Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2018

Vers la Réforme catholique : étudions la lettre du pape

I-Moyenne-11445-lettre-au-peuple-de-dieu.-a-propos-des-abus-sexuels.aspx.jpg

La lettre du pape à un milliard deux cent millions de catholiques (20 août) est un grand acte de gouvernement. Dans cette version francophone parue chez Salvator, le texte de la lettre à tous – suivi de la lettre aux catholiques chiliens (31 mai) et de deux postfaces remarquables, par le P. Forestier et la théologienne Brigitte Cholvy : 


 

 

Chacun de vous a déjà dû prendre connaissance de la Lettre du pape François au peuple de Dieu, inédite dans sa forme et révolutionnaire dans son fond. Cette lettre est d'une importance historique.

Devant le mystère d'iniquité qu'est le crime de prêtres et le long silence de leur hiérarchie, François rappelle la force obligatoire des mesures et prescriptions déjà adoptées par l'Eglise (notamment la pleine coopération des évêques avec la justice laïque : "marcher dans la vérité en soutenant toutes les médiations judiciaires")...  Puis il procède à l'autocritique positive de l'institution ecclésiale. Rattachant les crimes d'abus et leur couverture à ce qu'il nomme "le cléricalisme" (détournement de pouvoirs et trahison de l'Evangile), il appelle l'ensemble du peuple de Dieu – clercs et laïcs – à s'engager dans une réforme radicale : une "saine et effective transformation". Celle-ci doit commencer par nos propres styles de vie, selon les peuples et les latitudes, pour s'étendre à la totalité de l'Eglise et à ses relations avec la société.

En profondeur, il s'agit, dit-il, de rendre "transparente" notre vocation de chrétiens : "être le signe et le moyen de l'union intime avec Dieu et de l'unité de tout le genre humain".

Cette dernière phrase est une citation de la constitution dogmatique Lumen Gentium du concile Vatican II... Le moins qu'on puisse dire est que cette "transparence" évangélique est obscurcie aujourd'hui par le scandale mondial de la pédophilie  [1] ! D'où les pistes de réflexion ouvertes, dans la plaquette Salvator, par deux professeurs du Theologicum de la Catho à Paris : le P. Luc Forestier (directeur) et Brigitte Cholvy, théologienne laïque mariée.

Selon le P. Forestier, "le silence systémique [de la hiérarchie dans les affaires d'abus] a non seulement protégé les coupables, mais a aussi empêché l'Eglise d'être signe, et encore moins moyen, du salut que Dieu veut pour toute l'humanité" :  notamment dans le domaine économique, social et environnemental  – et en profondeur dans le domaine du témoignage évangélique (véritable nom de l'évangélisation).

"La situation présente d'abus et de dissimulation, écrit pour sa part Brigitte Cholvy, semble placer l'Eglise catholique à des années-lumière [d'une] fonction de laboratoire capable de discerner et d'annoncer la marque trinitaire de toute réalité". 

Mais un chrétien ne renonce pas à l'espérance. Les catholiques pourront "assumer la tragédie du temps présent" par ce que le pape nomme – depuis le début de son pontificat – "la conversion radicale" : "une autre manière d'être chrétien", dit Brigitte Cholvy. Que l'Evangile soit reflété par toutes les activités, toutes les communautés paroissiales, tous les pasteurs, tous les théologiens, et d'abord par les structures centrales de l'Eglise ! Que tous nous osions "sortir de soi" : risquer, "chercher ceux qui sont loin", disait déjà le pape dans Evangelii gaudium... Il y disait aussi préférer "une Eglise accidentée, blessée et sale pour être sortie par les chemins, plutôt qu'une Eglise malade de la fermeture et du confort de s'accrocher à ses propres sécurités" [2]. La conversion pour nous, catholiques des pays riches, c'est d'abord de sortir de la "complicité confortable et muette" de ceux qui n'écoutent pas la question de Dieu à Caïn : "Où est ton frère" ?

