Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2018

Les jeunes, le synode, le pape... et les anti-pape : ce que dit le P. Thomas Rosica à KTO

pape françois

Entretien avec le religieux basilien canadien, fondateur de la télévision Sel & Lumière, chargé de la communication du synode pour la jeunesse – et haï de l'ultradroite atlantique pour sa loyauté envers le pape François :  https://youtu.be/esU9qKdhfx4


 
Du site de la fondation canadienne Sel & Lumière
 
<< Le P. Thomas Rosica est un prêtre de la congrégation de saint Basile ("pères basiliens"). Il est né à Rochester, dans l’État de New York aux États-Unis, en 1959. Après des études primaires et secondaires à Rochester, il a obtenu un baccalauréat d’arts en langue italienne et en littérature française du St. John Fisher College en mai 1980. P. Rosica a été ordonné prêtre de la Congrégation de saint Basile à Rochester le 19 avril 1986.

Il détient des diplômes d’études supérieures en théologie et en Écriture Sainte du Regis College de la Toronto School of Theology [en 1985], de l'Institut biblique pontifical de Rome [en 1991] et de l'École biblique et archéologique française de Jérusalem [en 1994].

Le P. Rosica a donné des cours en Écritures Saintes aux universités canadiennes de Toronto, Windsor et London de 1990 à 2008. De 1994 à 2000, il a été directeur général de l'aumônerie catholique au Centre Newman de l'université de Toronto. De 1994 à 2006, il a représenté les évêques canadiens à la Consultation judéo-chrétienne canadienne.

En juin 1999, il a été nommé par la Conférence des évêques catholiques du Canada directeur national des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) et de la visite du pape Jean-Paul II qui se sont déroulées à Toronto en juillet 2002.

Le 1er juillet 2003, le P. Rosica est devenu PDG de la chaîne de Télévision Sel et Lumière – premier réseau de télévision catholique du Canada. De 2003 à 2006, il a également été maître des scolastiques des pères basiliens à Toronto. Au mois d’août 2006, il était élu au conseil général de la congrégation des prêtres de saint Basile et effectua un mandat de quatre ans en tant que second conseiller.

Au mois d’octobre 2008, le père Thomas Rosica fut nommé attaché de Presse de langue anglaise par le Vatican pour le synode des évêques sur « la Parole de Dieu dans la vie et la mission de l’Église ». En février 2009, le pape Benoît XVI l'a nommé consulteur au Conseil pontifical pour les communications sociales. Il fut aussi attaché de presse de langue anglaise lors du synode des évêques sur la nouvelle évangélisation au Vatican en 2012 ; pour le synode extraordinaire sur la famille en octobre 2014 ; ainsi que durant le synode ordinaire des évêques sur la famille en octobre 2015.

De décembre 2011 à juin 2015, il a servi à titre de président et vice-chancelier de l'université de l'Assomption à Windsor en Ontario.

Le P. Rosica est membre des conseils d'administration de l'université de St. Thomas à Houston au Texas, de St-John Fisher College à Rochester NY ; de l’université St. Michel à Toronto ; du conseil de communications de la basilique sanctuaire national de l’Immaculée Conception à Washington, DC ; et consultant à la chaire du cardinal John Foley au séminaire Saint-Charles-Borromée à Philadelphie.

Le père Rosica est l'auteur de plusieurs centaines d'articles et de chroniques en plusieurs langues. Pendant trois ans, il a écrit une chronique hebdomadaire pour le Toronto Sun ; il a présenté sur un cycle de trois ans, pour le service d’information internationale ZENIT, des réflexions bibliques sous forme de livre dont la publication est prise en charge par la Conférence des évêques catholiques du Canada. Il est également l'auteur de plusieurs autres livres portant sur des thèmes bibliques et sur la vie des saints.

Le 11 février 2013, suite à l'annonce de la renonciation du pape Benoît XVI, le P. Rosica a été invité par le Vatican à se joindre au personnel du bureau de presse du Saint-Siège comme porte-parole officiel de la transition papale qui comprenait la renonciation, la phase Sede vacante, le conclave et l'élection du nouveau pape.

Le P. Rosica a aidé le Vatican au cours d'une période critique de l’histoire de l'Église. Au terme de la transition papale d’avril 2013, le Vatican lui a demandé de servir en tant qu’assistant de langue anglaise à la Salle de presse du Saint-Siège. Il y a œuvré de 2013 jusqu’à la fin de 2016.

