Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2019

Macronie : le clan des méprisants

sARKOFRANCE540b.jpg

Une analyse de Bernard Pudal (université Paris Nanterre) sur le mépris de classe – "âme" d'un parti néolibéral qui n'est que le fer de lance de la nouvelle bourgeoisie :


 

 

Du Monde diplomatique de mars, quelques extraits :

<< À la sempiternelle question : “Qu’est-ce que le peuple ?”, le président répond sans hésiter : c’est ceux qu’il faut éduquer, voire rééduquer, ceux qui sont réfractaires, qu’il faut guider, ceux qui se plaignent au lieu de se prendre en main et de se responsabiliser, ceux qui, trop souvent, ne sont rien… >>

<< Ces cadres “aux grandes dents”, comme le dit un ouvrier, ont tout intérêt à entretenir [une] vision uniquement négative des ouvriers comme groupe social, interdisant ainsi le trouble qui pourrait résulter d’une compréhension plus réaliste. […] Le mépris et la méprise conditionnent ainsi l’aveuglement socialement nécessaire à leur mission. Et c’est cette philosophie du mépris que récusent les “gilets jaunes”… >>

<< [Incultes en politique,] la plupart des élus LREM] appartenaient aux catégories socio-professionnelles supérieures [notamment ce qu'il est convenu d'appeler “activité de conseil”]. La plupart des discussions entre “gilets jaunes” témoignent de leur vive perception de cette morgue sociale… >>

<< …Croyance en la disparition des classes populaires, alors que celles-ci représentent plus de la moitié de la population… Le champ politique […] s’est de plus en plus structuré autour de ce déni, au point que seuls les membres des classes supérieures et des classes moyennes intellectuelles, et de leurs intérêts y compris contradictoires, y sont désormais représentés, tandis que les classes populaires sont reléguées dans l’inexistence… >>  [*]

__________

[*]  En 2011, le think tank “socialiste” Terra Nova conseillait au PS de renoncer au peuple et de se tourner vers les “minorités” : LGBT, “racisés” etc. Contagion de ce qui se passait aux Etats-Unis (cf Mark Lilla, La gauche identitaire, Stock 2018)… et qui allait provoquer par contrecoup l’élection de M. Trump.

 

 

 

élites.jpeg

 

 

Commentaires

GAÊL GIRAUD

> Pour prendre un peu de hauteur, un excellent article de Gaël Giraud, sur le site de la revue Esprit: c'est limpide. https://esprit.presse.fr/article/gael-giraud/le-nihilisme-de-l-apres-petrole-gael-giraud-37783
______

Écrit par : ND / | 24/03/2019

IL VEUT DES GENS SOUMIS

> Le système macroniste de gouvernement a quelque chose de particulier qui tient à la psychologie d'Emmanuel Macron et qui (pour le coup, une fois n'est pas coutume) se démarque de la Sarkozie et de la Hollandie. Macron a dit un jour par provocation, que la France était mal "managée". Mais qu'en est-il vraiment de son mode de gestion de l'autorité de l'Etat ?
Monsieur Macron n'a pas besoin de gens compétents. Il a besoin de gens soumis. Les exemples se multiplient en ce sens. Par exemple, il a pris soin de sélectionner des députés LREM qui ne font que se plier à ses désirs et ne prennent aucune initiative. Ils lisent des textes tout préparés et ne cherchent même pas à reformuler avec leurs propres mots ce que leur souffle l'exécutif.
A l'armée, le général de Villiers avait tenté une doléance. Macron a répondu en l'humiliant ("je suis votre chef"). Le successeur n'a jamais moufté à ce jour.
A la magistrature, Le Canard Enchaîné a révélé que le président avait réalisé des entretiens d'embauche pour choisir le procureur de la République de Paris. Rémy Heitz, qui a été bombardé à cette place, s'est récemment surpris à dire en public qu'il est normal qu'un manifestant soit placé en garde à vue pour limiter le nombre de personnes présentes. Comme si le rôle du procureur était de répéter servilement que tout ce que fait le gouvernement est parfait.
Le préfet de police de Paris qui avait balancé le gouvernement dans l'affaire Benalla est limogé (soi-disant à cause de l'incendie du Fouquet's), remplacé par un "fou furieux" d'après certains policiers.

