Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2019

L'Elysée en est réduit à brandir l'épouvantail Bannon

344a8beee2365ed03ec79eba0520d.jpeg

L’Elysée proclame la patrie en danger parce que M. Stephen Bannon, 66 ans, ex-agitateur américain congédié par ses boss (Donald Trump en 2017 –  la milliardaire Rebekah Mercer en 2018), est passé par Paris le 20 mai :M. Bannon, nous dit-on, est le chef d’orchestre du national-populisme en Europe dans l’intérêt de Washington et Moscou”. Rien de moins !  Mais voici la réalité : 


M. Bannon passant par Paris n’a pas rencontré de nationaux-populistes : il n’était là que pour voir les journalistes, qui espéraient le voir re-raconter sa fable de “chef d’orchestre”. Jean-Jacques Bourdin à RMC a interrogé le vieux mirliflore comme un oracle. Le JDD, organe central de la Macronie, a pris très au sérieux M. Bannon et son réseau bidon Dignitatis Humanae. Le Parisien et Le Point lui ont déroulé le tapis rouge…

Étonnement de la correspondante allemande de la Frankfurter Allgemeine Zeitung, Michaela Wiegel : “Pourquoi les médias français courtisent-ils à ce point le soi-disant idéologue Steve Bannon, alors que l’autoproclamé conseiller en chef des mouvements populistes d’Europe n’a aucune autre influence que celle que lui-même voudrait se donner ? Il suffit que Bannon s’installe dans une suite à plus de 2000 euros au Bristol à Paris pour que les journalistes y fassent la queue…” 

Certains tout de même ne sont pas dupes. Dans Libération ce matin [*], Tristan Berteloot traite M. Bannon de “bulle médiatique” :  “Courtisé par les médias, l'ex-conseiller stratégique de Trump a pourtant perdu de son influence et ignore tout du Vieux Continent.”  Extraits de l’article :

<< Tout cela pourrait être la conséquence d’une stratégie mise en place par Bannon et son associé belge Mischaël Modrikamen, à l’origine de The Movement, l’association politique montée pour tenter de peser sur le cours des élections européennes. […] Modrikamen est un avocat qui essaye depuis des années d’exister en politique.Grand admirateur de Trump, il lui avait dédié une vidéo de soutien en 2016. Après la victoire du candidat républicain, il a adressé une note à son équipe dans laquelle il lui a expliqué «qu’après le Brexit, le “mouvement” doit devenir mondial». Ainsi serait né le projet de cette fondation. En réalité, il s’agit plus modestement d’une tentative d’occuper l’espace médiatique en exploitant le flou du projet et la renommée sulfureuse de Bannon. Modrikamen a en effet expliqué que The  Movement devait être un simple «lieu de rencontre des souverainistes», alors que Bannon nourrissait une ambition beaucoup plus démesurée. Mais le Belge reconnaît aujourd’hui que la fusée n’a dans les deux cas pas eu le décollage escompté. […].L’ex-gourou de Trump avait par ailleurs annoncé en 2018 vouloir ouvrir une école pour former l’élite populiste européenne dans le monastère de Trisulti, niché dans les forêts de chênes des montagnes Herniques, à 100 kilomètres au sud-est de Rome. Un an plus tard, le projet est toujours au stade embryonnaire, alors que les opposants locaux continuent de réclamer la révocation de la concession [des locaux du monastère]…”

Voilà donc à quoi se réduit l’épouvantail brandi par la Macronie : un vieil Américain errant, manipulé par un avocat bruxellois [**].

L’Elysée compte-t-il vraiment là-dessus pour gagner les européennes ?

 

 ___________ 

[*]  édition numérique ( il y a une grève).

[**]  https://fr.wikipedia.org/wiki/Mischa%C3%ABl_Modrikamen

 

 

57154517_2667047686649305_1274293028374183936_n.jpg

12:07 Publié dans Macron | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : bannon, macron

Commentaires

BANNON

> De quoi Bannon est-il le nom ?
Bannon commence comme « Bank » : le fait est qu’il fut un temps l’ami de certains « banquiers » américains de la campagne de Trump.
Bannon viendrait de « banni » : par Trump, lui-même, après quelques mois de présidence.
Bannon serait de la même famille que « bananière » : le mode de fonctionnement de Steve Bannon est foncièrement « bananier » (le principal pour un influenceur de son calibre, étant de garder le sourire… et de fait il a souvent « la banane »).
Bannon vu par Libé… Bah non !
Merci Libé !
______

Écrit par : Denis / | 22/05/2019

SON PROBLÈME

> Son problème (à Macron) c'est que Marine ne fait pas aussi peur face à lui que ne l'avait fait son père (à Marine) face à Chirac.
Aaaaaah ! Le score de Chirac ! Il en rêve (Macron, de nouveau) mais Marine ne terrorise pas assez les Français. Poutine ne s'étant pas manifesté, il espère alors en Bannon l'épouvantail singulier qui va rabattre les bulletins de vote vers Loiseau.
Quant à Jean-Marie, on va soigneusement le ranger sur l'étagère des curiosités françaises à coté de la 2CV , du minitel et de soixante-dix, quatre-vingt, quatre-vingt-dix.
______

