Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2019

La Macronie cède Aéroports de Paris... pour "en finir avec l'archéo-gaullo-communisme"

HGeydtVTMoWeYTE-800x450-noPad-40815.jpg

Céder au privé les parts publiques dans la Française des jeux et Aéroports de Paris (sources de revenus considérables) alors que l'on crie – par ailleurs – à la pauvreté de l'Etat ?  Contorsion symptomatique du libéralisme au pouvoir :


Le bon sens principal serait de poser le problème du trafic aérien de masse, et de son rôle dans la dégradation de la planète.

Mais le bon sens secondaire fait voir un détail (éloquent) : le groupe Macron mène double jeu. Ce qu’il fait n’est pas ce dont il veut avoir l'air. Ses actes vont contre son image alléguée de bon gestionnaire.

La Macronie avait éberlué l’électeur en se présentant comme l’Esprit du monde à cheval sur les “lois de l’économie” : “lois” auxquelles se résumerait désormais ce monde selon l’axiome TINA  – There Is No Alternative –  qui règne depuis trente ans.

Mais peut-on imaginer des “lois de l’économie” qui contrediraient le réalisme élémentaire : celui, par exemple, qui commande à l’Etat de ne renoncer à aucune source de revenus pour le service du bien commun ?  Evidemment non : ou alors ces lois ne font qu’habiller des intérêts.

Or c’est ce que la Macronie est en train de faire, à marche forcée, en cédant au privé les parts de l’Etat dans la Française des jeux (FDJ) et Aéroports de Paris (ADP), société d’importance stratégique.

Dans le cas d’ADP, dont l’Etat détient 50,63 % valorisés en Bourse à plus de 8 milliards d’euros, la vente intégrale au privé rapporterait jusqu’à 10 milliards d’euros via la prime de contrôle [*] de 20%. C’est le but de la Macronie, même si M. Griveaux – qui dit n’importe quoi –  affirmait lundi (avant de le démentir) que l’Etat conserverait 20% : reculade qui diminuerait encore l’intérêt gestionnaire de l’opération…

Car cet intérêt est mince, chiffres en main. ADP+FDJ rapportent à l’Etat 220 millions d’euros par an (173 millions venant d’ADP). En vendant aujourd’hui sa participation à un aéroport aux perspectives exponentielles et qui lui assurait une rentabilité de 10 % en dividendes, l’Etat fera sans doute un gain immédiat mais perdra une ressource permanente, considérable, vouée à s’accroître, et qui aurait financé ce que M. Le Maire appelle “les activités du XXIe siècle” (encore aimerait-on savoir de quoi il s’agit). Attitude déconcertante de la part de gens nous rabâchant nuit et jour que l’Etat manque de ressources !  Alors pourquoi cède-t-il ADP ? 

C’est que vendre l’équipement national est un réflexe de la Macronie. Ces hommes (et ces femmes : il faut entendre Mme de Montchalin) croient que par définition  le privé est more efficient… C’est un dogme, même si l’efficiency va mener – comme toujours – le nouveau patron privé à augmenter les tarifs d’utilisation des pistes et aérogares, contraignant ainsi les compagnies à répercuter la hausse sur le prix du billet, ce qui nuira aux clients, etc. Non seulement le libéralisme dysfonctionne du côté de l’Etat, mais il dysfonctionne aussi du côté du privé.

Et qui sera le nouveau patron d’ADP ? Vous l’avez deviné : Vinci-des-autoroutes est donné gagnant. Puisqu’il n’a pu avoir Notre-Dame-des-Landes…

Le mot de la fin revient au macroniste (ex-strausskahnien) Roland Lescure, rapporteur de la loi PACTE édictant la vente d’ADP : “Il faut en finir avec le consensus archéo-gaullo-communiste de la vision du rôle de l’Etat”.  Jean Monnet n’aurait pas mieux dit. [**]

 

__________

[*] majoration du prix qu'un acquéreur accepte de payer pour obtenir le contrôle majoritaire d'une société.

[**]    Fils de père et mère communistes, M. Lescure pratique la disruption intra-familiale.