Et pour cela, une Eglise "élitiste et cléricaliste, hautaine en même temps que repliée sur elle-même" (ce qui explique notamment le long silence d'évêques sur des crimes) doit se transformer en "Eglise se recevant comme saint peuple fidèle marqué de l'onction de l'Esprit du Ressuscité", ne craignant donc plus "la rencontre des autres et du monde".

"Nous n'en sommes qu'au tout début de cette nécessaire transformation ecclésiale", souligne le P. Forestier. Transformation à laquelle nous sommes tous appelés à oeuvrer "de façon diversifiée", au titre des responsabilités incombant au peuple de Dieu. L'Eglise est perpétuellement à réformer pour se réajuster à l'Evangile : "il y va de la cohérence même de la vie à la suite de Jésus-Christ", dans un discernement auquel nous avons à participer – et dont les deux lettres du pape indiquent "les raisons et les moyens, en ouvrant sur les décisions qui restent à prendre". Rompre avec le cléricalisme, qui s'enivre d'élitisme et "comprend l'Eglise comme un club"... Rompre avec le "fonctionnement en petits cercles", mirage propre aux groupes chrétiens "qui risquent de se sentir supérieurs aux autres"...  Vivifier la pratique des synodes en y appelant tous les baptisés, "que des voix jamais écoutées soient entendues et prises au sérieux"...

"Le chantier ouvert à propos des abus aura de nombreuses conséquences dans d'autres domaines comme l'attention aux migrants, les défis écologiques et le mode de présence de l'Eglise dans nos sociétés fragilisées", conclut le P. Forestier.

En avant pour la Réforme catholique !

 

Lettre du pape François à tout le peuple de Dieu – Lettre au peuple de Dieu en marche au Chili – Commentaires de Brigitte Cholvy et Luc Forestier (Theologicum, Institut catholique de Paris) – éd. Salvator, 83 p., 6,90 €.

 

 

__________

[1]  Que mes amis cathos-waouh me pardonnent ce rappel à la réalité. Les problèmes d'aujourd'hui ne sont pas tous solubles dans la louange...

[2]  C'est pour ce genre de déclarations que le pape est criblé de flèches empoisonnées par les conservateurs.

 

 

 

image_preview.jpg

 

Commentaires

ESPERET, FOURQUET et al.

> C'est dans ce même esprit que j'évoquais sur un autre sujet, François Esperet (même si celui-ci est diacre orthodoxe, père de famille nombreuse).
Dans le même ordre d'idée le dernier livre de Laurent Fourquet parait également bien dans cette lignée: https://philitt.fr/2018/09/25/laurent-fourquet-les-chretiens-doivent-etre-les-dissidents-du-monde-moderne/ (et la perspective bien plus réjouissante que celle de Rob Dreher).
Il nous faudra sans doute relire, méditer, étudier les Kirkegaard, Pasolini, St Francois d'Assise, Bx Charles de Foucauld, St Ignace de Loyola, St Jean de la Croix, les Pères de l'Eglise,etc... et les Saintes Ecritures.
______

Écrit par : Raphaël R. / | 30/09/2018

ÉPOQUES

> Posons-nous la question de savoir en quoi les conditions "sociétales", mondiales, économiques et environnementales des époques ou Kirkegaard, Pasolini, St Francois d'Assise, Bx Charles de Foucauld, St Ignace de Loyola, St Jean de la Croix et les Pères de l'Eglise,etc... étaient différentes de celles d'aujourd'hui.

Gilles


[ PP à Gilles - En effet, c'est une belle question pour historiens et pour théologiens. Mais elle a des réponses multiples... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Gilles / | 01/10/2018

