Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2018

De Benoît XV à François : la 'Journée mondiale du migrant et du réfugié', c'est du catholicisme en action

4_776761b52641102155384b427d599dab74-03-012_750d6891b371a3bb2a9aeabeb5f7d17e.jpg

Engagement résolu de l'Eglise catholique en faveur du respect de la personne du migrant et du réfugié. Et non, ce n'est pas une innovation récente...  Et c'est une action prophétique :


 

L'un des premiers actes de Benoît XV, élu le 3 septembre 1914, est de confier à tous les diocèses de la planète le soin d'organiser - aux dates qui leur conviendront le mieux - une "Journée du migrant et du réfugié". C'est un acte prophétique. En effet, la Première Guerre mondiale (infiniment pire que ce dont rêvaient les cocardiers)  va arracher des millions de gens à leurs foyers et les jeter sur les routes de l'inconnu. L'Eglise catholique, par la voix de son pape, appelle donc les chrétiens à leur devoir envers la personne du prochain quel qu'il soit.

Tous les successeurs  de Benoît XV poursuivront dans cette ligne prophétique : la mission des chrétiens est de vivre l'Evangile dans les conditions du monde réel (et de résister à l'idole Argent, vraie cause des souffrances de ce monde) ; elle n'est pas de se barricader en secte des nostalgiques du "monde d'avant". D'autant que le monde de demain, saccagé par notre système économique prédateur, va multiplier les réfugiés victimes du climat et des guerres pour les ressources...

En 1969, Paul VI rappelle que cette Journée est l'occasion "pour les membres du peuple de Dieu de connaître mieux leurs devoirs et de prendre leurs responsabilités dans le soutien des œuvres en faveur des personnes en migration". Le pape crée alors le Conseil pontifical pour la pastorale des migrants. En 2004, saint Jean-Paul II unifie mondialement la célébration de la Journée en la fixant au 6 janvier. C'est l'instruction Erga migrantes Caritas Christi : "La célébration annuelle de la Journée mondiale du migrant et du réfugié sera l'occasion de redoubler d'efforts afin que nous puissions être appelés à vivre ensemble devant Dieu - au même moment - un jour de prière, d'action et de sacrifice pour la cause des migrants et des réfugiés", souligne le pape... Lui et Benoît XVI auront pour cette cause des paroles très fortes, comme en témoignent les textes que vous pouvez lire ici : 

http://plunkett.hautetfort.com/archive/2016/03/30/migrant...

D'où l'ineptie des accusations portées contre François par l'ultra-droite française et une partie de la droite, quand elles prétendent opposer au pape Bergoglio le pape Ratzinger et le pape Wojtyla.

Les bergogliophobes sont cohérents quand ils sont athées, agnostiques ou néopaïens : rejetant "toutes les religions", ou haïssant spécialement le christianisme, ils reprochent à l'Eglise... son existence.

Mais les bergogliophobes "catholiques" sont incohérents (au mieux) ou déloyaux (au pire) : passant leur temps à lapider sur Twitter et Facebook le pape et les évêques unis au pape, ils veulent faire croire au public que l'action de l'Eglise en faveur de la dignité de la personne immigrante est "une rupture dans l'enseignement du Magistère". Ce leitmotiv prouve qu'ils n'ont jamais prêté attention à l'action argumentée de saint Jean-Paul II et de Benoît XVI [*] !  Si vous les placez face à cette évidence, ils biaisent en invoquant "le problème de l'islam", mélangeant ainsi la question de la dignité de la personne humaine avec la question religieuse, et inventant une priorité collective de guerre sainte anti-musulmans qui se substituerait aux exigences personnelles de l'Evangile. Ainsi se forme dans l'Hexagone une nébuleuse de gens qui refusent, au nom de ce qu'ils croient être "catholique",  de marcher avec leur Eglise. Ce refus d'obédience religieuse  est bien près - parce qu'il invoque des prétextes religieux -  de ressembler à une dérive sectaire...

Comment dissiper cette confusion ?  En sortant le problème au grand jour. D'où mon livre qui paraît à la fin du mois : Cathos, ne devenons pas une secte  (Salvator).

