Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2018

L'affaire du Chili : courage dramatique du pape François

32779974_1639074516205588_1204822589491380224_n.jpg

La démission collective des évêques chiliens, les paroles et les décisions du pape, sont un événement qui va marquer le siècle : 


Convoqués par le pape, les évêques du Chili ont avoué leur comportement néfaste dans les affaires de pédophilie - et présenté leur démission collective.

Le pape a fait sa propre autocritique, toujours par rapport au dossier chilien.

Double action sans précédent, proportionnée au mystère d'iniquité qu'est la pédophilie de prêtres ! Cette épidémie infernale avait gangrené une partie de l'Eglise occidentale et latino-américaine : une situation accumulée depuis quarante ans, et contre laquelle Benoît XVI avait engagé la lutte après un terrible discours. Mais cette situation était protégée par des complicités remontant jusqu'à la Curie romaine, auxquelles se sont heurtés Benoît XVI puis François. 

Benoît XVI épuisé a fini par résigner sa charge. François, décidé au début de son pontificat à porter un fer rouge dans la pourriture, s'est trouvé en butte à l'hostilité d'un réseau mêlant passéisme politico-religieux et liens financiers ;  acharné à saboter l'action de "Bergoglio" dans tous les domaines, ce réseau a saboté notamment la lutte contre les pédophiles, ce qui a provoqué le départ indigné de plusieurs membres laïcs de la commission internationale nommée par le pape.

Mais il  y a eu l'affaire du Chili. Circonvenu et désinformé par des évêques ultra-conservateurs qui taxaient de "gauchisme" les plaintes des victimes, François s'est laissé placer en porte-à-faux : d'où sa très malencontreuse affirmation sur le dossier chilien, en écho à ce qu'on lui avait fait croire... Puis il a compris. Dès lors rien n'a pu l'arrêter : ni le souci de sa sécurité, ni l'ampleur du séisme nécessaire, ni l'éventualité d'une propagation de ce séisme à d'autres pays.

La masse des non-croyants, scandalisés de longue date par la pédophilie de prêtres, approuvent la radicalité des mesures papales.

Un certain nombre de croyants auront du mal à les admettre. Ceux-là niaient depuis dix ans l'immensité du désastre, et ne voulaient pas voir que le scandale pédophile était le pire obstacle à l'évangélisation en notre temps ; l'évangélisation n'était d'ailleurs pas le premier souci de ces milieux, trop introvertis pour saisir le sens de l'appel aux "périphéries". Souhaitons que le séisme chilien et le courage dramatique du pape soit l'occasion pour eux d'une prise de conscience.

Et prions pour François.

 

 

vatican_logo.jpg

 

Commentaires

> Rien de plus difficile que de faire la vérité sur les pratiques pédophiles. Que ce soit dans l’Eglise ou dans la « start-up nation » si libre et fraternelle dont nous sommes les citoyens, traiter la question en vérité équivaut à ouvrir la boîte de Pandore, à laisser déborder un refoulé qui hante tant les hautes sphères que les bas-fonds.
Reste que ce coup d’éclat du pape obtenant la démission d’une conférence épiscopale, arrive à point nommé. Il intervient à l’heure où les parlementaires français sont soupçonnés, avec la loi Schiappa contre les abus sexuels et sexistes, d’avoir « correctionnalisé le viol », notamment pour les mineurs qui en sont victimes, en facilitant le reclassement de celui-ci dans la catégorie des « atteintes sexuelles »…
La vérité sur les pratiques pédophiles est-elle possible dans une société libérale libertaire et fière de l’être ? Il faudrait poser la question aux intéressés. A tous les intéressés !