Le résultat, de cette caporalisation de l'administration, c'est l'éviction de ceux qui aiment leur métier. Plus personne ne veut travailler avec Macron sauf à accepter d'obéir comme un petit soldat (ça ne dérange pas tout le monde d'ailleurs). Plusieurs ministres quittent le gouvernement au bout de seize mois (Hulot, Collomb) c'est-à-dire une fois acquis le droit à la retraite ministérielle. Et le comble : Macron n'arrive pas à recruter de ministre de l'intérieur (qui aurait imaginé ça dix ans plus tôt!) et est obligé d'accepter la candidature de Castaner. Tout est normal. Et que penser des démissions de Fort et Emelien?

Je vois beaucoup de bourgeois autour de moi qui soutiennent Macron et les violences policières parce que l'insurrection des gilets jaunes leur inspire une peur du chaos. Je leur répondrais volontiers que le processus de chaos est inhérent à la stratégie de Macron. Le président jupitérien veut des subordonnés obéissants, à son complet service et dénués d'initiative. Je n'imagine pas que la France se tienne debout longtemps avec un tel régime.
______

Écrit par : Cyril B / | 24/03/2019

AMÉRICANISÉS

> Ce néolibéralisme est enrobé dans une pseudo-convivialité qui entend agir comme un soporifique sur les masses en quête d'un gagne-pain ou d'un avenir meilleur.
Un exemple reçu il y a peu sur ma boîte de messagerie, alors que je cherchais un emploi : "Bonjour Philippe, Nous avons trouvé ton CV sur LinkedIn. Ton parcours a attiré toute notre attention et nous aimerions savoir s’il était possible d’échanger à ta convenance sur ta recherche et nos besoins."
On m'avait pourtant appris, dans ma prime jeunesse, qu'on n'appelait pas un inconnu par son prénom et qu'on devait le vouvoyer jusqu'à ce que le tutoiement fût mutuellement accepté. Ce courriel témoigne d'une américanisation forcenée des rapports humains, tendance que je trouve tout à fait regrettable ; j'y ai répondu, avec tout le comique que cette situation peut avoir, en vouvoyant cette interlocutrice après lui avoir donné du "chère Madame". Sans doute immédiatement catalogué vieux jeu, sinon 'has been', je mets un point d'honneur à observer une distance toute respectueuse avec autrui : là où certains trouveront le tutoiement d'un inconnu cool et sympa, j'y vois un manque de considération sinon une méprisante hauteur, à l'image de cet autre tutoiement, insoutenable, parfois adressé par les forces de l'ordre aux personnes d'origine maghrébine ou africaine.
Récemment encore, on annonçait dans la presse la multiplication de cette foutaise appelée le plus souvent en bon français "chief happiness officer" (responsable du bonheur en entreprise). On rabote le code du travail par les ordonnances Pénicaud et "en même temps" on offre aux moutons tondus quelques ballons gonflables ou un massage de dix minutes. J'ai connu cela dans mon ancienne entreprise, dont la direction était totalement américaine : les salariés étaient invités à ne pas compter leurs heures le soir, tandis que des déplacements en parcs de loisirs étaient organisés certains samedis pour permettre à ceux-ci de "décompresser". Appréciant très peu ce genre d'incitation, j'ai refusé un samedi de participer à un jeu d'évasion ('escape game'), ayant mieux à faire qu'être enfermé pendant des heures dans un sous-sol : je fus convoqué le lundi suivant par mon supérieur (un Américain) qui me reprocha de refuser de développer l'esprit d'équipe. Ce à quoi je lui répondis que les horaires de travail sont fixés par la loi... Incompréhensible, à l'évidence, pour tout libéral !

https://www.lemonde.fr/emploi/article/2019/03/23/responsable-du-bonheur-en-entreprise-entre-chouchoutage-et-quete-de-productivite_5440319_1698637.html
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 25/03/2019

