Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2019

3e dimanche de Pâques : "Pierre, m'aimes-tu ?"

laresurrectionduchrist-lesapotres-1140x352.jpg

"Plus un pape assume authentiquement son ministère, plus lourdement il sentira la croix peser sur ses épaules"


 

 

Hans Urs von Balthasar sur Jean 21, 1-19 :

<<  L'évangile de l'apparition du Seigneur au bord du lac de Tibériade fiuit par l'investiture de Pierre dans son ministère de pasteur... Le ministère que Jésus a reçu du Père est identique au don aimant de sa vie pour ses brebis. Et, afin que cette unité du ministère et de l'amour absolument requise depuis l'attribution du ministère par Jésus à Pierre soit définitivement scellée, la crucifixion est promise à Pierre : le don de suivre Jésus jusqu'au bout. Désormais la croix restera liée à la papauté. Plus un pape assume authentiquement son ministère, plus lourdement il sentira la croix peser sur ses épaules. >>

 

Michael Sean Winters (National Catholic Reporter, 3/05) :

<<  Ceux des “catholiques” qui attaquent le pape venimeusement, avec des allégations hors de toute réalité, semblent se douter en fait que François a raison et qu'il a recentré l'Eglise sur le kérygme évangélique : Jésus est venu proclamer et concrétiser en actes la miséricorde infinie de Dieu, et la mesure de notre réceptivité à cette grâce est notre attention envers les pauvres. Je soupçonne que les “catholiques” ennemis du pape savent au fond que ce pape a raison, et cela les épouvante, parce que cela exigerait une conversion – du coeur autant que de l'intelligence – qu'ils voudraient désespérément éviter... >>

 

 

do-you-love-me.jpg

 

 

 

Commentaires

EVANGILE

> Le pape François est au service du plein Evangile. Comment des catholiques peuvent-ils ne pas discerner cela ? Ils ont à devenir chrétiens.
______

Écrit par : Elsbeth / | 04/05/2019

ATHÉES

> Chère Elsbeth (Elisabeth?), ce ne sont pas des catholiques, ce sont des athées pieux...(cf Mgr Daucourt).
______

Écrit par : VF / | 04/05/2019

PHYLÉTISME

> https://www.francetvinfo.fr/monde/vatican/pape-francois/boycotte-par-l-eglise-orthodoxe-le-pape-prie-seul-dans-la-cathedrale-de-sofia-en-bulgarie_3429809.html

Que penser de ce patriarche orthodoxe bulgare hostile à tout œcuménisme ?... Assez étonnant ! Pas même une prière commune à la cathédrale ! Le pape est reçu par les orthodoxes bulgares comme chef d'État car seule la communion orthodoxe est reconnue comme Église. On se croirait en plein Moyen Âge !

PV


[ PP à PV – Une bonne part du clergé orthodoxe de Grèce est dans le même état d'esprit, y compris à l'Athos. Chaque Eglise a son péché" propre ; celui des orthodoxes est le phylétisme, ou nationalisme religieux. François savait ce qu'il faisait en dénonçant (comme il l'a fait en Bulgarie) la mentalité de fermeture et de haine de l'autre !
Il est donc singulier de voir – à Paris – quelques orthodoxes donner des leçons de catholicisme à l'Eglise catholique, applaudis en cela par un micro-milieu (parmi les cathos français) lui-même à deux doigts du phylétisme... ]

réponse au ciommentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 06/05/2019

à Patrice :

> Certes, mais que font-ils du commandement évangélique ‘Ut unum sint’ ? Le pape organisait hier à Sofia une rencontre interreligieuse pour la paix : ce n’était pas liturgique, il n’y avait pas de communion, etc. Comment expliquer que le grand mufti de Sofia soit venu mais que les orthodoxes aient boycotté la cérémonie (ils n’ont envoyé qu’un choeur d’enfants) ? Comment peuvent-ils agir de la sorte cinquante ans après la rencontre entre saint Paul VI et Athénagoras et alors que Bartholomée a rencontré à de nombreuses reprises le pape actuel et son prédécesseur ?

