Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2019

La "stratégie du bavardage" et les "robots parlementaires"

3313830121.jpeg

Brûlot contre la Macronie, lancé en Europe par Mélenchon ce matin :


 

Mélenchon a un tort : laisser des factieux "racisés" coloniser LFI. Il est absurde de voir ce jacobin patronner le communautarisme ; et son parti "rebelle" pactiser avec un conformisme officieux, sachant par exemple que la députée LFI Obono, amie de la porte-parole des virulents "Indigènes de la République", a été cooptée en octobre (comme parlementaire) au conseil d'administration de l'UFR de sciences politique de l'université Paris-I.

On dit aussi que "Mélenchon raconte n'importe quoi"  – et ça peut lui arriver. Mais ce n'est pas le cas de la tribune qu'il vient de publier dans plusieurs journaux européens : intitulée "Sortez des traités, stupides", elle s'en prend à la "stratégie du bavardage d'Emmanuel Macron" et aux "robots parlementaires de LREM". Extraits :

 

<< En Europe, il est temps de parler la seule langue vraiment internationale qui soit capable de motiver l’action commune de peuples aussi divers par leur ­histoire, leurs langues et leurs cultures. C’est la langue des biens communs à défendre et à étendre. Celle des projets communs de vie. Celle des droits sociaux et des services publics. Ils sont à reconstruire après le saccage de trente ans de "concurrence libre et non faussée". >>

<< Nous sommes tous menacés par un système de production et d’échange qui détruit la Terre et les êtres humains. N’est-il pas plus que temps d’imposer les politiques de solidarités qui nous sauveront dans la catastrophe écologique en marche ? >>

<<  ...Il est possible de commencer un nouvel âge de la civilisation humaine. On le peut ici sur le continent le plus ­riche, le plus instruit. S’il assume un protectionnisme négocié avec le monde, il fera de telles normes humanistes une nouvelle ligne d’horizon commun pour des ­milliards d’êtres humains... >>

<< ...Il y a un préalable à tout cela : sortir des traités qui organisent l’UE. Toutes nos misères écologiques et sociales ont leur origine dans le contenu de ces traités. Ils ont figé toutes les politiques économiques dans le dogme absurde de l’ordolibéralisme et de l’atlantisme... Ils organisent la pénurie des investissements dans la transition écologique, le démantèlement de l’Etat social et la mise sous tutelle financière des démocraties. Conçus pour offrir une fête permanente à la finance, ils rendent impossibles l’entraide et la solidarité des peuples. Juste une épuisante compétition entre moins-disant écologique et social... >>

<< A l’heure de la souffrance sociale de masse et du désastre écologique, les peuples n’en peuvent plus des pouvoirs qui disent une chose et font le contraire... >>

<< La peur des Russes est absurde  ! Ce sont des partenaires naturels. Si la démocratie est menacée, c’est plutôt par la tyrannie de la finance et les méthodes de brutes pour diriger les peuples. >>

 

Texte intégral : 

https://www.liberation.fr/debats/2019/03/10/sortez-des-tr...

 

 

 

 

2079325178.jpg

 

 

 

Commentaires

ANGLAIS

> le point de vue des Angliches
"la seule chose qui est supérieure à l'arrogance chez Macron, c'est sa bêtise"
https://www.telegraph.co.uk/politics/2019/03/08/macrons-arrogance-exceeded-stupidity-telegraph-readers-weeks/
______

Écrit par : E Levavasseur / | 11/03/2019

LENT

> ".Il y a un préalable à tout cela : sortir des traités qui organisent l’UE. Toutes nos misères écologiques et sociales ont leur origine dans le contenu de ces traités."
OUI !
mais un autre le dit depuis plus de dix ans ... Mélenchon réfléchit lentement.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 11/03/2019

"NATIONALISME" ????

