Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2017

Macron "de gauche" : les mots n'ont plus de sens

2014-03-03-gauchedroite.jpg

Faux-semblant LR : une "opposition de droite"...


 

 

Aujourd'hui "gauche" et "droite" sont deux notions vides de sens : la classe politique anglaise ne sait plus où elle en est, Mme Merkel et M. Schulz pensent pareil sur à peu près tout... Mais les LR français veulent persévérer dans l'apparence d'une opposition-de-droite. Pour qu'l y ait opposition de droite, il doit y avoir gouvernement de gauche. Donc M. Macron doit être vu comme "de gauche". D'où la déclaration ce matin du secrétaire général de LR Bernard Accoyer : face à la "gauche moderne" de M. Macron, a-t-il dit, LR doit procéder à une "clarification" et "couvrir tout le spectre de la droite".

Formules symptomatiques. D'abord ce mot "spectre" : lapsus freudien.

Ensuite, la contradiction... "Couvrir tout " veut dire maintenir une grande surface allant du rayon Ciotti-Wauquiez au rayon Bertrand : unité fictive "couvrant" l'incohérence de l'offre, donc son insignifiance – rebaptisée "clarification" parce que ce mot est dans l'air.

Mais dans ce registre, LREM a déjà fait beaucoup mieux et occupé le terrain en ouvrant l'ère de la post-politique techno : une grosse majorité attrape-tout, dont chaque élu se considère comme le lobbyiste de son métier d'origine : comme si l'Assemblée était le Conseil économique et social.

Evolution inexorable entamée dans les années 2000 ! Depuis que la "gauche" et la "droite" se sont ré-engrenées dans l'euro-atlantisme, le politique s'est vidé de son sens.

On comprend pourquoi M. Accoyer et ses amis ("la droite") doivent déclarer que M. Macron est "la gauche". Mais on ne voit pas comment ils peuvent argumenter ça.

Est-ce par le "sociétal" ? Non : plus des trois quarts de LR approuvent les nouvelles moeurs qui font partie du package libéral.

Est-ce par le socio-économique ? Non : les LR – tous courants confondus – jugent que M. Macron va dans le bon sens (privatisations + retrait de la puissance publique) ! Tout au plus disent-ils que le gouvernement ne va ni assez loin, ni assez vite, ni assez fort. C'est du soutien inavoué.

Est-ce à cause de la politique étrangère ? Non plus... Les LR ont apprécié que M.Trump soit invité au 14 juillet ; ils n'auraient pas fait mieux.

Le supermarché LR est en panne de compétitivité devant l'hyper LREM, qui lui a emprunté une grande part de son programme et occupé le créneau. Le 24 septembre auront lieu les sénatoriales ; ce sera sans doute une déception pour les macroniens ; LR pavoisera. Mais ce succès de droite ne sera qu'un faux-semblant. Si les élus locaux sont en révolte contre l'exécutif, c'est parce qu'il leur inflige l'austérité libérale : celle que LR juge encore trop douce... Et si M. Fillon avait été élu et avait appliqué son programme ultra-libéral, les élus locaux enverraient une majorité PS au Sénat. Voilà la réalité sous-jacente.

 

 

image_big.jpg

 

12:41 Publié dans Idées, Politique | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : droite, gauche

Commentaires

5 EUROS

> Il n’empêche : à l’heure où, comme vous le dites, cher PP, « le politique est vidé de son sens », on trouve encore, bien heureusement, à LR des parlementaires ayant un minimum de sens de l’Etat – sens dont paraît décidément privé le président de la République lui-même.
Ainsi Brigitte Kuster, députée de Paris, porte-parole des Républicains, a-t-elle fait cette excellente déclaration en réponse à la sortie de M. Macron invitant les propriétaires et bailleurs sociaux à baisser leurs loyers pour compenser la baisse des APL décidée par Bercy :
« “Prière d'assumer les erreurs que j'ai commises”. C'est en somme ce qu'Emmanuel Macron attend des propriétaires. »
On ne saurait mieux dire pour cerner l’immaturité politique du président de la République !