PV


[ PP à PV – Il y a chez les orthodoxes grecs et nombre d'orthodoxes russes une psychose de la "souillure", liée à l'identitarisme ethno-religieux. Coopérer avec les "latins" relèverait à leurs yeux de l'infraction à la pureté-authenticité rituelle. Je l'ai constaté personnellement au vu de réactions (appeler "tentation de Satan" la confrontation avec le non-coreligionnaire) que n'aurait aucun catholique, même tradi.
On touche-là au subliminal et à l'invétéré. Et c'est étranger à la foi christique... D'où l'obstacle permanent et inavouable que cette attitude oppose à l'oecuménisme .
Bien entendu on connaît aussi des personnalités admirables qui échappent à ce travers, tel le P. Alexandre Siniakov. Avec eux l'oecuménisme a une voie. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 07/05/2019

> Un ami grec m'avait un jour dit que l'inexcusable n'était pas 1054 et la querelle du 'filioque' mais bien 1204 : le sac de Constantinople par les Latins reste une blessure à vif, source de perpétuelle rancœur à l'égard des catholiques.
Je ne pensais pas, jusqu'à ce boycott bulgare, que cette plaie était à ce point purulente : je pensais (naïvement ?) que les efforts de réconciliation entre Rome et le Phanar valaient pour toute l'orthodoxie, Russie mise à part. Bartholomée me semble être assez ouvert d'esprit, comme effectivement le père Siniakov dont la finesse d'analyse s'allie à un admirable français. Son intervention au cours d'un symposium consacré à saint Paul VI comme inspirateur du pape François fut tout à fait remarquable :

https://youtu.be/pGMZQgb_yRw
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 07/05/2019

1204

> Oui, Philippe de Visieux.
Pour les Grecs, le sac de Constantinople en 1204 demeure une plaie toujours à vif, et on le comprend aisément tant cela était odieux, comme aussi la chute de Constantinople en 1453 qui, pour eux, est un événement tragique datant d'hier ou d'avant-hier !
On ne comprend rien à l'orthodoxie si on ne se place pas dans le long temps historique.
Le Père Alexandre Siniakov (qui est un ami d'André Gouzes, j'ai eu la joie d'être présent à un Triduum pascal orthodoxe qu'il présidait dans l'église russe de Sylvanès, ce devait être vers 2005), actuel recteur du Séminaire russe d'Epinay-sous-Sénart, est une personnalité remarquable d'intelligence et d'ouverture d'esprit ; mais vous n'ignorez pas qu'il est considéré comme un hérétique par certains orthodoxes russes intégristes à cause de son ouverture à l'oecuménisme.
Il y a aussi dans l'orthodoxie grecque des personnalités remarquables comme Mgr Jean Zizioulas, l'évêque de Pergame, qui a développé une ecclésiologie de communion proche de celle de Vatican II chez les catholiques.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 08/05/2019

LE SAC

> Le sac de Constantinople fut une affaire de gros sous : la lutte des marchands (cités marchandes) pour obtenir les meilleures place dans les comptoirs (quartiers au plus près des quais). De combine en combine celles-ci arrivent à avoir les meilleures places aux dépends des Byzantins. S'en suivit un massacre des Italiens en 1182. Venise n'avait armé la croisade que pour se venger. Finalement cela finit en saccage de la ville (il y eu aussi des histoires de prêts non remboursés)... Le rôle de la papauté qui laissa faire puis condamna n'est pas très clair.
Pour se raccrocher au sujet initial, on peut dire que c'est l'amour de l'argent qui l'emporta dans cette affaire (et que ce fut une marche de plus dans l'affaiblissement de Constantinople), et que de foi il ne fut guère question.
______

Écrit par : franz / | 09/05/2019

UN PROBLÈME

> Puisque l'on évoque l'orthodoxie, une question que je me pose depuis assez longtemps et à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse satisfaisante (désolé, ça tombe un peu comme un "cheveu sur la soupe" mais le forum de théologie sur lequel j'avais mes habitudes tournant de plus en plus au n'importe quoi, je préfère poser ma question ici) :
Les orthodoxes considèrent que Joseph et Marie, après la naissance de Jésus, ont eu des relations sexuelles, comme tout couple "normal". Or, la position catholique est qu'ils sont restés continents toute leur vie. Cette dernière position, je ne la comprends pas. Comment la justifier ?
______

