Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2019

Européennes – Tout ça pour ça (2) : le "mai 68 de droite" achève de disparaître dans les sables mouvants

Bellamy après Fillon : le nuage bleu-roi surgi en 2013 achève de se déchirer sur les réalités. Pour certains le réveil est rude. Rappelons les transes des magazines de droite il y a quelque semaines : 

val a bellamy.jpg

cover fm bel.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous les commentaires d'un quotidien, et les nôtres :


 

Libération s'amuse évidemment de la myopie de ses confrères de droite : https://www.liberation.fr/france/2019/05/29/la-presse-tro...

...et la commente ainsi (extraits) :

<<  La presse de droite, plus ou moins conservatrice en fonction des titres, a souvent vu dans l’émergence du Versaillais le signe de la renaissance à venir, sur une ligne politique assumée, d’un parti moribond. Elle l’a désigné comme le digne héritier de la « droite Trocadéro » qui avait accompagné François Fillon au pire des moments en 2017 et l’a fortement soutenu ces dernières semaines. A l’arrivée, elle ressort de ce scrutin avec une sacrée gueule de bois. « Hamonisée », pourrait-on dire, comme l’ont été certains électeurs de gauche au printemps 2017, lorsque Benoît Hamon termina la course présidentielle avec 6 % des voix. L’état d'« hamonisation » inflige une descente brutale à ses victimes, qui se rêvent dominants dans la population et se réveillent ultra-minoritaires. Il est d’autant plus dur à vivre pour ceux qui ont construit leur discours de légitimation sur le fait qu’ils seraient, eux, en phase avec le pays réel, la majorité silencieuse, muselés par une tyrannique minorité de bobos bien-pensants déconnectés. Ainsi vont Valeurs actuelles et les autres... >>

 

Libé reconnaît néanmoins au rédacteur en chef de Valeurs actuelles (parangon de l'oxymore libéral-conservateur) une lucidité que n'ont pas ses concurrents. Voici ce qu'il dit  :

 << "...Je suis très surpris. Depuis trois ans, nous pensons que nous sommes hégémoniques sur le plan culturel. Ce n’est pas vrai. Macron sait très bien parler à la droite en lui envoyant des signaux. C’est un génie de la triangulation" (la stratégie politique consistant à se glisser dans les interstices de différentes familles de pensée pour aller piocher dans chacune d’elles) ...  >>

 

Ajoutons quant à nous ceci : 

► Encouragés dans l'aveuglement par des prophètes âgés mais également aveugles (perpétuels annonciateurs d'un séisme politique introuvable),  les jeunes messieurs-dames issus de 2013 n'ont toujours pas fini de comprendre que leur "mai 68 de droite" n'existe pas – notamment parce que que "droite" ne veut rien dire. Et que "l'hégémonie culturelle" n'existe pas non plus – notamment parce que le mot "culture" (tel qu'ils l'entendent) ne signifie rien d'autre que les valeurs d'une aile ultra-conservatrice de la bourgeoisie, aile déjà très minoritaire au sein de sa propre classe !  donc, a fortiori, valeurs incapables de se métaboliser en combat politique populaire...

► D'où l'intérêt que l'on peut accorder, sous cet angle, à une démarche comme celle de l'Appel à un nouveau catholicisme social. Démarche impulsée par un petit groupe d'initiative associant des personnes de différents horizons politiques : parmi lesquelles certains "conservateurs", comme dirait Libé, mais assez réalistes pour admettre que le "pays réel" tel que l'imaginaient les réacs n'existe pas non plus, et qu'il serait temps d'aller "apprendre du peuple" (comme on disait il y a cinquante ans). Et d'abord, apprendre à quoi le peuple de 2019 ressemble vraiment... Je ne sais pas ce que cette démarche va pouvoir produire, mais j'aime mieux son réalisme que l'électoralisme hallucinogène de la droite catholique à la recherche – depuis la chute de Mac Mahon –  d'un Gouvernement de Gens de Notre Milieu.

Voilà pour l'instant.

 

 

 

Dazibao des imbéciles :

Macronsocialo.jpg

 

08:51 Publié dans Idées | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : droite, catholiques

Commentaires

PORTEFEUILLE

Et cette observation exacte de Joffrin (pour une fois) :

"A Neuilly, dans le XVIe arrondissement de Paris, à Versailles même, la droite Hermès a laissé tomber comme une vieille soutane le pauvre Bellamy, trahi par les siens jusque dans ses fiefs de principe, portant au pinacle électoral Macron le mondialiste sans âme. Conclusion implacable : la pensée conservatrice a conquis dans les médias une place disproportionnée par rapport à son impact réel sur la société. Elle est distancée par la xénophobie popu du RN et par l’élitisme libéral d’En Marche. Le peuple ne se met pas en transe quand on lui parle «racines chrétiennes» et famille tradi� �; la bourgeoisie pense moins en lisant des livres qu’en tâtant son portefeuille. Macron-Medef qui abolit l’ISF, allège les impôts sur les revenus du capital, libéralise le code du travail, réforme la SNCF au forceps, lui convient somme toute mieux que les Cassandre souverainistes de la décadence occidentale."
______