Denis


[ PP à D. - Je n'ai aucune intention de défendre M. Macron : mais que penser de cette fureur de propriétaires à l'idée (même très éventuelle) de baisser de 5 euros des loyers... qui ont flambé d'une façon obscène depuis dix ans ?
Quand on voit ce qu'ils osent louer à des étudiants, et à quel prix... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Denis / | 06/09/2017

DÉMONSTRATIONS

> Pour les 5 €, ils sont l'illustration parfaite de ce que pensent les libéraux: dans le monde merveilleux des bisounours les gens sont gentils et vertueux et tout se passe pour le mieux dans le meilleurs des mondes sans qu'on ait rien à faire. Macron doit même probablement être surpris que les gentils propriétaires n'aient pas pensé d'eux-mêmes à baisser les loyers de 5€. (Le même raisonnement est applicable à la politique monétaire).
Comme il est surprenant qu'aucun idéologue libéral ne soit sorti de sa réserve pour le dire aux propriétaires, je vais le faire à leur place: qu'ils ne se plaignent pas les propriétaires, 5 €, c'est ce qu'ils paieront au final de moins en impôts et charges sociales. Il est vraiment curieux que l'on sorte ce baratin aux braves gens dont on réduit les prestations sociales, ...mais pas aux propriétaires. Eux, ils ont juste le droit, s'ils ont envie, de baisser les loyers de 5 €. C'est le libéralisme, la liberté, ils le font s'ils veulent, ils font ce qu'ils ont envie. On appelle aussi cela la chienlit. Vive l'Europe! (car il ne faut pas oublier que c'est à elle que l'on doit tout cela).
Je sais gré , en tous cas, à Macron d'être allé en Europe de l'Est et... de s'être fait morigéner par le Premier ministre polonais. Macron vient de faire une démonstration formidable et éclatante : ce n'est pas la France qui est irréformable... c'est l'Europe ! J'attends avec impatience qu'il renouvelle ce genre de démonstrations.
______

Écrit par : ND / | 06/09/2017

INCONSÉQUENCE LIBÉRALE

> D’accord avec vous, PP, sur la voracité des propriétaires qui louent aux étudiants, mais la question posée est celle des collusions autour du « package libéral » et des nouvelles mœurs, qui minent la crédibilité des partis et finissent par discréditer la politique.
Or, il se trouve que nous avons au sommet de l’Etat un exemple d’inconséquence libérale et d’immaturité, voire d’immoralité, qu’il importe de souligner car il participe de façon éminente – voire de façon définitive – au discrédit du politique.
Le chef de l’Etat, au nom de « la responsabilité collective », ose se défausser sur la société civile de sa responsabilité politique, laquelle découle en l’occurrence d’une décision – la baisse de 5 euros des APL – prise par le gouvernement qu’il a mis en place.
Ainsi a-t-il déclaré devant les préfets réunis à l’Elysée : « J’appelle publiquement tous les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros par mois », avant de se dire, un brin accusateur, « surpris du silence collectif » et de l’absence d’appel « aux bailleurs sociaux, aux propriétaires, à baisser le prix du logement ». Et d’ajouter, avec hauteur : « C’est cela la responsabilité collective. » (notons la posture libérale-révolutionnaire de M. Macron, qui, mine de rien, appelle les étudiants et leurs familles à manifester contre les propriétaires et bailleurs sociaux…)
Tous les politiques et les médias devraient condamner ces propos du chef de l'Etat qui en appelle depuis l'Olympe à « la responsabilité collective » pour, au bout du compte, justifier une mauvaise mesure prise par son administration. La « responsabilité collective » la plus urgente est de l'appeler à cultiver une conception moins relâchée et libérale de ses devoirs et de sa fonction, et de l’inviter à mieux mesurer les conséquences de ses actes.
______

Écrit par : Denis / | 06/09/2017

MARKETING

> Gauche? Droite? Aucun sens, bien sûr! ce sont depuis longtemps des concepts marketing répondant à la segmentation du marché électoral.
D'autre part, que la gauche marxisante soit devenue libertaire était prévisible comme un mouvement d'horlogerie: exprimant les rapports sociaux en terme de superstructures des rapports économiques, elle ne pouvait qu'aboutir à tout ramener à des rapports d'exploitation: famille, nation, etc. et conclure à leur dissolution libérale.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 06/09/2017

CHAPELLES

> Et pendant ce temps, Jacques de Guillebon tombe le masque et lance son 'Incorrect'... pour défendre la ligne MMLP à droite... Hélas... Que de bruit dans toutes ces micro-chapelles...

