Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2017

Climat : les scientifiques (et le pape François) ont raison, non les électeurs de Donald Trump

1632812033.jpg

Réactions des électeurs de Trump sur les ouragans et le climat :


 

"Le diable fonde de grands espoirs sur les imbéciles..." (Baudelaire [*]). La population de Floride compte une majorité d'électeurs de M. Trump : après l'ouragan, ils ont confié aux médias leur vision des choses. Elle est symptomatique. Citations en rouge [**]  suivies de mon commentaire :

 

►  Un pasteur contredit l'évangile et nuit aux chrétiens :

« D'autres, comme le pasteur Jean-Claude, ne croient pas du tout à l'origine humaine du renforcement des ouragans : "Dieu envoie ces ouragans sur terre pour punir les hommes. C'est ce que j'explique à ma communauté. Vous n'avez qu'à lire l'Evangile pour comprendre !" »

[Le pasteur ne connaît ni les évangiles (en Luc 13:4-5 Jésus dit le contraire à propos d'une catastrophe), ni l'évolution de l'Ancien Testament (Sagesse 1:13-14, "Dieu  ne se réjouit pas quand périssent les vivants"). Mais l'ignorance du pasteur permet aux médias de parler de "clichés charriés par l'aveuglement des religieux" [**]... Le mot 'religieux' est impropre puisqu'il s'agit de gens déformant leur religion : mais voilà l'effet produit. Même chose de notre côté de l'Atlantique.]

 

Une dame préfère parler des impôts et de Kim Jong-un :

«  Vanessa, une cliente venue des quartiers chic, acquiesce. A l'image de 85% des électeurs républicains, selon un sondage publié en octobre 2016, elle doute de la responsabilité humaine dans le bouleversement climatique de la planète. «Personne n'a encore l'air d'être d'accord sur le sujet et, très honnêtement, la question est tout en bas de ma liste de priorités. Tant que mes impôts restent bas et que le pays est protégé des terroristes et autres Kim Jong-un, je me porte bien... On est un pays riche, on se protégera d'une manière ou d'une autre. Et puis, d'ici à ce que Miami soit submergée, je serai morte depuis longtemps." »

[Propos d'anthologie ! L'électrice républicaine croit que les scientifiques sont divisés ("personne n'a l'air d'être d'accord"), d'ailleurs elle s'en fout ("c'est tout en bas de ma liste") du moment que Big Trump défiscalise les riches et entretient la psychose autour de Kim. Et elle se fout des générations futures : "je serai morte depuis longtemps". C'est l'Occident atlantique dans toute sa splendeur.]

 

 ► Le populiste Limbaugh dénonce "la peur" puis prend la fuite :

 «  L'animateur radio star de l'ultra-droite américaine Rush Limbaugh, le 5 septembre, assurait à ses millions d'auditeurs qu'Irma était "un complot" des médias et des "libéraux" [***] de gauche  pour "faire avancer la cause du changement climatique. On peut accomplir beaucoup en créant la peur et la panique", clamait-il de son studio de Palm Beach en Floride. La peur l'a finalement gagné lui aussi/ Trois jours plus tard, face à la menace Irma devenue visiblement bien réelle [aux Caraïbes], Limbaugh a, lui aussi, décidé d'évacuer.»

[ Limbaugh est l'insulteur n° 1 du pape François, qu'il accusait de "pur marxisme" dès 2013 à cause de l'exhortation apostolique La joie de l'Evangile. Il va pouvoir récidiver.  Le 11 septembre dans l'avion de son retour de Colombie, le pape interrogé par les journalistes a répondu : "Vous pouvez constater les effets du changement climatique, et les scientifiques ont dit clairement quelle voie nous devons suivre... Nous avons tous une part de responsabilité, petite ou grande, une responsabilité morale. Nous devons l'assumer. on ne plaisante pas avec ça... Chaque personne a sa part de responsabilité, les hommes politiques aussi... Si quelqu'un doute de la véracité [du changement climatique], qu'il se tourne vers les scientifiques : ils sont très clairs à ce sujet. Ce ne sont pas des opinions en l'air. Ils sont très clairs. Ensuite chacun peut décider, et l'histoire jugera les décisions qui auront été prises. Si nous ne faisons pas face, nous déclinerons !" ]