Écrit par : Jean-Denis / | 29/05/2019

0,05 %

> 10 479 : C’est le nombre de voix sur toute la France pour Décroissance 2019, soit 0,05 % de voix exprimées…
______

Écrit par : Alex / | 29/05/2019

LE VRAI HÉRITIER DE SARKOZY

> Ce qui veut dire que le vrai héritier de Sarkozy version 2007-2008, celui que caricaturait un dessin de Pierre Kroll qui avait beaucoup circulé à l'époque
https://cpolitic.wordpress.com/2008/05/15/mai-68-mai-2008-par-pierre-kroll/
...c'est Macron (bon il y a de petites différences de style: il lui manque encore la Rolex, les Ray-Ban et le jogging au départ de l'Élysée sous l'oeil des caméras, ou en tout cas, s'il les a, il le fait plus discrètement).
On se souvient du grand discours de Sarkozy le 29 avril 2007 contre les "héritiers de 68" qui avaient "imposé le relativisme moral", avaient proclamé "que tout était permis" et voulaient "jouir sans entrave", mais s'il semblait en parler si bien c'est parce qu'il parlait de lui-même ("le sujet reçoit son propre message sous une forme inversée", comme disait Lacan, ou plutôt ici projette son moi sur les autres, de façon quasi-paranoïaque).
La droite est là effectivement, bien plus que chez les bon pères (il suffit de parcourir toutes les rubriques du Figaro pour comprendre qu'elle entend bien jouir sans entraves et que le catéchisme de Bellamy, ce n'est pas sa tasse de thé).
Sinon, cette correspondance Macron-Sarkozy est bien montrée aussi par les cartes faisant voir un déplacement du vote Macron vers l'Ouest parisien entre 2017 et 2019.
______

Écrit par : Jean-Michel / | 29/05/2019

CHARITÉ POLITIQUE

> Bellamy fait de magnifiques interventions sur le droit à la vie à Paray-le-Monial ou dans les salles paroissiales. Je l'ai déjà entendu, il est assez intéressant. Sauf qu'il s'avère que le droit à la vie ne serait pas sa priorité en politique. D'ailleurs, il n'a pas axé sa campagne sur ce sujet. Il a même dit à Natacha Polony qu'il était pour le libre-échange. Alors pourquoi l'encenser comme le messie que les cathos de France attendaient ?
Le problème, c'est que l'on est à la recherche d'un candidat-messie qui va enfin répondre à nos inquiétude de paroissiens (qui de Versailles, qui ailleurs...). Et à chaque fois, on se heurte à un mur. Soit le candidat-messie fait un bide parce que tout le monde s'en fout de revenir sur la loi Taubira à court terme, soit le candidat retourne sa veste lui-même, ou un mélange des deux.
Ce n'est pas ça la conception chrétienne de la politique.
Pie XI en avait donné une définition très juste: le "champ de la plus vaste charité : la charité politique". Si les chrétiens veulent faire de la politique, ils doivent élargir leur cœur à une plus vaste charité.
Certes, ma charité de paroissien me fait me préoccuper de mon voisin de messe. Ma charité de citadin me fait me préoccuper de mon voisin de palier qui a des problèmes divers. MA charité familiale me fait me préoccuper de mes parents et de mes enfants.
Alors la charité politique devrait me faire préoccuper de tous les concitoyens. Autrement dit, ceux que je ne vois pas au quotidien.
Ce n'est pas aux incroyants de se préoccuper des soucis des cathos, c'est aux cathos de se préoccuper des soucis des incroyants s'ils veulent vraiment faire de la politique.
Sinon c'est facile. Je considère que les gens que je ne vois pas ne sont pas un problème pour moi: les salariés d'Amazon qui courent (non qui marchent mais qui courent) 18 km par nuit pour me livrer ma BD commandée devant mon ordi; les salariés d'Ascoval qui risquent de se retrouver à la poubelle car le repreneur n'est pas crédible; le personnel des hôpitaux qui devient fou; etc... Et je ne comprends pas pourquoi bizarrement personne ne se préoccupe du droit à la vie pourtant si important.
C'est exactement ce que dit le Seigneur dans la parabole du bon Samaritain: il n'est pas question de savoir qui est mon prochain, mais si j'aurai un cœur assez large pour me faire le prochain des autres. C'est ça la "plus vaste charité".
Personnellement, ça fait quelques temps que j'ai choisi de miser sur le cheval François Ruffin. Je ne sais pas si l'avenir me donnera raison. Mais ce que je constate, c'est qu'il fait ce que nous cathos, devrions tous faire. Dans son film "J'veux du soleil" (et même longtemps avant ce film), il va rencontrer des illustres inconnus pour les entendre parler de leur misère et en faire un sujet de débat à l'Assemblée. Et ça me fait étrangement penser au champ de la plus vaste charité dont parlait Pie XI.
______

