Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2018

Les officiels déclarent "inaudibles" les gilets-jaunes

macron_Custom.JPG

Inaudibles pourquoi, et de qui ?  La réponse est inquiétante :


 

"Les gilets-jaunes deviennent inaudibles", disent les récitants.

Pourquoi  inaudibles ? "À cause de l'urgence attentats", disait-on hier matin : argument tué hier soir de trois coups de feu dans une banlieue de Strasbourg... Nouvel argument : "Les gilets-jaunes deviennent inaudibles parce que le Président leur a donné ce qu'ils demandaient !". Mais le leur a-t-il donné ? Les mesures improvisées par M. Macron, et qui auront du mal à se concrétiser, ne répondent qu'à une seule des revendications populaires (sur le prix de l'essence). Certaines de ces mesures ne relèvent que de la procrastination pour tenir jusqu'aux européennes... Mais surtout, la colère des gilets-jaunes exprime – par son ampleur, sa profondeur et sa virulence accumulée depuis des années – un ressentiment auquel la classe dirigeante est sourde par définition.

Ce ressentiment vise le système économique, qui fonctionne depuis vingt ans au profit croissant des plus riches et au détriment de populations qui se sentent "placardisées". C'est la logique intrinsèque de l'ultralibéralisme, qui ne tend qu'à la financiarisation et jette au fossé les ex-travailleurs, dont il n'a plus besoin. Chacun le pressent, y compris ceux dont les commentateurs méprisent visiblement "l'incompréhension du nouveau monde" : un monde qui les jette au rebut quoi qu'en disent les discours officiels.

Le "nouveau monde" ne s'encombre plus des ex-travailleurs et ceux-ci voient très bien ce qu'il en est. La radicalité de ce rejet les enrage ; voudrait-on qu'ils se laissent jeter à la benne en disant merci ? Oui, on le voudrait. Ecoutez nos médias qui, après avoir complaisamment tendu le micro aux gilets-jaunes pendant un mois, leur enjoignent maintenant de rentrer chez eux et de se faire oublier.

Un abîme sépare deux fractions de la société devenues étrangères l'une à l'autre. Le milieu politico-financier et la France des gilets-jaunes sont désormais deux univers mentaux sans langage commun. Viscéralement apolitiques en très grande majorité (quoi qu'en disent maintenant les commentateurs), les gilets-jaunes ont pour réflexe de brandir le drapeau français ; mais la classe dirigeante navigue sous pavillon européen – présent même sur les blindés de gendarmerie – et ne se console pas de voir l'Amérique lui tourner le dos ! M. Le Maire a beau clamer que Ford "trahit" en empêchant la survie du site de Blanquefort, on ne voit pas où est la trahison : Ford ne fait qu'appliquer les normes commerciales globales qu'approuve M. Le Maire, et qui mènent à jeter à la benne un nouveau contingent de 872 travailleurs français. C'est l'engrenage de l'ultralibéralisme mis en marche par les gouvernements il y a plusieurs décennies... Entre ceux qui nient cette réalité et ceux qui en sont victimes, l'abîme s'élargit tous les jours.

 

 

capitalisme-credits-marc-licence-creative-commons.jpg

 

19:17 Publié dans Idées, Social | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : gilets jaunes

Commentaires

DELORS

> Gouvernements d'il y a plusieurs décennies. Oui. Mais surtout ne pas oublier Jacques Delors. S'il n'avait pas fait ce qu'il a fait, rien de tout cela ne serait arrivé.
ND


[ PP à ND – Bien sûr. Mais nos gouvernements ont fabriqué le Golem bruxellois, pour qu'il fasse à leur place le travail de destruction du social... De leur côté, ils n'avaient plus qu'à invoquer le respect des "normes" émanant du Golem.
Je ne parle pas du cas de l'Allemagne : elle seule pilote le Golem. ]

réponse au commentaire

Écrit par : ND / | 14/12/2018

'EN GUERRE'

> à propos de Ford et de son reniement, je n'ai pu m’empêcher de faire le parallèle avec le film "En Guerre", chef d’œuvre de réalisme. Ce film devrait être montré dans les écoles...de Commerce ! Pardon, les Business Schools !
______

Écrit par : Tangui / | 14/12/2018

BRUXELLES ET L'ENGRENAGE

> Pendant ce temps, imperturbable et anti-démocratique, le libre-échangisme continue: https://france.attac.org/se-mobiliser/le-grand-marche-transatlantique/article/declaration-commune-des-syndicats-contre-le-traite-de-commerce-entre-le-japon
Les quelques gilets jaunes qui se sont rendus à Bruxelles ces derniers samedis l'ont bien analysé, c'est là qu'il faut se rendre, et aussi (il le faudrait vraiment) occuper les ronds-points de paradis fiscaux (y compris européens): le gouvernement français, pieds et poings liés par la feuille de route européenne, est une cible mineure, réclamons une imposition de la finance volatile, des transactions:
en d'autres termes c'est le casino qu'il faut braquer, pas la perception...
______