En conclusion, il faut souligner l'incohérence profonde des climato-négationnistes "religieux". D'une part, ils nient (écartant ainsi les constats scientifiques) la responsabilité humaine dans l'état de la planète. Mais d'autre part, les plus énervés d'entre eux affirment (écartant ainsi Luc 13:4-5) que les catastrophes naturelles sont envoyées par Dieu pour punir l'humanité... Si celle-ci doit être "punie", c'est d'un comportement : les énervés réintroduisent ainsi, sur un terrain imaginaire (et de façon hétérodoxe), la responsabilité humaine qu'ils nient là où elle est concrètement et scientifiquement avérée. Selon eux, l'homme pourrait raser l'Amazonie et empoisonner les sols sans qu'il y ait de conséquences ; mais Dieu lui enverrait des ouragans pour punir ses immoralités sexuelles ?  Pensée maladive, dirait Nietzsche.

 

__________

[*]  Baudelaire, Mon coeur mis à nu (recueil de 1887).

[**]  Libération, 13/09.

[***]  Aux USA, "liberal" veut dire "progressiste".

 

 

 

018.png

 

 

11:26 Publié dans Ecologie, Trump, USA | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : ouragans, trump

Commentaires

EFFETS DU RÉCHAUFFEMENT

> Les effets du réchauffement climatique sont doubles, scientifique d’une part, politique de l’autre.
1) Scientifique : Si l’activité humaine a sa part de responsabilité, certes non négligeable, elle n’est pas la seule. En effet « la courbe de CO2 montre que le taux était d'environ 300 ppm entre 1950 et 1960, soit à peu près le même que les 280 ppm en période pré-industrielle, pourtant la température a augmenté de 0.6 degré entre 1910 et 1940, soit environ la même variation qu'entre 1975 et 2000. On ne peut pas attribuer l'augmentation de température de la 1ère moitié du XXème siècle au CO2, c'est contraire aux valeurs enregistrées. Il faut trouver une autre explication: l'activité solaire a été très active à cette période » cela peut être une des autres explications, sans être la seule, mais tout en matière scientifique doit être énoncé et vérifié. Cela n’empêche ni une prise de conscience ni une action, c’est ici qu’intervient le volet politique.
2) Politique : La prise de conscience politique est en général vérifiée mais les moyens d’endiguer cette trop forte et rapide montée de température moyenne risquent de cibler une fois de plus les « petites gens » et non les réels responsables. Aligner, donc augmenter, le prix du diesel sur celui de l’essence à un moment où on veut une flexibilité de l’emploi, donc une mobilité des travailleurs, participe à tondre encore plus les moutons citoyens en les culpabilisant de n’accepter ni cette augmentation ni cette flexibilité, tout en lui imposant de changer de voiture tous les 4 ans ou alors en taxant sa vieille voiture, s’il ne peut le faire, faute de moyens que son maigre salaire lui interdit . Et pendant ce temps on démantèle les lignes de chemin de fer tout en alignant des bus et des files de poids lourds sur les routes ou autoroutes sans obliger le ferroutage ; et pendant ce temps on impose un remodelage du paysage par fusion de parcelles de terres cultivables en immenses surfaces de centaines d’hectares vendues, entre autre, à des entreprises chinoises peu ou pas contrôlée (ne pas froisser un géant commercial) en faisant disparaitre haies, bosquets, bocages …. Et pendant ce temps on supprime l’agriculture vivrière ou de proximité pour faire venir le blé du Brésil, les moutons d’Australie (dernière lubie de la Commission européenne, faire signer un traité de libre-échange avec l’Australie….), les bovins d’Argentine, le soja des Etats-Unis …. En nous obligeant aux OGM …. En vantant les mérites des compléments alimentaires ou autres vitamines industrielles (je surveille des ouvriers d’une usine de fabrication de vitamines dont 27 d’entre eux sont atteints de cancer du rein pour avoir utilisé dans le processus de fabrication un substance responsable de ces cancers … me fera-t-on croire qu’il n’existe aucun résidu de cet intermédiaire dans le produit fini ? …).
Mais toujours au final le lambda que je suis, et lui seul, sera et culpabilisé et imposé !