DIFFICILE

> J'avoue que j'ai encore du mal à comprendre comment tant de prêtres dans le monde ont pu maltraiter tant d'enfants ! L'explication du cléricalisme me paraît insuffisante. Je me demande si beaucoup de ces prêtres-là n'ont pas compris la portée de leurs actes , s'ils n'ont pas vu que c'était absolument contraire à l'enseignement de Jésus, s'ils n'ont pas minimisé la chose , s'ils n'ont pas estimé que c'était véniel et vite pardonné en confession.
C'est un sujet difficile , aussi parce qu'arrive assez rapidement à l'esprit ce que j'appellerais la problématique de l'homosexualité et là on arrive sur un terrain glissant . Je pense aussi que les pretres devraient etre plus soutenus par les fidèles, peut-être aussi plus souvent rappelés à leur engagement de chasteté par leur évêque ! Par ailleurs est-il bon que beaucoup de prêtres vivent seuls ? Jésus envoyait les disciples deux par deux .
Très souvent à Medjugorje ( pas encore reconnu par l'Eglise mais cela avance fortement ces 2 dernières années ), la Sainte Vierge demande de prier pour ce qu'elle appelle les bergers !

JC Kill


[ PP à JC Kill - Le cléricalisme n'est pas "l'explication", c'est un diagnostic qui désigne la cause du silence d'évêques, abus de pouvoir dû à une conception fausse de l'Eglise. Conception qui offrait une sorte de garantie d'impunité à des pervers entrant dans le clergé pour cette raison-là... D'où la 'Lettre du pape au peuple de Dieu', qui ouvre le grand chantier de la Réforme catholique indispensable. ]

réponse au commentaire

Écrit par : JC Kill / | 01/10/2018

SE LE PROCURER

> Merci de signaler cet ouvrage, probablement passionnant. Malheureusement, il n'est ni disponible en librairie, ni même sur Amazon. Je l'ai commandé chez ce dernier, à son bon plaisir ; c'est déjà ça !

Bégand


[ PP à Bégand - Avez-vous essayé le site de La Procure ? Ils l'ont sûrement. Ils ont tout, d'ailleurs ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Bégand / | 01/10/2018

EN LIBRAIRIE

> "Avez-vous essayé le site de La Procure ? Ils l'ont sûrement. Ils ont tout, d'ailleurs !"
En effet, vous avez raison, sur le site de la Procure, comme sur quelques autres, l'ouvrage est disponible, mais à condition de s'acquitter de frais de port qui doublent le prix du volume. Mais j'ai fini par le commander chez mon libraire, qui devrait l'avoir en début de semaine prochaine : ils sont livrés des ouvrages de cet éditeur environ deux fois par mois.
Ce qui montre par ailleurs que, malgré les apparences parfois, la librairie n'effectue pas de censure envers certains ouvrages ou maisons d'édition. Je me plaignais l'autre jour que les livres des éditions du Cerf soient rarement achalandés, mais on m'a répondu que c'était en fonction de la demande. Conclusion : normalement, et malgré parfois des difficultés diverses, les ouvrages arrivent, et donc on n'a aucun motif de les ignorer !

Bégand


[ PP à Bégand - Le Cerf ? oui pour son irremplaçable fonds ancien. Mais ses publications récentes sentent le marketing marionniste basique... Ivresses "politiques" du catho français. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Bégand / | 02/10/2018

LES PROBLEMES

> Quelle force, ces propos sont encourageants et donnent finalement une assise à tout le pontificat du pape François.
Je ne peux m'empêcher au Congrès Mission qui a eu lieu ce week-end... Ce congrès est une magnifique initiative à laquelle j'aurai participé de nouveau si mes obligations familiales ne m'avaient pas empêché.
Cependant il est vrai que tous les efforts déployés seront bloqués pour ne pas dire enfumés par les problèmes visibles liés à la pédophilie et plus largement au cléricalisme.
Pour l'anecdote, lorsque je faisais mes premiers pas vers la foi et l'Eglise catholique, une copine (musulmane) a qui j'avais demandé pourquoi elle s'était pas tourné vers le christianisme m'avait répondu avec un brin d'ironie (ou cynisme ?) qu'elle ne voulait pas adhérer à une religion de pédophile. Triste mais révélateur d'une certaine vision déformée sur notre Église...
______

Écrit par : TonyZ / | 02/10/2018

MARIONNISME

> "Mais ses publications récentes sentent le marketing marionniste basique..."
Eclairez-nous : qu'est-ce que le "marionnisme" ? Est-ce une nouvelle, ou ancienne, hérésie ?