J'interrompt provisoirement ces réflexions en  citant le  site des évêques, Eglise catholique en France"Par cette journée, l’Église catholique veut rappeler, de par le monde, ses convictions et ses engagements pour que soient respectés et reconnus dans leurs droits et dignité les migrants, les réfugiés, les demandeurs d’asile et tous les hommes et femmes de la migration. Les catholiques devront mettre à profit cette journée pour renouveler dans la foi leur confiance en Jésus-Christ, visage d’un Dieu Père de tous les hommes, de toutes langues, origines et cultures.  En France tous les catholiques s’unissent à la prière de l’Église universelle pour les peuples migrants...  Pour que les communautés locales vivent pleinement cette journée, le Service national de la pastorale des migrants et des personnes itinérantes met à disposition des équipes diocésaines un ensemble d’outils : propositions liturgiques, actions, pistes de réflexions."

________

[*]  Ils croient pouvoir applaudir en Benoît XVI une sorte de prêcheur de guerre sainte, à cause de la conférence de Ratisbonne... C'est commettre une double erreur : 1. fausser le sens de cette conférence (en se fiant à la présentation qu'en firent les médias) ; 2. ne pas tenir compte de l'action constante de Benoît XVI en faveur du dialogue inter-religieux, cf. par exemple sa prière dans la Mosquée Bleue d'Istanbul en 2006. Après la visite de saint Jean-Paul II à la mosquée des Omeyyades à Damas en 2001...

 

 

miugrants,pape françois,catholiques

 en librairie à partir du 25 janvier !

 

Commentaires

SAINT ELAN NOIR

> Exact pour les vrais identitaires : par leur idée rousseauiste de la "nation" comme tribu "pure" originelle ils sont les adversaires du christianisme.
Voyez la polémique aux USA : le procès en béatification du chef sioux catholique Elan Noir est contesté par sa propre petite-fille, néopaïenne à l'amérindienne !
______

Écrit par : sagamore Uncas / | 13/01/2018

au sagamore Uncas

> Bien dit, fils. Et la fascination des "identitaires" cathos pour les vrais identitaires (pas cathos du tout) annonce une tornade sur la prairie.
______

Écrit par : Chingachgook / | 13/01/2018

WAHOO

> Oui, personne n'est obligé d'être catholique. Ceux qui croient à la fin des migrations, à la disparition possible des immigrés et à l'inexistence du changement climatique, peuvent adhérer
à la secte des adorateurs de Donald.
#fantastic !!!!
#wahoo !!!!!!!!!!!!!
______

Écrit par : Yipee-kai-yay / | 13/01/2018

PARENTHÈSE

> Toujours dans le vieux péché catho : dès que les temps sont durs mettre entre parenthèses l'Evangile et passer aux "chose sérieuses". Voir la chanson de Brel sur les Flamands : "Nazis pendant les guerres et catholiques entre elles..."

AVVVVK


[ PP à A... :
- Dire "le vieux péché catho" paraît un peu expéditif et généralisateur. La majorité des catholiques français marchent avec leur Eglise. Et parmi la minorité qui constitue le problème,
un nombre infime méritent de se voir appliquer la formule de Brel !
- Néanmoins ce nombre infime se veut allumette dans le foin. D'où l'urgence de sortir le foin en plein air et de doucher les allumettes : autrement dit, de débattre haut et fort de la confusion actuelle pour y mettre fin. ]