 

 

resized1-7840000ebbf876f8f62a029871bbdfb4.jpg

 

Commentaires

INTÉGRISME LIBÉRAL

> L'intégrisme libéral du président Macron confine à la haute trahison, tant il délite et abîme le sentiment national et les solidarités indispensables, issues des grandes épreuves de notre histoire, qui ont fait la grandeur de notre République.
______

Écrit par : Denis / | 14/03/2019

PAS IDÉE

> " ne renoncer à aucune source de revenus pour le service du bien commun "

Justement, ces gens ne se préoccupent nullement dudit bien commun, ils n'ont même pas idée que ça puisse exister.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 14/03/2019

SUICIDAIRE

> Effectivement, économiquement parlant, il est suicidaire de brader ses sources de revenus.
Aucune explication ne tient en ce qui concerne FDJ.
Pour l'aéroport, nos gouvernants s'imaginent peut-être que l'Etat n'y perdra rien puisque l'augmentation des prix génèrera une augmentation des taxes ?
______

Écrit par : Bernadette / | 14/03/2019

> En bon français, cela s'appelle de la forfaiture...
______

Écrit par : Philippe S./ | 14/03/2019

> On a parlé aussi de privatiser l'ONF ...
______

Écrit par : E Levavasseur / | 14/03/2019

PIC DE PÉTROLE

> Je crois que vous faites fausse route : les aéroport et le trafic aérien (de masse) sont voué à disparaitre, et assez vite (dans quelques dizaines d'années, les dizaines se comptant sur les doigts de la main). Le trafic aérien n'est rentable que si le pétrole est bon marché. Or nous sommes au pic de production mondial. La chute est pour les années à venir (quelques années), ce qui va faire flamber (périodiquement) le prix du baril, et le prix des billets par contagion. La croissance du trafic va s'inverser et devenir "décroissance". Du coup les aéroports vont devenir un boulet financier et cumuler les pertes (mais rassurez vous, l'Etat sera là pour combler les trous).
Mais ce n'est pas dans cette vision "très réaliste" que s'inscrive nos politiques, juste dans le principe de "vendre les bijoux de famille" pour solder les dettes car les caisses sont vide. Alors autant brader les actifs pour tenir ... jusqu'à la prochaine élection. Et si en plus on peut faire quelques "jolis cadeaux" aux copains (des grandes multinationales), sur le dos du contribuable bien sur, cela permettra de s'assurer un boulot quand on aura pris une veste aux élections.
Vive le capitalisme ultra-libéral !
et mort aux cons (qui n'ont pas de pognon).
Cqfd.

bergil


[ PP à Bergil – Vous n'avez pas lu ma première phrase.Je ne fais aucunement "route" et je ne fais pas dans la prophétie : je commente l'actualité. Je ne parie pas personnellement sur l'avenir du trafic aérien : je prends les libéraux en flagrant délit d'incohérence à l'intérieur de leur propre logique. Ce n'est pas la même chose.
D'autre part : le pic de pétrole rapide est un article de foi chez des décroissants, qui l'avaient déjà annoncé pour maintenant, mais sa réalisation pourrait prendre plus de temps que prévu. Et il serait irréaliste de s'en remettre à des "processus inéluctables" : moins la perspective du pic est concrètement proche, plus le combat anti-extractiviste doit être mené. ]

réponse au commentaire

Écrit par : bergil / | 14/03/2019

> https://m.youtube.com/watch?v=yEtmZKE5jhw&feature=youtu.be : pour vos avis éclairés.

Écrit par : Anne Josnin / | 14/03/2019

@ Bergil

> " (...) cela permettra de s'assurer un boulot quand on aura pris une veste aux élections."

Effectivement. Depuis que la charge de président de la République est devenue un simple poste de milieu de carrière, c'est devenu (encore plus) un problème...
______

Écrit par : Feld / | 14/03/2019

à E. Levavasseur :

> http://www.leparisien.fr/environnement/les-agents-de-l-onf-marchent-contre-la-privatisation-des-forets-17-09-2018-7892100.php

L'ONF, dans les faits, est quasiment privatisée : on gère les forêts de manière comptable et on n'embauche plus au statut de fonctionnaire. On fait du Milton Friedman 'made in France'. Désespérant !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 15/03/2019

IXe SIÈCLE

> On n'a jamais entendu dire que les IXe ou Xe siècles - où tout en gros était entre mains privées, ait été les siècles les "more efficient" de notre histoire...
______

Écrit par : Fernand Naudin / | 15/03/2019

POIRSON

> et la championne de la privatisation de l'eau, du droit d'accès payant à l'eau, entre à l'ONU pour s'y occuper... d'environnement

https://www.lepoint.fr/politique/brune-poirson-elue-a-l-onu-pour-l-environnement-20-03-2019-2302540_20.php
______

Écrit par : E Levavasseur / | 20/03/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.