Le P. Rosica a reçu des prix importants du gouvernement de l'Italie, et de l'État d'Israël, ainsi que deux médailles du jubilé de la reine Elizabeth pour son implication auprès des jeunes. En 2003, le prix Pro Ecclesia et Pontifice du pape Jean-Paul II, lui a été décerné pour son leadership à l’occasion des Journées mondiales de la jeunesse en 2002. En janvier 2014, il a reçu la médaille de la Société John Carroll à Washington, DC. En juin 2015, le P. Rosica a reçu le prix Clarion de l’Académie catholique de communications professionnelles en Amérique du Nord en tant qu’« animateur, réalisateur et porte-parole de l’Église en apportant la lumière de l’Évangile à des millions de personnes ».  En mai 2016, le P. Rosica a reçu le prix de communication catholique Saint François de Sales du DeSales Media Group du diocèse de Brooklyn à New York.

Le P. Rosica est membre des Chevaliers de Colomb (quatrième degré), et commandeur de l’Ordre équestre du Saint Sépulcre de Jérusalem. >>
 
 

pape françois

 

Commentaires

Une belle phrase du P Rosica

> "Depuis mars 2013, notre Église est entrée dans une nouvelle ère. Le pape François brise les traditions catholiques quand il le veut puisqu’il est totalement libre des attachements désordonnés. Il a apporté au Siège de Pierre une touche de l’intelligence proprement jésuite."
http://seletlumieretv.org/blogfeed/getpost.php?id=21158

Phil


[ PP à Phil – Cette phrase suscite des vociférations furieuses du côté de l'ultradroite...
Myope de naissance, elle ne voit pas que le P. Rosica parle des "traditions" et non de
"la Tradition" : différence fondamentale, en théologie et en ecclésiologie catholiques ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Phil / | 14/10/2018

COLOMB ?

> Quant on écoute l'entretien KTO-Rosica on est surpris de découvrir ensuite qu'il est membre des chevaliers de Colomb : organisation américaine en train de s'implanter en France dans les milieux catho-droitistes obtus hostiles au pontificat de François... Apparemment les chevaliers de Colomb canadiens ont une ligne plus loyale ?
______

Écrit par : D. Pronoveau / | 14/10/2018

PARMI LES LOUPS

> https://www.cath.ch/newsf/letoile-du-pape-francois-est-elle-en-train-de-palir/

Même les Suisses s'y mettent ! Cath.ch, d'ordinaire plutôt bergogliophile, évoque une "étoile qui serait en train de pâlir". En cause : la phrase sur les tueurs à gage. Mais qu'est-ce que l'avortement, sinon un meurtre prémédité ? Quand on constate que même l'IVG post-natal est ouvert au débat, le pape a pleinement raison d'user de formules choc.
La position du chanoine Ducarroz me semble par contre intéressante, en particulier en ce qui concerne la lenteur de la réforme de la curie : cinq ans de réunions du "C9" n'ont pour l'heure débouché sur rien de significatif. François fait face à des résistances internes : il est vraiment "parmi les loups".
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 19/10/2018

VITUPÉRATIONS

> https://francais.rt.com/international/54745-invite-par-kim-jong-pape-francois-kim-jong-un-coree-nord

J'entends déjà des vitupérations à l'encontre de l'Ostpolitik du Saint-Père. Qu'il accepte l'invitation de Kim Jong-un est prophétique : ce n'est pas en refusant de parler à l'autre qu'on peut évangéliser. N'écoutons pas ceux qui, dans ce geste, ne voient qu'une sympathie aux régimes supposément de gauche.
2019 sera vraisemblablement une année riche en premières fois pour François avec, outre ce projet de voyage à Pyongyang, un possible déplacement à Pékin. Le pape vient d'être invité par les deux Chines à deux jours d'intervalle ; en déclinant l'offre de Taïpei, il a fait son choix. François à Pyongyang puis à Pékin ou comment évangéliser les périphéries : prions pour lui !

https://radionotredame.net/2018/vie-de-leglise/le-pape-ne-se-rendra-pas-a-taiwan-pour-linstant-184109/

https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Monde/Entre-Taiwan-Chine-pape-Francois-fait-choix-2018-10-16-1200976484

PV


[ PP à PV – François répond aux problèmes d'aujourd'hui, alors que les anti-François exigent le retour immédiat aux années 1950. Comme dit Bernanos, "il ne faut pas déraciner les imbéciles". ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 21/10/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.