Bégand


[ PP à Bégand :
Non, il ne s'agit pas d'une "hérésie" (encore que...) !
Il s'agit simplement de la résurgence du vieux mirage, propre aux cathos français, de "bonnes élections" qui porteraient au pouvoir un "gouvernement décent", lequel restaurerait comme valeur officielle le style de vie de la bourgeoisie conservatrice. A ceci près que les partis pour lesquels vote cette bourgeoisie la déçoivent perpétuellement... Pourquoi feraient-ils l'effort de la satisfaire alors qu'elle est archi-minoritaire, non seulement dans le corps électoral mais au sein de son propre milieu social ?
Déçu par LR, rebuté par la grossièreté mentale de Marine Le Pen, le bourgeois conservateur se persuade que Marion Maréchal – "mieux élevée" – sera la Femme Providentielle qui restaurera "la France d'avant" (ce dont M. Fillon est censé avoir été empêché "par un complot forcément de gauche").
En plus, Marion M. a une garde intellectuelle d'ex-jeunes gens acharnés à présenter ce passéisme sociologique pour un "Mai 68 de droite", etc.
Pendant ce temps, la majorité de la bourgeoisie d'affaires mène tambour battant la new-yorkisation des moeurs et la destruction de nos filets de sécurité sociaux. Mais ça, les cathos de droite ne s'en soucient aucunement. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Bégand / | 02/10/2018

SILENCE

> Loin de moi l'idée de vouloir nuancer l'acte de Caîn, mais dans cette histoire il y a quelque chose de très pesant : le silence !
Face à un embarras, aucun des deux n'a été capable de prononcer une parole ... !
(or : "Au commencement était la parole ... En elle était la vie." !!!)
______

Écrit par : franz / | 02/10/2018

DÉRIVE

> Merci pour vos explications sur le "marionnisme" qui sévit chez cet éditeur (et qui n'a rien à voir avec le philosophe Jean-Luc Marion)... Il est bien en effet d'être prévenu de cette dérive politique du Cerf. J'avais déjà pour ma part bien remarqué que, chez eux, il valait mieux éviter les livres plus spécifiquement politiques, aux thèmes parfois étranges...
______

Écrit par : Bégand / | 03/10/2018

QUI A DIT ÇA ?

> je ne suis pas au nombre des catholiques conservateurs visés au (2) et je veux bien qu'on donne au pape une présomption de génialité irréfragable MAIS sa gestion du "dossier" pédophilie est quand même un sacré raté. Certes la lettre est bien envoyée et bien sentie mais son attitude au Chili sont franchement une boulette tout à fait regrettable.

Fredo


[ PP à Fredo - Qui donc donne au pape "une présomption de génialité irréfragable" ? Ni nous ni surtout lui,premier à s'accuser d'avoir commis une "boulette tout à fait regrettable" au Chili. Ce n'est pas dans la quête de génialité (curieux terme dans un contexte chrétien) mais dans l'humilité de tous, qu'est la voie désormais. François est le premier à le dire. Et il ne cherche pas d'excuses à son erreur chilienne. ]

réponse au commentaire

Écrit par : fredo / | 03/10/2018

A PP-Bégand

> Un complot forcément "de gauche" aurait empêché F. Fillon... NON.
"Le procès Fillon", Hervé Lehman, Les éditions du cerf, page 107 : "...si l'action publique n'est pas engagée pour l'affaire Fillon avant le 27 février, tous les faits antérieurs au 27 février 2005 seront prescrits... D'où l'ouverture d'une information quelque peu précipitée le 24 février... la réforme de la prescription (est) votée au Parlement à l'unisson par la droite et la gauche..." le 27 février 2017. Entre les 24-27 février -"mouvement "et de droite et de gauche" pré-macronien"-et l'élimination de F.Fillon au 1er tour du 23 avril, nous avons 59 jours.

MS


[ PP à MS - C'était une plaisanterie au second degré. Mais onb la comprend mieux en déplaçant les guillemets : "un complot forcément de gauche". Tout le monde (sauf la droite) sait que Fillon a été torpillé par les ex-sarkozystes... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Michel Santini / | 04/10/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.