réponse au commentaire

Écrit par : AVVVVK / | 13/01/2018

QUE LES GENS ASSUMENT LEURS IDÉES CLAIREMENT

> Supposons que des prélats déloyaux, ne pouvant plus se retenir, fassent un grand coup d'éclat médiatique et déclarent le pape convaincu de suspecte et puante hérésie, (hérétique en matière de moeurs à cause de 'Amoris laetitia', texte qui fait "plonger des âmes en Enfer" [réellement lu] ; néopaïen et communiste à cause de 'Laudato si' ; néomalthusien et partisan de la culture de mort, toujours à cause de 'Laudato si' ; coupable d'appeler les catholiques à trahir leur patrie et le 4ème commandement, à cause de ses déclarations sur les migrants et les lavements de pieds à des non-chrétiens ; complice de l'islamisation et de l'apostasie de l'Europe pour les mêmes raisons : un inconséquent qui met en péril la sécurité des Nations ; d'être le Destructeur de l'Eglise installé à Rome par Obama et les francs-maçons etc.).
Supposons qu'ainsi, pris d'une sainte miséricorde pour l’Église et devant l'impérieuse Nécessité de sauver les âmes et les corps d'une damnation et de tourments éternels et de sauver l'Europe et l'Amérique de la submersion migratoire, de l'islamisation, de la théologie de la libération et du communisme, de vertueux et pieux prélats prennent solennellement et gravement la responsabilité de dénoncer, d'excommunier et de destituer ex cathedra, par sentence irrévocable, un infâme hérétique et franc-maçon usurpateur du Saint Trône de Saint-Pierre et de Saint-Paul; de supplier les Saints Apôtres et les Saints Anges d'appeler la colère du Ciel sur "l'antipape" [sic] annoncé par la Prophétie de saint Malachie; d'annoncer l'ouverture en deux de la Terre pour engloutir et le surgissement de la foudre pour frapper tout catholique qui persisterait à voir en "Bergoglio" [allusion à ceux qui refusent de l'appeler "pape François"] le pape légitime; de rappeler à tout catholique qui ne rompt pas avec les hérésies du faux pape qu'il encourt les peines éternelles et sera châtié de brûlures atrocement douloureuses et sans fin sur le corps tout entier plongé dans la lave de l'Enfer; de menacer de bouillonnement, jusqu'au cou dans le crottin des diables de l'Enfer, tout catholique qui aurait reçu la Sainte Communion et aurait refusé de brûler en auto da fé les exemplaires, en sa possession, d'Amoris Laetitia et des autres fausses encycliques inspirées par l'Antéchrist; et d'appeler, enfin, le bras séculier (Trump ?)à sauver la Chrétienté, en organisant la Sainte-Croisade, en mettant en cage avec diligence le "suppôt de Satan" [expression vraiment vue]et à le livrer prestement à ses juges, des Laïcs Patriotes, pour juge son atteinte à la sécurité des pays chrétiens, et des sages et pieux Inquisiteurs, choisis parmi le tout petit reste des Prêtres et Évêques fidèles à l'Enseignement pérenne de l’Église, pour juger ses hérésies; en assurant les sages et dignes décideurs politiques qui s’acquitteraient de ces justes, si nobles et si nécessaires missions, du ruissellement de la Grâce et de la Bénédiction du Ciel sur leurs vénérables personnes. (logorrhée verbale qui va bien dans le style de certaines textes).
Supposons, enfin, ces dignes et saints prélats, suivis dans leur Restauration de l'Eglise de Toujours par tous Prêtres et Laïcs qui partagent les mêmes idées, se réunissent en un Saint Conclave pour élire celui en qui ils reconnaîtront le vrai Pape, sans même attendre l'action du bras séculier pour chasser celui qu'ils auront déclaré antipape.
Un schisme déclaré (bruyant par les médias mais minuscule par sa composition sociologique) ne serait-ce pas plus clair que la situation actuelle ?
Ils ne feraient que grossir un peu les rangs d'un schisme qui existe déjà.
Au moins les masques tomberaient, les choses seraient tranchées, franches et nettes au vu et au su de tous. L’ambiguïté se dissiperait.
Au passage, le climat actuel ne fait pas qu’exciter les passions anti-musulmanes, anti-immigrés et anti-pape-François, à la marge on voit quelques sorties de cathos anti-juifs (en ligne ou en chair et en os), de vrais Hibernatus (ou mieux Hibernati, si le mot est de la deuxième déclinaison latine) convaincus que l’Église est devenue le vrai Israël à la place des juifs coupables de la faute héréditaire de déicide (qui de sensé peut encore croire ça en 2018 ?), que les juifs sont "passés de peuple élu à peuple maudit" [sic] pour avoir "voté la mort du Christ" [sic] ou que l’Église est victime du complot de la "Secte juive" ou de la "Secte talmudiste" et de la "Secte maçonnique" par l'élection du pape François...
Sauf que ces Hibernati ne parlent pas le français du XIXe siècle et qu'ils font usage d'Internet.