http://www.la-croix.com/France/Politique/LIncorrect-nouveau-magazine-entre-droite-extreme-droite-2017-09-06-1200874659?from_univers=lacroix
______

Écrit par : Alex / | 06/09/2017

LE RETRAIT DE LA PUISSANCE PUBLIQUE

> Le retrait de la puissance publique est une gravissime erreur, que M. Macron comme naguère la "droite" et la "gauche" revendique dans les premières orientations de son quinquennat.
On annonce ainsi que les fonds d'investissement chinois lorgnent avec envie vers la Coface et vers Air France-KLM, et ce après Baccarat racheté en catimini.
Il faudrait que de telles opérations soient encadrées, sinon empêchées, pour motifs stratégiques.
Macron a tenté de proposer un mécanisme au niveau communautaire, refusé pour sa non-conformité au modèle de libre-échange dans lequel l'Union est engluée depuis vingt ans : il est hélas peu probable que l'appétit chinois ne s'arrête devant ses futures proies européennes.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 07/09/2017

à Ph. de Visieux

> Mais ce que vous expliquez-là est impossible à expliquer aux gens de la droite libérale, y compris catholiques. Ils restent totalement obtus. Leur horizon se limite à "moins d'Etat pour désendetter".
______

Écrit par : Olivier Barrot / | 07/09/2017

À Olivier Barrot

> En effet... M. Macron se rend aujourd'hui en Grèce, où "moins d'État pour désendetter" est appliqué sur injonction du FMI et de l'Union européenne depuis cinq ans environ, avec pour conséquence logique un désastre social d'une ampleur inégalée.
Nos libéraux français devraient savoir qu'ayant été contrainte de vendre ses bijoux de famille pour éponger ses dettes, la Grèce est obligée de quémander au plus offrant. Parmi les rapaces en vol, la Chine considère aujourd'hui le pays de Xénophon comme sa porte d'entrée en Europe, le port du Pirée ayant été acheté par un fonds chinois.
D'où le veto (honteux) de M. Tsipras, en juin dernier, à la publication d’un communiqué commun des États membres de l’Union européenne condamnant les abus du régime chinois...
Voilà ce qui arrive quand on prône le "moins d'État" à tout prix !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 07/09/2017

à Alex

> Ce magazine : des "anti-libéraux" financés par Beigbeder ? De quoi se marrer.
______

Écrit par : Raphaël B / | 07/09/2017

SOUPE

> Tout le petit milieu catho d'ultra-droite est en train de s'enliser dans ce qu'ils prennent (une fois de plus) pour "la grande opération politique" : avant-hier au profit de Sarko, hier de Fillon, aujourd'hui de Wauquiez-MMLP.
Tarif à payer : taper sur le pape, c'est la condition d'admission au Conservative Club.
Or "on n'est pas catholique sans le pape", dit le cardinal Tauran.
Mais au fond être catholique ou pas, en réalité ils s'en foutent. Ils cuisent leur petite soupe sur leur petit feu.
______

Écrit par : Jean de la Sorgue / | 07/09/2017

> "Conservateur est un mot qui commence mal".
______

Écrit par : torrebenn / | 07/09/2017

> "je suis leur chef donc je les suis".
______

Écrit par : torrebenn / | 07/09/2017

"LE GRAND DÉVOIEMENT"

> Selon 'La Croix' Chantal Delsol fait partie du magazine d'ultra-droite. Pas étonnant, vu ses insultes anti-François et anti-écologie dans sa préface au dernier livre de Rouvillois. Qui fait aussi partie du magazine. Chez les cathos ce n'est pas le Grand Remplacement : c'est le Grand Dévoiement.
______

Écrit par : Marchenoir / | 07/09/2017

En réponse à Marchenoir...

> https://www.youtube.com/watch?v=Hwt0RKY4Xg4
Intéressant débat proposé par KTO entre Chantal Delsol et Mgr d'Ornellas (entre autres), où la première fait preuve, sans étonnement du reste, d'intransigeance dans la défense d'un "catholicisme identitaire". Une position bien éloignée de celle du prélat breton et... de l'Évangile plus généralement. L'épouse de Charles Millon se place dans la droite ligne d'un Charles Maurras qui se disait davantage catholique (au sens sociologique, c'est-à-dire "identitaire" en termes actuels) que chrétien.

