Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2019

Carême à la cathédrale Notre-Dame de Paris : le kérygme, cœur incandescent de la foi

 maxresdefault.jpg

L’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, confie au P. Guillaume de Menthière – curé de Notre-Dame de l’Assomption – le cycle des six conférences du carême 2019 à la cathédrale Notre-Dame. Chaque dimanche à 16h30 jusqu'à la Semaine Sainte : La mort, passagère ? (10/03), La résurrection, improbable ? (17/03), Les Ecritures, indéchiffrables ? (24/03), L’Eucharistie, mystère total ? (31/03), Le Seigneur, gloire enfuie ? (7/03). A ne pas manquer :


 

Une excellente lecture de carême est le livre publié récemment par le P. de Menthière : Redécouvrir le Notre Père – commentaire de la nouvelle traduction (Salvator). L'auteur présente ainsi son enseignement : “Avec le Notre Père, tout l’oxygène du Ciel nous est offert. La prière du Seigneur est le ‘bréviaire de tout l’Evangile’ (Tertullien), le ‘compendium de la doctrine céleste’ (saint Cyprien). Rien de plus vivifiant ! Encore faut-il inspirer profondément ce souffle vital…” 

Et dans l’hebdomadaire diocésain Paris Notre-Dame (7/02), le P. de Menthière ajoute : “La plupart de nos contemporains ne sont pas fondamentalement hostiles au Christ et à l’Eglise, mais ils ne savent rien de ces choses. Chez les fidèles eux-mêmes, un grand flou règne sur les réalités essentielles : la Trinité, le salut, l’âme, la résurrection de la chair… Or je crois qu’’il est urgent de se réapproprier toutes ces notions, afin de répondre à la question essentielle : allons-nous quelque part ?”

Ce sera l’esprit des conférences de Notre-Dame, qui commencent demain et seront en direct sur KTO. On ne peut qu’être d’accord avec ce qu’écrit Gérard Leclerc dans France catholique du 6/03 :

<< …Tous les graves soucis contemporains concernant la discipline interne de l’Église doivent être envisagés par rapport à cette économie du Salut. Et de ce point de vue, on ne saurait trop se féliciter de la nouvelle orientation que l’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, a désiré donner aux conférences de carême de Notre-Dame, en les confiant au père Guillaume de Menthière. Ainsi que ce dernier le déclarait à notre journal dans sa précédente édition : « C’est le kérygme – c’est-à-dire le cri retentissant de la Bonne Nouvelle – qui doit résonner sous les voûtes de la cathédrale.  » Et de préciser les directives de l’archevêque : « Parler de la résurrection, des Écritures, de la messe, des fins dernières, de l’Église  ». En bref de l’essentiel, du cœur même de la foi. Si réforme il y a, et celle-ci est nécessaire et inéluctable, elle ne pourra naître que du retour au centre, de l’exacte fidélité de la tête et des membres au mystère proclamé dans le kérygme. Le mot d’ordre d’une telle réforme ne pourra consister dans l’adaptation au monde, à ses idéologies et à ses mœurs, mais dans la conversion de tous, le passage de la mort à la vie. Le carême est l’occasion privilégiée pour entrer dans ce travail intérieur qui mène à la sainteté. Saint Paul, dans l’épître aux Éphésiens, concentrait en quelques traits lumineux le chemin à accomplir : “C’est ainsi qu’il nous a élus en Lui, dès avant la fondation du monde pour être saints et immaculés en sa présence, dans l’amour déterminant d’avance que nous serions par Lui des fils adoptifs de Jésus Christ. ”  >>

 

“La conversion de tous” : c’est ce que disait le pape François dans sa Lettre au peuple de Dieu du mois d’août 2017. C’est ce qu’il attend de nous dans la crise de l'Eglise. La prière intense de tous, pour la diffusion de la Bonne Nouvelle (donc pour la réforme de l’Eglise et le bien de la terre entière) est la seule issue ! Le pape conclut ainsi son message de carême 2019 – que je mettrai en ligne intégralement demain :

<< …Ne laissons pas passer en vain ce temps favorable ! Demandons à Dieu de nous aider à mettre en œuvre un chemin de vraie conversion. Abandonnons l’égoïsme, le regard centré sur nous-mêmes et tournons-nous vers la Pâque de Jésus : faisons-nous proches de nos frères et sœurs en difficulté en partageant avec eux nos biens spirituels et matériels. Ainsi, en accueillant dans le concret de notre vie la victoire du Christ sur le péché et sur la mort, nous attirerons également sur la création sa force transformante. >>

 

jésus-christ,catholicisme

 

Commentaires

L'IDÉE DE L'ARCHEVÊQUE

> Loué soit le Seigneur pour l'idée lancée par l'archevêque de Paris ! C'est le grand retour de la prédication, après des années très "universitaires" (je n'ai rien contre l'Université, loin de là, mais je ne la confonds pas avec Notre-Dame). Il va être question de l'essentiel, du cœur du message chrétien. L'avenir appartient au Kérygme !
______

Écrit par : Jean-Marie Salamito / | 10/03/2019

EXCELLENTE OPPORTUNITÉ

> Les conférences de Carême à Notre-Dame sont un moment spirituel important de cette période. Chaque fois, c'est un aliment essentiel pour notre âme, même quand le conférencier laisse à désirer (par exemple Rémi Brague, il y a quelques années).
Que Mgr Aupetit ait demandé cet année à un prêtre de s'y coller est une excellente opportunité. Vous avez bien raison de souligner cet événement. Cela va nous changer des débats ressassants sur la pédophilie dans l'Eglise, et nous montrer la "splendeur de la Vérité".
______

Écrit par : Bégand / | 10/03/2019

UNE MORALE ? NON : LE CHRIST

> Merci d’avoir cité le très bon texte de G Leclerc
Cette prise de recul est essentielle. Indispensable pour nous sortir du marasme et d’un agenda imposé par la société
Tout ce qui se passe vient de choses très humaines bien sûr, mais aussi de questions très spirituelles, qui malheureusement sont passés sous silence lorsqu’on se concentre sur les affaires, ce qui n’est pas une surprise dans les médias grands publics, mais est plus grave dans nos églises et nos médias chrétiens.
Cela répond aussi à cette critique d’une Église annonçant d’abord une morale alors que c’est le Christ vrai homme et vrai Dieu qu’elle doit annoncer
Ainsi nous serons bien plus audibles chez nos contemporains.
______

Écrit par : Ludovic / | 10/03/2019

Merci.
______

Écrit par : à Alex | 10/03/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.