police-casseurs ; ni le reste des mesures anti-écologiques dictées par la FNSEA…

 Sachant cela, la plainte à l’ONU est simplement cohérente. Ce qui est hors sujet, c’est de faire de Mlle Thunberg la synthèse provisoire de nos cauchemars (à droite) ou de nos mirages (à gauche). L’enjeu est beaucoup plus grave. “Je vous le dis, prenez bien garde  : vous prenez une grande responsabilité de me charger ainsi”, disait une autre ado particulière. 

 

► Rapport scientifique international du GIEC (25/09) sur la dégradation accélérée de l’état des océans :

https://www.liberation.fr/planete/2019/09/25/selon-le-rapport-du-giec-oceans-et-glaces-plus-que-jamais-menaces_1753353

 

__________

[1] Earthjustice  : ONG américaine de juristes sur l’écologie et la santé publique.

[2]  Hausfeld a aussi de gros clients dans l’automobile : mais on ne voit pas quels intérêts BMW ou PSA auraient à voir chuter les ventes de voitures, y compris électriques puisque la construction et le fonctionnement de ces dernières sont notoirement nuisibles à l’environnement. “La voiture électrique n'utilise pas de carburant d'origine fossile, mais elle tire son énergie d'une lourde batterie. Comptez 305 kg pour celle de la Renault Zoe ZE40 (41 kWh), et plus de 620 kg pour le plus gros dispositif de 100 kWh des Tesla Model S et X. La batterie d'une voiture électrique contient quelques kilos de lithium, mais aussi du cobalt et/ou du manganèse, entre autres. Tous trois sont des métaux. Plus des deux tiers des ressources en lithium sont issus des salars d'Amérique du Sud, principalement de Bolivie, du Chili et d'Argentine. Son extraction et son traitement entraînent une pollution des sols, un assèchement des rivières, et accroissent intoxications et maladies graves pour les populations locales. Quant au cobalt, plus de la moitié de la production mondiale est issue de mines congolaises aux conditions de sécurité rudimentaires et qui exploitent souvent des enfants… Sur l'ensemble de son cycle de vie, la consommation énergétique d 'un véhicule électrique est globalement proche de celle d 'un véhicule diesel. " La réalisation de la batterie requiert même davantage d'énergie que celle de tous les autres composants du véhicule réunis. Il faut ainsi deux fois plus d'énergie pour produire (matière première, transport des pièces, assemblage) une auto électrique qu'une voiture thermique.” (L’Auto-journal, 5/04/2019).

[3]  Les “solutions” de Brune Poirson sont dignes d’Ubu. Par exemple celles-ci : faire baisser les prix de produits nuisibles, en croyant ainsi dissuader les industriels de les commercialiser... On se demande comment Mme Poirson a pu avoir le diplôme de la London School of Economics.

 

aa90ab26-va-climat.jpg

Le magazine de la paléo-droite se déchaîne contre l'action climatique : diabolisation de Greta Thunberg et de l'introuvable "totalitarisme vert", + numéro spécial de la revue-fantôme Le Spectacle du monde tuée par M. de Kerdrel en 2014, réapparue cette année en annexe de Valeurs actuelles. Parmi les parrains de ce Spectacle spectral : le climato-négationniste Vincent Courtillot, épigone d'Allègre... et risée de l'Académie des sciences.

 

12:58 Publié dans Ecologie, Idées | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : thunberg, climat

Commentaires

GRETA ET LES AUTRES

> Greta est sincère et admirable et on ne peut que la soutenir.
Mais il faut rester critique sur le courant qui la pousse, la porte, la médiatise.
Il y avait cet article déjà signalé ici par Ivan ( http://www.entelekheia.fr/2019/07/18/la-fabrication-de-greta-thunberg-pour-consentement-acte-i-leconomie-politique-du-complexe-industriel-a-but-non-lucratif/ ).
On lira aussi avec profit cet article: https://www.lemondemoderne.media/greta-la-menace/
qui va dans le même sens en affirmant:
" ... Pas vraiment, il s’agit surtout de créer un nouveau marché de la transition écologique en poussant l’argent public à abonder dans un fonds vert mondial pour assurer la pérennité du modèle capitaliste financier. Les responsables politiques de la gouvernance internationale ne souhaitent qu’une chose : assurer le statu quo de l’équilibre des pouvoirs par la transhumance des investissements du carbone vers le renouvelable. "
Or ces "solutions vertes" (transition énergétique, capture du CO2, financiarisation de la nature, ...) empireront la situation climatique et écologique en trompant les populations.
La seule solution est la décroissance.
Et "God save Greta", comme le souhaite l'article.
______

Écrit par : Pierrot / | 25/09/2019

'L'AUTO-JOURNAL'