Écrit par : Feld / | 09/05/2019

@ Philippe de Visieux

> Le divorce était évident dès la première croisade. Le pape l'avait préparée avec l'empereur byzantin dans l'idée que les croisés occidentaux aideraient les grecs à repousser les Turcs qui venaient de conquérir l'Anatolie et menaçaient Constantinople, dernier verrou avant l'Europe, en échange de quoi les grecs mettraient fin au schisme tout récent et reconnaitraient le pape.
Mais les Croisés, souvent français, ont été choqués par la culture des Byzantins et les ont peu aidés, préférant s'entendre avec les turcs pour se concentrer sur la Terre Sainte. C'était une trahison pour les grecs, qui confirmèrent donc le schisme.
Culturellement, le pape était plus proche des Grecs et connaissait aussi des problèmes avec les pays d'Europe occidentale au nord de l'Italie. L'occident féodal s'opposait à un orient fondé sur l'autorité d'un état fort. L'opposition sera réaffirmée à l'époque soviétique par les américains qui la voyaient sous la forme : démocratie libérale vs "despotisme oriental".
______

Écrit par : Guadet / | 09/05/2019

à Feld

> Je crois que vous confondez la position orthodoxe, qui est la même que celle des catholiques, avec celle des protestants.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 10/05/2019

Feld:

> 1: la Sainte famille n'est pas une famille normale. Quand on a pour enfant le fils de Dieu et Dieu incarné, que l'on vit avec Lui tous les jours pendant des années, peut-on être "normal"?
2: on ne sait pas combien de temps ils ont vécu ensemble? Quand Joseph meurt-il?
3: La personnalité de Marie et sa "présence" au quotidien doivent vraisemblablement avoir un impact sur toi et te donner un avant-goût de paradis (pour de vrai et c'est pas de la pub). Alors pour Joseph...
4: et puis, on s'en fout pas un peu de savoir si Marie et Joseph ont ou pas pratiqué la chose? non?
______

Écrit par : VF / | 10/05/2019

à Michel de Guibert :

Le frère Gouzes, me semble-t-il, a su intégrer dans certaines de ses œuvres une musicalité propre à l'orthodoxie : ainsi pour sa messe de l'Ermitage, que je trouve superbe. J'ai lu que le métropolite Hilarion, lui aussi ouvert à l'œcuménisme, avait offert au pape un recueil de chants sacrés de sa composition ; son œuvre est assez méconnue en France, l'avez-vous entendue ou chantée ?
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 12/05/2019

à Philippe de Visieux

> Oui, le frère Gouzes a été largement influencé par l'orthodoxie et la musicalité du chant slavo-byzantine (plutôt que grec), surtout au début de son œuvre, mais aussi par le chant grégorien et les chorals de la Réforme.

Non, je ne connais pas l’œuvre du métropolite Hilarion Alfeyev ; pouvez-vous m'en dire plus ?

De votre côté, avez-vous entendu parler des transcriptions en français de la liturgie byzantine, slave et grecque faites par l'abbaye de Chevetogne ?
Un exemple avec ce psaume 103 slavo-byzantin (à partir de 1:55)
https://www.youtube.com/watch?v=qcGghfGWKfc
https://www.bayardmusique.com/album/1097/resurrection-abbaye-de-sylvanes-choeur-d-hommes-de-chaillot
ou cette autre interprétation (plage 11) :
https://www.bayardmusique.com/album/1183/gospodi-gospodi-quatuor

MG


[ PP à MG – A tel point que dans le clergé on plaisantait Sylvanès et sa liturgie "gouzantyne"... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Michel de Guibert / | 12/05/2019

à Michel de Guibert :

> Merci pour ces liens : l'interprétation du chœur de Chaillot est superbe, à tel point qu'on ne croirait plus entendre du français mais du grec ! Je ne sais pas qui compile le compte Youtube 'Chantons Dieu', mais cette personne fait là un travail remarquable, tant le compte est fourni.
Concernant le métropolite Hilarion, il a lui aussi créé un compte Youtube ; je vous recommande sa 'Passion selon saint Matthieu' dont il a offert un CD au pape François :
https://www.youtube.com/channel/UC4OyXtBrEukOEkhQ3uGvKhQ/videos
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 17/05/2019

