Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2019

La Macronie persistera-t-elle à soutenir (même contre le juge administratif) l'absurde projet EuropaCity ?

au-coeur-d-europacity-futur-temple-de-la-consommation-hors-normes-aux-portes-de-paris-1110101.jpg

Bandeau_site_CPTG_2018c-1.jpg

Voilà Emmanuel Macron coincé, entre ses promesses du Salon de l'agriculture (contre l'artificialisation des sols) et son soutien oblique au bétonnage de 280 hectares de bonnes terres agricoles par Auchan pour y construire une Babel ludico-marchande :


 

Hier 12 mars, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé le PLU – plan local d'urbanisme – de Gonesse (Val-d'Oise) qui autorisait le mégaprojet EuropaCity du groupe Auchan et du Chinois Wanda : un bétonnage du Triangle de Gonesse,  pour y ériger un "centre d'affaires" de 800 000 m2, des hôtels, des parcs de loisirs dont un "dôme de ski", etc. Budget : 3,1 milliards d'euros. Concept terriblement daté, business-plan chimérique, mais destruction de 280 hectares de bonnes terres agricoles !

D'où la sévérité du tribunal. Le conseil municipal de Gonesse, constate-t-il, “a commis une erreur manifeste d’appréciation en classant en zone à urbaniser des hectares de terres agricoles", programmant ainsi l’urbanisation de "terres particulièrement fertiles", alors que "les bénéfices économiques escomptés ne sont pas établis".

On pourrait croire que ce jugement convient désormais à M. Macron. Il se dit partisan (depuis le Salon de l'agriculture 2019)  de "l'objectif de zéro artificialisation des sols" : ce serait de sa part un bon souci, sachant que l'urbanisation cancérise le territoire et que l'Hexagone a déjà beaucoup plus d'hypermarchés que ses voisins d'Europe.

Mais où penche en réalité M. Macron ?  Le 6 mars 2018, le même tribunal administratif a annulé l'arrêté préfectoral autorisant la création de la ZAC EuropaCity : or l'Etat, sur instruction de l'Elysée, a fait appel en faveur de la ZAC. Puis il a déclaré EuropaCity d'intérêt public, bien que la ZAC soit suspendue... Après quoi le gouvernement a lancé la construction d'une future ligne 17 du métro [*] dotée d'un arrêt Triangle de Gonesse, misant ainsi sur la réalisation d'EuropaCity ! La convergence est totale – quoique indirecte – avec le projet d'Auchan.

C'est que l'Etat est partie prenante dans EuropaCity, via l'établissement public Grand Paris Aménagement, dont le PDG Thierry Lajoie déclare froidement au Monde (12/03) : "Ces recours [judiciaires] ne compromettent pas le projet", puisqu'il est "voulu par les investisseurs privés et soutenu par l'Etat"... Selon M. Lajoie, le bétonnage de la plaine de France est "inscrit dans le schéma directeur et validé par un décret du Conseil d'Etat".

Le tribunal administratif ne voit donc pas les choses comme le Conseil d'Etat. Ce dernier déclare inéluctable l'urbanisation du Triangle de Gonesse, en vertu d'un "schéma directeur" fixé il y a trente ans. Mais le tribunal administratif qualifie d'"erreur manifeste" cette urbanisation... Deux logiques s'affrontent. Devinez laquelle correspond aux vrais réflexes du président de la République ?  La famille Mulliez ne fait-elle pas majestueusement partie des "premiers de cordée" ?

Il y a pourtant un plan B. Face à Auchan-Wanda et à l'Etat, "les partisans d'un projet concurrent de conversion de ces champs en maraîchage péri-urbain ne cessent de remporter des batailles judiciaires et de gagner des soutiens, persuadés que le développement d'une agriculture en circuit court à 15 kilomètres de Paris serait autrement plus en phase avec les enjeux du siècle", observe Grégoire Allix dans Le Monde (13/03). Chaque jour  renforce la proposition des paysans et des agronomes qui ont mis sur pied ce projet d'espace agricole bio tourné vers le marché parisien...