> Sur la voiture électrique: l'article de l'Auto Journal est mal rédigé. La voiture électrique NE TIRE PAS son énergie de la batterie qui n'est qu'un point de stockage. La preuve: il faut la recharger! Et cette électricité vient, par le réseau, des sources classiques: centrales thermiques au charbon, lignite, pétrole, ou nucléaire, ou hydrauliques -qu'on ne peut plus accroître en Europe car tous les sites sont équipés-, ou encore éoliennes et photovoltaïques, qui ont aussi leurs inconvénients. Ce type de véhicule cumule donc tous les défauts.
Je suis plus indulgent à l'égard des voitures dites hybrides qui permettent d'utiliser les moteurs avec un excellent rendement (moins de consommation donc moins d'émissions) , même en ville, ce qui explique leur succès auprès des taxis.
______

Écrit par : Pierre Huet | 25/09/2019

@ Pierre Huet

> Un autre concept de voiture, pas encore tout à fait mûr. Impressionnant : avec un vélomobile à assistance électrique, on peut atteindre les 100-110 km/h sans souci !

http://www.velomobile-france.com
______

Écrit par : Feld / | 25/09/2019

POURQUOI CINQ ETATS

> https://www.lexpress.fr/actualite/monde/pourquoi-greta-thunberg-et-d-autres-jeunes-attaquent-la-france-et-non-la-chine-ou-l-inde_2099271.html

La plainte déposée par Greta Thunberg vise cinq Etats dans la mesure où ces derniers ont ratifié le protocole de la Convention sur les droits de l'enfant qui permet le dépôt de plaintes : l'Amérique (qui n'a même pas ratifié la convention !), la Chine, la Russie et l'Inde n'ayant pas ratifié le protocole, elles sont à l'abri d'une telle procédure, si tant est que la plainte en question puisse faire trembler les cinq pays visés : seules des recommandations non contraignantes seront le cas échéant émises, ce qui ne devrait pas donner des insomnies à l'hôte de l'Elysée.
Les hauts cris poussés par certains (allant jusqu'à traiter l'adolescente d'effrontée, d'insolente, etc., sur le site du Figaro) sont donc décalés par rapport à la réalité de la plainte Thunberg, qui n'aboutira à rien de concret ; sur le plan de la com, par contre, c'est une réussite puisque la Terre entière en parle. C'est sans doute à coup de telles piqûres de rappel que l'écologie entrera très progressivement dans la structure mentale des plus récalcitrants.

PV


[PP à PV – Ils s'acharnent contre la jeune autiste parce qu'ils n'osent plus s'acharner contre l'existence du dérèglement climatique, comme ils le faisaient depuis l'époque de l'imposteur Allègre et du fumiste Cornillot (nouveau conseiller scientifique de 'Valeurs actuelles'...]
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 26/09/2019

ALLÈGRE

> https://www.youtube.com/watch?v=gXCwYog4Rr8
Parlant de Claude Allègre, j'ai gardé dans ma liste de favoris ce morceau d'anthologie climatosceptique : c'était il y a dix ans et l'ancien ministre affirmait avec un bel aplomb : "quel réchauffement ? Il y a un changement climatique !" [4:40], criant à "l'imposture" contre le travail du GIEC et finissant avec de fumeux 'y'a qu'à, faut que' comme la séquestration du gaz carbonique dans le sous-sol et sa transformation en calcaire... sans pour autant nous dire grâce à quelle énergie !
Pas mécontent que le "mammouth" ait disparu des radars...
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 26/09/2019

BRUNE COMPTE POUR DES PRUNES

> La “solution” de Brune Poirson est la même que celle qui est proposée contre la drogue : quand ça ne vaudra moins cher, les trafiquants arrêteront le commerce !
Ridicule !
Quand ça vaudra moins cher, il y aura plus de gens pour en acheter, c'est tout ! et une addiction étant une addiction, une baisse de prix ne fera pas s'arrêter la consommation**.
Or dès qu'il y a de la demande, il y a de l'offre.
On ne sait pas ça à la London schools of economics ?

les libéraux se contredisent : si une baisse des prix entraîne la disparition d'un produit, alors pourquoi les libéraux ne cessent-ils de dire que grâce à eux, les prix diminuent et le nombre de consommateurs augmente !?


***Une baisse de prix ne fera que faciliter les achats. C'est d'ailleurs pour ça que les trafiquants ont des lobbys à leur solde auprès de l'ONU, Bruxelles, l'OMC, les assemblées...
______

Écrit par : E Levavasseur / | 26/09/2019

"HITLÉRO-MAOÏSTE"

> Je suis vraiment un affreux contradicteur. À l'époque où Greta était la coqueluche des médias je me méfiais. Mais j'ai beaucoup aimé son coup à l'ONU et sa plainte contre la France et autres. Et je me rends compte que je n'ai rien compris puisque les médias me disent que ces actions sont au contraire détestables, nazies. https://www.telerama.fr/television/haro-sur-greta-thunberg,-la-demoniaque-vestale-hitlero-maoiste,n6438895.php
J'aime qu'on tape enfin du poing sur la table et qu'on arrête de faire confiance à la technique et aux institutions internationales. La technolâtrie est responsable de la situation et ces belles institutions sont dominées par les plus gros pollueurs. La France se vante de son bilan carbone alors qu'elle exporte la majeure partie de sa nuisance environnementale.
______

Écrit par : Guadet / | 26/09/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.