CEUX QUI VEULENT ABOLIR LE DROIT DE VOTE

> Dès lors, le respect de la démocratie et du droit disparaît chez ceux qui prétendent le plus violemment en être l'expression, l'émanation et la défense.
Luc Ferry veut faire donner les lance-flammes et les mitrailleuses.
BHL, au milieu de son habituel feu d'artifice de points Godwin, de contrevérités patentes, d'affirmations gratuites, d'envolées lyriques de bachoteur de bac de français et d'insultes haineuses, réclame tout simplement la suppression du droit de vote.
Le spectacle de la grande bourgeoisie libérale terrifiée par le peuple a quelque chose de très d'amusant et d'un peu répugnant : en êtres civilisés que nous sommes, nous n'aimons pas voir les gens se déshonorer et se couvrir de ridicule, même quand ce sont des adversaires. Or, franchement, les émules de Galliffet se couvrent d'une honte dont la vision est écœurante.
(Le spectacle dont je parle cesse d'être amusant, bien sûr, quand des civils perdent leur œil et leur main sous les grenades de la police, d'autant qu'aucune charge n'ayant été retenue contre eux, il est impossible de nier qu'ils sont légalement innocents.)

https://www.lecho.be/opinions/general/ceux-qui-votent-populiste-il-ne-faut-pas-tenir-compte-de-leur-voix-bernard-henri-levy/10110261.html
______

Écrit par : Lucas / | 25/03/2019

LES DIVISEURS

> Quand Macron parle des Français, on voit bien que ce n'est pas son peuple :
https://www.youtube.com/watch?v=3_6hDHIYSNg

Abandonner le peuple et se tourner vers les minorités le PS l'avait déjà fait sous Mitterrand en 83/84 avec SOS Racisme etc, dont le seul but pour le PS était de détourner l'attention du chômage grandissant.
Résultat les gens ont commencé à se regarder en chiens de faïence, persuadé que "les racistes sont parmi nous", faisant attention à tout ce qu'ils disaient etc
Toute demande légitime de contrôle de l'immigration (préconisée par le Catéchisme de l'Eglise catholique autant que par le bon sens) était "du racisme" comme aujourd'hui est "de l'homophobie" le fait de remarquer que le mariage n'est pas pour les gens de même sexe.

Même politique de division pour mieux régner aujourd'hui avec les Gilets jaunes : ce sont des chemises brunes, des antisémites, etc
"l'antisémitisme est au cœur du mouvement des Gilets jaunes" dixit BHL
et le reste du temps ? on parle du complotisme de l'adversaire !

Sur tout cela, intéressante analyse de Didier Maisto notamment à partir de 8:02
https://www.youtube.com/watch?v=8D6oq1GqzIg
______

Écrit par : E Levavasseur / | 25/03/2019

GAËL GIRAUD (2)

https://youtu.be/2oFARgqG0NA

> Entretien exceptionnel de Gaël Giraud, s.j., sur Thinkerview.
Giraud passe en revue toutes les thématiques abordées sur ce blog : le casino financier, la crise de 2008 et ses conséquences, les gilets jaunes et la dislocation de la société française, le sens de l'engagement religieux, les récents scandales sexuels dans l'Église, la démission du cardinal Barbarin, le rôle de l'Église dans la régulation financière, le réchauffement climatique, la finance verte, l'encyclique Laudato Si, l'implication de l'Église dans la lutte contre le dérèglement climatique, l'utopie d'îlots épargnés par le réchauffement, le refus de la finance européenne d'agir en faveur de la transition, la place de Dieu dans tout cela, l'aigreur des jeunes générations contre des aînés qui leur ont laissé une planète inhabitable et criblée de dettes.
À écouter et analyser attentivement : la voix de Gaël Giraud fait du bien.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 25/03/2019

LES GRANDS

> La morgue des "grands" avec sa cascade de mépris dont parlait déjà Tocqueville n'a d'égal que son impéritie. Ceci est exposé avec une clarté admirable par Gaël Giraud ici :
https://www.youtube.com/watch?v=2oFARgqG0NA
Dieu pardonne toujours, l'homme parfois, la nature, jamais !
______

Écrit par : isabelle / | 25/03/2019

UN BANQUIER ?

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/04/01/un-banquier-proche-d-emmanuel-macron-va-t-il-gerer-la-privatisation-d-aeroports-de-paris_5444266_4355770.html

> La vente d'ADP était déjà choquante, mais le choix par Macron d'un banquier ami pour la mener à bien est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Si Dupont-Aignan dit vrai, c'est gravissime.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 02/04/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.