> "On le peut ici sur le continent le plus ­riche, le plus instruit. S’il assume un protectionnisme négocié avec le monde, il fera de telles normes humanistes une nouvelle ligne d’horizon commun pour des ­milliards d’êtres humains... "
On retrouve avec Mélenchon le projet des européistes libéraux : dominer le monde. Moi je préfère la fraternité entre les peuples à la dictature mondialisée, le nationalisme à l'empire mondial, même si ça prétend être pour la bonne cause. Toute idée de gouvernance mondiale ou de force d'influence mondiale ne peut mener qu'au pire impérialisme que l'humanité ait connu. La solution au problème écologique et social ne peut passer que par la coopération de peuples parfaitement libres de toute domination extérieure. La solution est ici et maintenant. Inutile de compter sur l'UE ou sur un pouvoir international.

Guadet


[ PP à Guadet – Vous vous trompez si vous prenez Mélenchon pour un globaliste. Mais vous vous trompez aussi si vous croyez que le "nationalisme" permettrait :
a) de rompre avec le libéralisme global (voyez l'anti-social Orban ou les nationalistes flamands post-belges qui en sont des outils) ;
b) de mettre sur pied une biopolitique d'écologie intégrale, sachant que le nationalisme réalisé est anti-écologique (Flandre, Italie-Ligue, Pologne, Hongrie, Russie, Trump etc) ; et que la plupart des ligues, groupes et sites nationalistes ou proches, en France notamment, font de l'écolophobie et du climato-négationnisme depuis toujours.
En positif : aucune mise en cause réelle du système néolibéral, aucune politique écologique ne sont imaginables sans concertation internationale. Prétendre le contraire, c'est avouer qu'on est indifférent au système néolibéral et au saccage de la planète, parce que l'on rêve d'ivresses nationalistes. Arnaque à la clé.

ps – L'erreur initiale est de confondre "souveraineté" et "nationalisme". Quant on en est à employer le second mot, aux côtés de gens qui lui donnent un sens ethniciste (de plus en plus dominant dans ce milieu), on est sur la planche savonneuse.]

réponse au commentaire

Écrit par : Guadet / | 11/03/2019

NAIN

> Il y a un côté naïf dans tout cela: l’UE est un joujou américain pensé pour que l’Europe soit un nain politique et une vache à lait économique
C’est congénital.
______

Écrit par : Ludovic / | 11/03/2019

IRRÉFORMABLE

> s'il veut être cohérent, JLM devrait annoncer clairement que la solution est de quitter l'U.E (on voudrait nous faire dire "quitter l'Europe, ce qui est une tromperie notable)
En effet, comment quitter les traités et/ou réformer l'U.E tout en gardant cette structure prévue pour fonctionner comme cela à la base ?
C'est triste mais j'en viens à ce constat empirique. Il est impossible de réformer L'U.E...
______

Écrit par : TonyZ | 12/03/2019

@ PP

> J'avoue que j'emploie "nationalisme" dans son sens premier, celui des peuples d'Europe qui était opprimés par les empires et voulaient retrouver leur souveraineté. Aujourd'hui je devrais plutôt parler de souverainisme, mais ce mot me semble un peu vague et je trouve que le sens des mots a trop tendance à valser aujourd'hui et qu'il serait plus clair de revenir au sens premier. Ce n'est pas parce que le mot "nationalisme" a été détourné, par exemple par les allemands qui l'ont retourné contre ses premiers utilisateurs pour justifier une politique qui était en fait "impérialiste", qu'il doit être mis à la poubelle.
Quant aux personnalités politiques d'aujourd'hui, elles tentent de récupérer tout ce qu'elles peuvent sans pour autant se sentir liées. Ce n'est pas parce qu'Hollande ou Macron se réclament du socialisme qu'il faut pour autant rejeter le socialisme. Mais il faut revenir à son sens premier qui est très bien rappelé par Michéa.

Guadet


[ PP à Guadet – Encore que l'on puisse discuter le point de savoir si "les peuples" étaient réellement opprimés par "les empires". C'est vrai des Polonais par les Russes. C'est beaucoup moins vrai des Hongrois, des Tchèques ou des Anversois par les Habsbourg... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Guadet / | 12/03/2019

PAREILS

> Pourquoi "pensent-ils tous pareils" ?
Regardez ce qui s'est passé par les "Young Leaders"...
______

Écrit par : franz / | 13/03/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.