P.V.


[ PP à PV
- "L'histoire se répète : d'abord comme une tragédie, ensuite comme une farce..."
(Karl Marx, 'Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte'). ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 07/09/2017

à PV et PP

> On peut aussi se demander à quoi joue KTO en mettant sur le même plan un évêque et une bergogliophobe.
______

Écrit par : Filomena Rossi / | 07/09/2017

POUR RIEN

> Tout ça finira en eau de boudin : les chantres de la "grande droite-ultradroite" veulent accoupler libéraux + anti-libéraux, souverainistes + européistes, pro-USA + anti-USA,etc.
Total : l'insignifiance, Wauquiez nouveau Sarko ( = néant), et les ultradroitiers jetés après usage. Business as usual.
La même chose que le programme néo-UMP de B. Accoyer : mais lui sa "grande droite" va
de Wauquiez à l'UDI...
Beaucoup de bruit pour rien.
______

Écrit par : Olivier Barrot / | 07/09/2017

"JUPITER-À-TERRE"

> Il y aurait en effet fort à dire sur les montants des loyers pratiqués par des propriétaires peu scrupuleux (ce qui s'inscrit dans le cadre d'une spéculation immobilière qui plombe la question logement depuis une bonne cinquantaine d'années...)
Il n'empêche qu'avec l'invitation macronienne aux propriétaires on est en pleine bouffonnerie !
Hormis quelques grands thèmes (tels le dynamitage du droit du travail), Macron est en pleine improvisation. Il teste des coups et, quand ça regimbe dans l'opinion, s'en sort par des faux-fuyants ou des répliques à peine dignes de clowns de cirque.
C'est Jupiter-à-terre dégringolé de son Olympe en carton pâte.
Est-ce que ça suffira pour ouvrir les yeux des macronolâtres égarés ? Pas sûr...
______

Écrit par : Réginald de Coucy / | 08/09/2017

DEBRAY

> http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/09/07/31001-20170907ARTFIG00282-jerome-fourquet-macron-et-le-moment-neoprotestant.php
Se plaçant au-delà de la dichotomie droite/gauche, Régis Debray avance l'hypothèse selon laquelle la victoire de Macron signalerait le basculement de la politique française dans une logique davantage protestante que catholique (ou néo-protestante, mais ce terme est ambigu : nouveau par rapport à quoi ?).
Cette thèse est sans doute vraie si on s'en tient à la volonté macronienne d'américaniser la politique française ; ça l'est sans doute moins si l'on considère que la France est et demeure un pays latin qui n'a jamais eu le puritanisme (ou, tout au moins, la "transparence et l'éthique") dans ses gènes.
L'exigence de probité avancée par Régis Debray est en effet davantage anglo-américaine que protestante ; en cela, la politique de Macron traduit davantage une influence croissante des pratiques américaines qu'un positionnement religieux.
À noter que Régis Debray se fourvoie en identifiant François Fillon au "catholicisme", comme vous l'avez souligné à de multiples reprises dans ce blog.

PV


[ PP à PV - Debray n'est pas loin de la thèse d'Emmanuel Todd sur les "catholiques zombies" (MPT, Fillon etc). Cette thèse mérite examen : fausse et vraie à la fois. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 08/09/2017

sur les 5 €

> il est vrai que l'Etat avec es APL a encouragé les loueurs à ... mettre sur le marché des logements aux étudiants parce qu'il y a de + en + de bacheliers, que l'Etat n'a voulu/pu construire suffisamment de résidences étudiantes ; il est vrai que les loueurs prennent en compte la part APL quand ils proposent un montant pour le loyer.
Ceci étant, même si dans monde bisounours les loueurs voulaient suivre la directive macronienne de répercuter la baisse, un contrat est un contrat, à cette époque de l'année la plupart des étudiants ont déjà choisi (signé leur bail locatif de) leur logement pour l'année ; donc la baisse des APL au niveau calendrier est désynchronisée (il eut fallu qu'elle soit adoptée disons en juin, au plus tard tout début juillet).
Les différents calendriers montrent bien que ce n'est qu'une mesure de comptable pressé.
______

Écrit par : franz / | 09/09/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.