Aurélien Million


[ PP à AM - Ces "idées" pathologiques forment le non-dit permanent des sites et livres soi-disant "catholiques conservateurs". Rien n'a changé dans les têtes de ce micro-milieu depuis le lefebvrisme de 1970... Ils n'ont rien oublié et rien appris, comme disait Louis XVIII des vieilles perruques post-émigration. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Aurélien Million / | 13/01/2018

QUESTION

> Sur les réseaux sociaux un anonyme (comme toujours) ose écrire : « Heureusement le Secours catholique ne représente pas les catholiques français. »
Le Secours catholique est un organisme d'Eglise. L'Eglise se reconnaît dans l'action du Secours catholique.
Qu'est-ce qu'un « catholique français » qui ne se reconnaît pas dans l'Eglise de France ?
______

Écrit par : a. ancelin / | 14/01/2018

> Question : votre type, dans quoi se reconnaît-il ? Dans Marine Le Pen qui dit « l'Eglise me fait gerber » ? Ou sa nièce, grand espoir de « catholiques » en rupture d'Evangile ?
______

Écrit par : Girolamo / | 14/01/2018

BENOIT XVI

> Quand Sarkozy a commencé à surenchérir dans la rhétorique anti-immigration, Benoît XVI a demandé solennellement aux Français de "savoir accueillir les légitimes diversités humaines". Exhortation papale relayée dès ce moment par différents évêques français : Mgr Centène, Mgr Lebrun, le cardinal Vingt-Trois...
______

Écrit par : Amicie Terray / | 15/01/2018

à Aurélien Million

> "Assumer leurs idées clairement". Les mêmes font mine de "regretter que l'Eglise ne dise pas clairement ses idées". Parce que dans leur esprit les "idées" (?) de l'Eglise ne peuvent être que les mêmes que les leurs !
Alors que les vraies "idées" de l'Eglise, elle les dit très clairement, comme par exemple hier (dimanche des migrants) dans ma paroisse pourtant très "MPT" des Hauts-de-Seine ! Le célébrant a fait toute son homélie à partir du message du pape François et bien dans son esprit. Et à la sortie je n'ai entendu personne dire un désaccord.
Donc les soi-disant "cathos résistant au pape des migrants" ne sont pas les plus représentatifs, même dans leur bastion de la banlieue ouest parisienne.
______

Écrit par : V. Delage / | 15/01/2018

à V. Delage

> Même si un catho identitaire s'est offusqué d'entendre l'homélie de dimanche dernier, il y a peu de chance pour qu'il dise quoi ce soit sur le moment : il est à la messe et bien éduqué. On n'est plus au XIXème siècle, où des fidèles manifestaient leur mécontentement envers le prêtre pendant la messe (pour des raisons évidents différentes) en faisant un "scandale" (faire les cornes au curé, l'insulter pendant le sermon, tirer le banc où il s'assoit pour faire un petit moment de catéchisme).

AM

[ PP à AM - Les conversations entendues dehors, après la messe, n'exprimaient pas d'irritation envers l'homélie (très claire et ferme) que le vicaire venait de prononcer... Or, je le répète, il s'agit d'une paroisse "cœur de cible" de la MPT en 2013 ! Je n'en déduis pas que la droite bergogliophobe soit en perte de vitesse par ailleurs (mon livre montre le contraire), mais je constate que le clergé de cette paroisse marche avec le pape - et que les paroissiens n'ont pas l'air de contester leur clergé...
Les bergogliophobes sont trop nombreux en France, mais ils ne sont pas la majorité des catholiques pratiquants. ll serait bon que les médias et les instituts d'opinion acceptent enfin de le constater ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Aurélien Million / | 15/01/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.