Écrit par : Aventin / | 15/12/2018

LARGUÉS

> Oui. Et s'ils sont "inaudibles, c'est aussi que leur détresse ne rentre dans les clivages habituels paleomarxistes du genre gentils salariés contre vilains patrons et travailleurs indépendants! les syndicats (sauf la CFTC) sont donc complètement largués.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 15/12/2018

Ma prière à « Jésus en gilet jaune »

> "Jésus, Fils bien aimé du Père, par amour pour nous, dans nos églises, sur nos autels, Tu revêts un gilet jaune. Tu t’offres à notre adoration dans la lumière et la pauvreté du Pain consacré descendu du Ciel, dans la douceur et l’humilité du Saint Sacrement, pour être Tout à tous, Tout en tous.
Jésus, nous T’en prions, fais que ce gilet jaune dans lequel nous te contemplons, et qui est le soleil de notre âme, éveille en nous le sens de la solidarité et du partage, de la Fraternité, afin que nous agissions à Ta suite, en esprit et en vérité, avec l’Egalité de cœur et de raison, de foi et d’espérance, de paix et d’amour sans lesquels il n’est pas d’authentique Liberté pour les enfants de Dieu ; afin que nous soyons Un avec toi, Jésus, le Christ, dans l’Esprit Saint, cet Esprit d’amour qui t’unis au Père, aujourd’hui et dans les siècles des siècles. Amen."
______

Écrit par : Denis / | 15/12/2018

QUESTION

> Ça me fait penser à une "question-piège", posée au public par un des intervenants du colloque annuel (en 2011 je crois) du défunt mouvement 'Chrétiens et pic de pétrole'.

Question : selon-vous, quelle est la proportion de gens qui ont le bac, au sein de la part de la population française en âge de l'avoir ? 50, 60, 80 %... On hésite.
Réponse : 18 % .
Hé oui ! Explication de cette fausse perception des choses : un groupe minoritaire au sein d'une société (ici les diplômés de l'enseignement supérieur), s'il en représente une part suffisante, peut tout à fait vivre en autarcie, en ignorant la reste de la dite société...voire en doutant de son existence. C'est bien pour cela que beaucoup de gens ne "comprennent pas " ce que veulent les GJ. Ce souvent de bonne foi.
Je viens de finir le dernier bouquin de Guilluy. Ce qu'il décrit : des classes moyennes paupérisées aspirant à la "common decency", sur lesquelles le "magistère moral" des classes supérieures n'a plus aucune prise. Nous en sommes vraiment là. A mon avis, les GJ, ce n'est pas fini.
Anecdote concernant l'opposition entre les "gens de quelque part" et les "ultra-mobiles" : je me souviens d'une dame - fort charmante au demeurant- rencontrée en vacances, me parlant de sa fille vivant "à Londres avec un Néerlandais d'origine chinoise rencontré à New-York" (ou quelque chose du genre)...
______

Écrit par : Feld / | 15/12/2018

@ Michel de Guibert

> Merci ; au temps pour moi. J'aurais dû vérifier mes chiffres, plutôt que de me fier aveuglement à une mémoire visiblement défaillante. Les 18 % dont je me souviens devaient plus correspondre aux personnes titulaires d'un diplôme supérieur à Bac +2...
______

Écrit par : Feld / | 16/12/2018

INFANTILES

> Ce à quoi on les reconnaît, c'est qu'ils osent tout, même de dire les pires bêtises :
https://www.bfmtv.com/politique/gilets-jaunes-le-patron-du-groupe-larem-a-l-assemblee-craint-d-avoir-ete-trop-intelligent-1590245.html
Infantilisme stupide des "En Marche" : croire qu'on est les seuls intelligents et que tous ceux qui ne sont pas d'accord sont idiots ; la politique descendue au niveau même pas maternelle.
______

Écrit par : Guadet / | 17/12/2018

"MERCI"

> A propos des réactions des lecteurs du Monde, dialogue avec une collègue célibataire endurcie en... 1977! après la naissance de ma petite 3ème:
-Qu'est-ce vous allez toucher comme alloc' !
-Vous serez bien contente que quelqu'un paye votre retraite.
-Alors, il faut vous dire merci?
-Oui.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 22/12/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.