Le président de la République va nous montrer le fond de sa pensée. Mais quoi de plus bénin que de livrer 280 hectares à Auchan près de l'aéroport de Roissy, quand on s'apprête à céder l'aéroport lui-même à Vinci ? Inexistante dans le premier cas, la perte de revenus pour l'Etat sera gigantesque dans le second. Ce sont les mystères de la gouvernance libérale.

 

__________

[*]  ligne dont l'utilité réelle est mise en doute par nombre d'urbanistes.

 

 

 

3313830121.jpeg

 

Commentaires

MARNE-LA- VALLÉE

> N'oublions pas que Paris a déjà une sorte d'EuropaCity : Marne-la-Vallée, qui a amputé des dizaines d'hectares de terres agricoles en Brie pour y faire cohabiter Mickey, des hôtels, des parkings, des centres commerciaux, une gare TGV et d'immenses zones d'habitation à l'américaine. Tout cela n'est ni écologique, ni esthétique : raisons pour ne pas dupliquer ce modèle de développement 'made in America'.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 13/03/2019

COURT TERME

> Tout est question de point de vue ou plutôt de longueur de vue : mes amis et le court terme, ou pas ...
Le mal demande à être jugé sur l'individualisme et le court terme,
Le bien demande à être jugé sur l'universalisme et le long terme !
______

Écrit par : franz / | 13/03/2019

BIZARRE

> Et à côté de ça :

https://fr.aleteia.org/2019/03/12/linfo-qui-rejouit-un-soutien-de-poids-a-la-permaculture/
Personnalité duale, nouvelle illustration du "en même temps", foutage de g... ? Moi pas comprendre :)

Feld


[ PP à Feld – Non, c'est "corporate" : tous les patrons de la distrib' tiennent maintenant ce langage. Et comme en plus les Mulliez sont une Grande Famille Catho, n'est-ce pas... etc ]

réponse au commentaire

Écrit par : Feld / | 13/03/2019

ENTÊTEMENT

> https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/03/14/privatisation-d-adp-le-gouvernement-tente-une-operation-deminage-avant-le-vote-a-l-assemblee_5435737_823448.html

Je croyais qu'après dix-sept samedis de manifestations des gilets jaunes, la macronie avait entendu le message.
Et bien, non : ADP va bien être privatisée.
À ce degré d'entêtement idéologique, peut-on encore parler de démocratie ?
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 14/03/2019

IDIOTS

> C'est surréaliste ! Ça rappelle les films de science fiction des années cinquante, qui nous apparaissent aujourd'hui naïfs et idiots. Et avec en plus un discours d'austérité et d'écologie ! Les puissants ont définitivement basculé dans le rêve. Au secours !
______

Écrit par : Guadet / | 14/03/2019

ACHATS

> Votre dernier paragraphe me fait penser au miroir des privatisations irrationnelles que sont l'achat par l'Etat d'entreprises bien au-dessus de leur valeur réelle, phénomène brillamment documenté dans le livre de Catherine Le Gall et Denis Robert : Les prédateurs (il y est question de Quick, Uramin et Petrobras).
______

Écrit par : AB / | 14/03/2019

IGNORANCES

> Monsieur Macron s'est dit contre l'artificialisaton des sols. mais comme il ne sait pas ce que ce terme signifie, cela ne le gêne pas qu'on bétonne à tour de bras. Il ne sait d'ailleurs probablement pas que les cultures ont besoin de terres agricoles de qualité, tout comme les enfants de maternelle ignorent le rôle de la vache dans la production de lait.
______

Écrit par : Bernadette / | 14/03/2019

> Il est allé faire le paon au "One Planet Summit" au Kenya.
______

Écrit par : Raphaël R. / | 14/03/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.