Denis


[ PP à Denis - La logique d'une société libérale-libertaire est la dissolution des normes objectives. Elle est donc incapable de fonder durablement un point de vue sur quoi que ce soit... D'où le chaos que deviennent le droit pénal et son interprétation : audiences devenant psychodrames, jugements et arrêts irrationnels, etc. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Denis / | 18/05/2018

LA QUESTION DU CÉLIBAT

> Pourquoi ne pas autoriser les hommes mariés à accéder au sacerdoce ? Cela se fait dans les Églises catholiques orientales ; les scandales pédophiles y seraient-ils moins nombreux ? Le poids du célibat peut en effet apparaître insurmontable pour certains prêtres qui, comme nous tous, sont quotidiennement spectateurs de publicités, de films où le corps féminin est exhibé en objet de consommation, ce qui pourrait expliquer certaines pulsions sexuelles.
Peut-être faudrait-il évoquer sans "langue de buis", au niveau du Siège apostolique, l'épineuse question de la vie sexuelle des prêtres, surtout lorsque ceux-ci sont jeunes. Mon grand-père, ancien d'Algérie, m'avait ainsi raconté qu'un officier avec qui il s'était lié d'amitié, prêtre de son état, passait l'essentiel de ses permissions en RFA, où la fréquentation des maisons closes était bien moins risquée pour lui qu'en France... Il ne me semble pas qu'il s'agisse d'un cas isolé.

PV


[ PP à PV - D'accord avec vous sur ce sujet : mais sous un autre angle que celui de la pédophilie, problème sans rapport avec celui du mariage. Les criminologistes vous confirmeront que la majorité des actes pédophiles ont lieu à l'intérieur de familles "papa-maman-enfants"... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 19/05/2018

UN PRÉCÉDENT HISTORIQUE

> Il y a un précédent, mais dans un tout autre contexte. C'est la démission collective remise à Pie VII par tous les évêques français qui avaient survécu à la Révolution au moment de la signature du Concordat (il y a eu deux ou trois refus). L'épiscopat a été ainsi réorganisé (une partie de ces évêques démissionnaires a été renommée à d'autres sièges que ceux qu'ils occupaient avant).
______

Écrit par : B.H. / | 19/05/2018

MENTALITÉ

> L'inertie de l'épiscopat chilien était cohérente avec la mentalité judiciaire de "l'Occident" moderne plus compatissante envers les criminels qu'envers les victimes.

PH


[ PP à PH :
- Très juste.
- Sans oublier une conception cléricale abusive (hétérodoxe) de la "charité" envers les criminels : conception incompatible avec le catholicisme, qui a toujours affirmé la nécessité des peines temporelles ! Confondre temporel et spirituel est le plus vieux piège tendu aux chrétiens par l'Adversaire... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Pierre Huet / | 21/05/2018

DISCUSSION

> Le président de l'association "la parole libérée" juge cette démission collective sans intérêt. Pas loin d'être d'accord. Le clergé est buté et endurci face aux fautes des siens. Mentalité d'Eglise assiégée qui a peur. Y compris de la vérité. Et c'est ainsi qu'ils prolongent les calvaires des victimes. Mais gare !!! "Celui qui aura scandalisé un seul De ces petits qui sont les miens...." Gare !

Outre


[ PP à Outre - D'accord avec vous sur l'immensité du scandale, mais pas d'accord sur l'idée que la décision de François soit sans intérêt. Ni que "le clergé" pris en bloc soit "buté"...
Sur le président de 'La parole libérée' : la seule décision qui puisse trouver grâce à ses yeux serait la suppression de l'Eglise. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Outre / | 21/05/2018

MARIE A FAIT LE MÉNAGE

> En janvier, le pape François faisait sa visite au Chili et terminait par une messe où il couronnait Notre-Dame du Mont Carmel "reine du Chili". Cinq mois plus tard, tous les évêques "sautent" du fait de scandale de pédophilie "mal" étouffés. Pour moi il y a un lien de cause à effet : rien de sale ne reste sous le manteau de Marie. Le peuple chilien a demandé que Marie soit leur reine : elle a fait le ménage.
Comme dans mon diocèse où un scandale du même genre avait lieu. Après que Marie (ND du Carmel) ait été invoquée et suppliée, le prêtre fautif était satellisé en 15 jours.
Elle est la mère de l’Église, on voit pourquoi ...
Prions pour le pape, et prions notre Mère.
Cdt,
______

Écrit par : Bergil / | 23/05/2018

INVERSE

> Ils croient défendre l'Eglise par la dissimulation. Et ils obtiennent exactement l'effet inverse.
Le pape les dénonce à tour de bras dans ses homélies quotidiennes à Sainte-Marthe, et il a parfaitement RAISON.
______

Écrit par : Outré / | 29/05/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.