AE


[ PP à AE - L'accélération exponentielle du réchauffement coïncide avec l'extension mondiale du productivisme à l'occidentale. Que le CO2 ne soit pas seul responsable est évident (les phénomènes climatiques sont complexes et les climatologues du GIEC n'ont jamais cessé de le dire) ; mais on ne peut en conclure que le CO2 soit innocent. Il joue le rôle décisif, et c'est sur lui que l'homme peut agir.
Par ailleurs, les astrophysiciens associés aux climatologues ont établi que le phénomène global ne peut être attribué à l'activité solaire. Ces données sont publiques, notamment depuis la prestation suicidaire de Courtillot (l'avocat des négationnistes) à l'Académie des sciences. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Albert E. / | 13/09/2017

À LA POCHE

> A climat, climat et demi… Il ne sera pas davantage besoin de recourir aux évangiles pour reconnaître que la leçon dispensée par les ouragans à MM. Macron et Trump – deux présidents qu’on a parfois du mal à distinguer de « Bruce tout-puissant » (à qui Dieu laisse temporairement sa place, dans le film de Tom Shadyac, 2003) – a quelque chose de salutaire pour la climatologie démocratique.
Si notre Jupiter élyséen s’est arrangé pour nous vendre l'un des « plus grands ponts aériens depuis la Seconde Guerre mondiale », il a bien fallu qu’il descende de son piédestal et reconnaisse ses limites – à noter une hésitation de sa part dans le choix des mots, entre « humanité » et « humilité », dans l’une de ses déclarations, qui montre que le chef de l’Etat philosophait intensément en arpentant l’île de Saint-Martin.
Pour la France comme pour les Etats-Unis, l’heure est désormais à la reconstruction dans les territoires touchés. Elle va exiger un déblocage massif de fonds publics/fédéraux.
Pour le coup, nos très libéraux présidents, adeptes du « ruissellement » (trickle-down) des riches sur les pauvres et contempteurs de l’Etat providence, vont devoir reconnaître les vertus dudit Etat-providence et mettre la main à la poche (du contribuable… car à partir d’aujourd’hui, solidarité nationale oblige, Irma c’est chacun de nous – si seulement MM. les présidents pouvaient retenir la leçon…).
Sacrée (… satanée ?) Irma !
______

Écrit par : Denis / | 13/09/2017

RESPONSABILITÉS

> Il est clair que chacun a sa propre responsabilité sur le changement climatique. N’attendons pas trop des autres. Il est souligné qu’aux US, ce sont les instances locales qui arrivent à faire baisser les émissions de CO2. S’il y avait une forte volonté de la population en faveur de cette réduction, il me semble que nos dirigeants changeraient de discours.
Nous avons beaucoup de bonnes raisons de changer notre mode de vie, réduire la pollution, notre stress du toujours plus, le bonheur du partage, la préservation des générations à venir, le retour à plus de simplicité avec une nature préservée. Un beau challenge pour chacun.
Tiens à propos de la France, les actes suivent-ils réellement les discours ?
Michel
______

Écrit par : Chenebeau / | 14/09/2017

SAGESSE

> Juste pour info: un pasteur US de tendance fondamentaliste ne lira pas le livre de la Sagesse. Mais comme il le préconise lui-même, qu'il relise les évangiles sans ses lunettes "trumpisantes".

JP


[ PP à JP - Exclue du canon rabbinique avec d'autres textes de la Septante, la Sagesse ne fait pas partie du canon de la Bible protestante. Je l'ai citée en tant qu'étape de "l'évolution de l'Ancien Testament" dont je parlais. Cette évolution est la clé de compréhension de la Bible, mais les fondamentalistes n'en tiennent pas compte - ce qui explique leurs errances ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Jean-Philippe / | 14/09/2017

> L'ampleur des catastrophes dites naturelles actuelles auraient des causes susceptibles de l'être nettement moins.
Rien de tout à fait neuf, même si on sait gré à l'article de suggérer, une fois de plus et il ne faut pas hésiter à le rabâcher, que les pauvres payent et payeront un plus lourd tribut que les riches à ces catastrophes (comme notre Souverain Pontife le met en avant dans 'Laudato Si').
https://www.bastamag.net/Ouragans-inondations-des-multinationales-poursuivies-en-justice
Quant au vœu pieux "Les plaintes pourraient se multiplier à l’encontre de ces entreprises", il le faudrait certes, mais on voit mal qui a les reins assez solides pour ester en justice face à de tels mastodontes.
______

Écrit par : Aventin / | 15/09/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.