Écrit par : Yvan / | 22/05/2019

à Denis :

> Bannon bananier ? Attention, certains vous répondront qu'il espère renverser des régimes !
______

Écrit par : Sven Laval / | 22/05/2019

SECOND CHOIX

> A propos d'épouvantail, il semble que l'on brandisse moins celui qu'était jusqu'à il y a peu M. Poutine.
Peut-être a-t-on fini par se rendre compte que l'utiliser comme tel le servait, en lui permettant d'entretenir une illusion de puissance ?
On se sera donc rabattu sur le second choix que constitue M. Bannon...
______

Écrit par : Sven Laval / | 22/05/2019

NERVEUX

> Peut-être Marine Le Pen fait-elle aussi moins peur face à Emmanuel Macron parce que ce dernier a vraiment eu la gâchette nerveuse. Ça va devenir dur aux éditorialistes de nous dire que c'est Macron ou l'État policier...
______

Écrit par : Lucas / | 22/05/2019

> Moi qui croyais qu'il n'y avait que les Gilets jaunes et autres populistes pour diffuser des théories du complot ...
______

Écrit par : professeur Tournesol / | 22/05/2019

GUEST STAR CHEZ LES LEPÉNISTES

> J’avais interrogé cet animal lors du congrès FN de Lille en mars 2018, où il fut reçu en guest star, en lui demandant si le « nationalisme économique » dont il se réclame et qu’il dit constater en France incluait Mélenchon. Il m’avoua son ignorance du personnage, et trahit la sienne de notre pays.

Pierre Jova


[ PP à PJ – Mme Le Pen a dû se mordre les doigts d'avoir déroulé le tapis rouge au vieux Bannon, en le voyant débarquer à Paris pour polluer les européennes du RN ! C'est comique. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Pierre Jova / | 22/05/2019

MACRON EN VERT NE TROMPE PERSONNE

> https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/05/23/en-guyane-le-projet-montagne-d-or-incompatible-avec-les-exigences-environnementales_5466070_3244.html

Macron vient de tenir un premier "conseil de défense écologique"... à quatre jours des européennes. Cela ne trompe personne : il sait que les électeurs votent plus volontiers écolo à ce scrutin.
Rugy annonce que la Montagne d'Or est incompatible avec les exigences environnementales. Très bien, mais comme on le sait, le diable est dans les détails : le projet n'est pas abandonné pour autant. L'exécutif entend modifier le code minier pour se donner bonne conscience, à charge pour les investisseurs de s'y conformer : le projet de mine d'or pourrait alors bel et bien voir le jour.
Si Macron était un peu sérieux en matière environnementale, il serait beaucoup plus clair sur cette question : la Montagne d'Or ne verra jamais le jour. Mais ça, nous ne l'avons pas entendu...
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 24/05/2019

LIBÉRAUX-POPULISTES

> Vous ne croyez pas si bien dire, cher PP. Si Bannon n'a plus aucune influence sur le RN, il en a ailleurs en Europe, auprès des partis libéraux-populistes et atlantistes (le Brexit Party, Vox, le tout nouveau "parti populaire" belge, les Néerlandais...) qui font de la concurrence à la coalition sociale-populiste - et davantage pro-russe - péniblement mise sur pied par Marine Le Pen. Les coyotes se dévorent entre eux.
______

Écrit par : Pierre Jova / | 24/05/2019

à Pierre Jova:

> le Parti Populaire n'est pas chose nouvelle en Belgique. Cela fait plusieurs années que Modrikamen, l'atlantiste israélophile, a fondé ce parti (2009) qui allie ultra-libéralisme monétaire, islamophobie et sorte de conservatisme sociétal ambigu.
______

Écrit par : Raphaël R. / | 24/05/2019

SÉPARATION DES DUETTISTES

> https://www.cath.ch/newsf/lentente-entre-steve-bannon-et-le-cardinal-burke-sest-rompue/

Bonne nouvelle que cette rupture annoncée entre le cardinal Burke et son compatriote Steven Bannon. L'amateur de cappa magna se serait ému d'apprendre les pourparlers Bannon-Martel quant au projet de film 'Sodoma'.
Pour une fois, on peut comprendre Burke : Martel décrit dans son livre la « luxueuse » salle de bains du cardinal, où il a repéré « des dizaines de bouteilles de champagne » et autres croustillants détails sur l'appartement de l'Américain ; on imagine avec hilarité ce que donnerait l'adaptation cinématographique du cardinal ainsi décrit, « l’homme est grand – en cappa magna, il devient géant – on dirait une dame viking ! ».
Les voies du Seigneur sont impénétrables : qui aurait un instant imaginé que Burke se fût retiré de l'institut Dignitatis Humanae grâce à... Frédéric Martel ?

PV


[ PP à PV – C'est du Peyrefitte (Roger). ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 10/07/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.