Écrit par : Cyril B / | 30/05/2019

EN BELGIQUE

> De l'autre côté de la "ligne de démarcation": échec cuisant pour l'atlantiste devenu écolo et qui allait ressusciter la sociale-démocratie française: Raphaël Glucksmann.
D'autre part et pour votre info, c'en est fini de Michaël Modrikamen en politique. Le copain de S. Bannon met un terme à sa carrière politique éteignant définitivement le PP (Parti Populaire) à sa suite. La perte de leurs 2 sièges aura été fatale. De même la "Liste Destexhe" du nom d'un autre "dissident libéral-conservateur" (ce dernier s'étant extrait du MR-Mouvement Réformateur, droite libérale, considéré comme trop centriste), dont les idées étaient très proches du PP, a fait flop et disparait comme son fondateur. Il n'y a donc pratiquement plus rien en Belgique francophone, à droite du MR, qui est avec le PS et le CDH (résidu des chrétiens démocrates), le grand perdant des élections régionales, fédérales et européennes. Les 3 partis traditionnels en somme perdant des plumes au profit d'Ecolo et du PTB (Parti des Travailleurs Belges, marxiste). Au nord du pays, les choses sont bien différentes...
______

Écrit par : Raphaël R. / | 31/05/2019

@ Jean-Denis

> Oui, tristement exact.
______

Écrit par : Feld / | 31/05/2019

L'ÉCHEC DE BELLAMY

> Bellamy a échoué en effet parce que les gens de droite libérale ont voté Macron , mais aussi parce que les conservateurs non libéraux ont voté RN, du fait que LR n’était pas du tout crédible sur cet aspect, en d’autres termes que Bellamy était dans la situation que vous aviez mentionné maintes fois pour Sens Commun.
Après je ne suis pas d’accord sur le fait qu’il n’y aurait pas de possibilité de créer une ligne politique anti libérale à l’image des idées de ce blog . La difficulté est de trouver quelqu un qui la porterait . Cela pourrait fonctionner...
______

Écrit par : Ludovic / | 31/05/2019

"VOTE DES CATHOLIQUES"

- il serait instructif d'en connaître la segmentation par tranches d'âge.
- effet repoussoir des violences qui ont débordé les GJ.
- affiches LREM drapées dans l'imposture des "étoiles de Marie".


PH


[ PP à PH :

Il y a gros à parier que le vote LREM de catholiques a la même structure d'âges
que celui de la moyenne des électeurs :
47 % de "plus de 65 ans",
4,6 % de "18-24 ans".

Seul LR fait pire : 14 "plus de 65 ans" pour 1 jeune.
RN : 1 jeune pour 7 "plus de 65 ans".
PS : 1 pour 6.
Ecologistes : 1 pour 2.
Mais LFI : quasiment 1 pour 1... ]

[ ps – Hormis quelques bonnes dames un peu... naïves, croyez-vous que beaucoup de catholiques tombent dans le panneau des "étoiles de Marie" alors que c'est le drapeau
d'une institution qui nie le rôle du christianisme dans l'histoire de l'Europe (etr ça tous
les catholiques le savent) ? ]

réponse au commentaire

Écrit par : Pierre Huet / | 01/06/2019

LE P.P. BELGE

> Petite correction quant à mon message plus haut: le PP belge pourrait continuer sans son mentor démissionnaire Mickaël Modrikamen.
______

Écrit par : Raphaël R. / | 03/06/2019

@ PP

> Des naïves et naïf il y en a en nombre. Quand on parle de Frexit, on suscite la même stupeur qu'en annonçant une hérésie majeure.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 04/06/2019

LES VALEURS

> https://rcf.fr/la-matinale/quand-les-entreprises-se-melent-de-vie-et-de-mort?fbclid=IwAR3FXUguVuJQFHYptpUU37mhzeMmWKxPxz2ZElRyPwF94td4sCy7fXdGs6c

Netflix, Disney et Cie menacent l'Etat de Géorgie de sanctions à cause des restrictions à l'avortement adoptées récemment, un peu comme ce que les majors compagnies ont fait avec les Etats qui prenaient une législation anti-mariage pour tous.
On parie que la droite conservatrice fière de ses valeurs n'en dira rien, alors qu'elle vitupère les évêques parce qu'ils ne parlent pas d'avortement chaque jour.
______

Écrit par : Aurélien Million / | 04/06/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.