à Philippe de Visieux

> Cette Passion selon saint Matthieu du métropolite Hilarion Alfeyev est très belle effectivement.
Curieusement, elle mêle des sonorités occidentales et des sonorités slavonnes.
Le psaume 103 que je vous ai fait découvrir évoque plutôt la liturgie slavo-byzantine qui est polyphonique que la liturgie grecque qui est monodique avec des ison (note tenue)
Si vous voulez écouter des exemples de liturgie byzantine grecque, voici quelques liens :
- avec Frédéric Tavernier-Vellas :
https://www.youtube.com/watch?v=NCn3EXCxEX8&list=OLAK5uy_muMpsy1RBdl6et5NSAbVqMrPrDWsiq3fM
- avec Lycourgos Angelopoulos :
https://www.youtube.com/watch?v=YmO952zqquA
https://www.youtube.com/watch?v=S-DWTa--tFQ
https://www.youtube.com/watch?v=_Khch_zPKMA
https://www.youtube.com/watch?v=zowRG45Fk5g
- avec les deux sus-cités :
https://www.youtube.com/watch?v=YXV-_1SDbkI

et aussi en français :
https://www.youtube.com/watch?v=LMH3xCK6FNg
______

Écrit par : Michel de Guibert | 17/05/2019

Merci Michel

> pour ces superbes chants. À la basilique de Saint-Nicolas-de-Port, notre ancien recteur, très porté sur la liturgie orientale, avait fait chanter un dimanche l'évangile par trois prêtres gréco-catholiques (en grec ou en slavon, je ne saurais vous dire) : je ne comprenais pas ce qu'ils chantaient, mais étais pétrifié par une beauté qui, en touchant si profondément l'âme, la rapprochait de Dieu (Patrice a évoqué dans une émission l'exemple de Japonais convertis au mont Saint-Michel sans comprendre ce qu'ils écoutaient, mais néanmoins saisis par la beauté au plus profond de leur être).
J'aimerais pouvoir revivre cette proclamation d'évangile à trois voix masculines ; je note au passage que l'Orient ne fait à ma connaissance jamais usage d'instruments de musique, tout étant chanté a cappella et par des hommes seulement : ni orgue, ni trompettes, etc. En savez-vous la raison ?
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 19/05/2019

LA MAÎTRISE

> https://www.francemusique.fr/actualite-musicale/la-maitrise-notre-dame-de-paris-lance-un-appel-aux-dons-72686

Toujours dans le chapitre musical, permettez-moi de relayer cet appel de la maîtrise de Notre-Dame. Certains mauvais esprits ont pu les traiter de "schtroumpfs" de par la couleur bleu nuit de leurs aubes ; ignorons ces critiques gratuites en permettant à ces chanteurs de haute qualité de retrouver ce qu'ils ont perdu lors de l'incendie. Il faudra également acheter un orgue de chœur car l'actuel est inutilisable : aidons Notre-Dame à redevenir ce haut lieu où musique et liturgie se rencontrent "ad majorem Dei gloriam" !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 19/05/2019

à Philippe de Visieux

> Le chant liturgique est a cappella dans l'Eglise orthodoxe, comme il l'était aussi dans l'Eglise indivise du premier millénaire, parce que la voix humaine est créé par Dieu et apte par le souffle (le pneuma, donc la vie et l'esprit, l'âme) à glorifier Dieu alors que les instruments créés par l'homme sont considérés comme adaptés à la musique profane.
De plus les instruments ne portent pas une parole, contrairement à la voix humaine, et c'est bien la fonction première du chant liturgique, faire résonner la Parole.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 19/05/2019

à Michel :

> Par curiosité, avez-vous interprété l'une ou l'autre œuvre de Guy de Lioncourt ? Cet organiste français, inconnu du grand public, a composé de belles pièces dont plusieurs morceaux avec saxophone ; sa messe, superbe également, a été jouée à Notre-Dame un dimanche l'année dernière. Sa musique mériterait sans doute d'être davantage connue, qu'en pensez-vous ?

https://www.youtube.com/watch?v=Pqd_0dSz3b0&list=PL0CMYpjfbOquDHFC3M58CUX2GnWWKSvG2&index=3
______

Écrit par : Philippe de Visieux | 23/05/2019

à Philippe de Visieux

> Non, je ne connaissais pas Guy de Lioncourt, c'est beau, même si mes goûts liturgiques me portent plutôt vers le chant a cappella, pour le chant liturgique bien sûr, et plus encore pour le chant grégorien.
Savez-vous qu'il a eu pour élève, puis comme gendre, le compositeur de chants liturgiques bien connu Jacques Berthier (qui a notamment composé pour la Communauté de Taizé) et qu'il est le grand-père de Vincent Berthier de Lioncourt, co-fondateur du Centre de Musique Baroque de Versailles.
______

Écrit par : à Michel de Guibert / | 23/05/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.