Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2017

Ave Macro Imperator

p1130947.jpg

Extase des commentateurs hier :


 

 

Sentiments partagés chez les 7 millions de téléspectateurs qui ont regardé hier la cérémonie de l'Elysée.  Beaucoup sans doute sont dans l'état d'esprit décrit par Schneidermann (Libération de ce matin) : "Ne pas nier la séduction du nouveau pouvoir, pour parer au premier danger : être ringardisé, rejeté dans le camp des sceptiques professionnels, des grincheux, des coeurs secs. Mais s'il faut la reconnaître, c'est justement pour mieux s'en dégager. Car Emmanuel Macron, maintenant, c'est le pouvoir. [...]  Il va raconter une histoire. Image dont il importe [...] de se mettre à distance..."

Les médias audivisuels, et spécialement les chaînes dites "en continu", sont rivées à l'image et au story-telling publicitaire du pouvoir. D'autant que M. Macron - sous son nouveau personnage régalien-martial - est l'homme de la sphère financière qui contrôle aujourd'hui la totalité des grands moyens d'information :  les nouveaux "empereurs de l'info" sont Bolloré, Drahi, Niel, Arnault, venus s'ajouter au trio Lagardère-Bouygues-Dassault. On évaluera le quinquennat Macron à ses actes, mais il est permis de prévoir qu'ils ne seront pas révolutionnaires.

Peu importe aux commentateurs. Hier c'était l'extase. La lumière était dans leurs yeux. Tel qui  disait encore la semaine dernière des choses pénibles au sujet du président élu, s'exclamait : "quelle allure !", et voulait voir une promesse quasi-napoléonienne dans le rituel pourtant classique du salut présidentiel aux délégués des trois armes dans les jardins de l'Elysée. Et de gloser sur le command-car remontant les Champs... C'est la loi de l'info permanente : il faut sans cesse feindre la surprise devant des banalités, et reloader le suspense même quand il n'y en a aucun.

A part ça j'en conviens : sous l'angle purement décoratif, mieux vaut voir la silhouette et la mine altière de M. Macron entrant dans ses fonctions, que les mimiques de M. Hollande - dont la charité chrétienne interdit de dire l'effet qu'elles produisaient.

 

 

7mai-pyramide-macron-feu-au-plafond.jpg

 

11:46 Publié dans Macron | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : macron

Commentaires

RETOUR À LA IVe RÉPUBLIQUE ?

> Lundi 12h 34, toujours pas de Premier ministre.
Le Président de la République doit poursuivre ses consultations...
Retour à la IVe République, déjà ?

BH


[ PP à BH - On a en effet cette impression. Sauf les extatiques... ]

réponse au commentaire

Écrit par : B.H. / | 15/05/2017

VLRA

> 1.- "(...) salut présidentiel aux délégués des trois armes (...)" :
... des trois armées, en fait... (et peut-être de la Gendarmerie ? je n'ai pas assisté au spectacle entier, et à cette séquence-là, en tout cas...)
2.- "(...) Et de gloser sur le command-car remontant les Champs (...)" :
"Command-car" j'ai entendu ça, en effet ! Pourquoi donc ce terme globish ? Alors qu'il s'agit d'un VLRA (Véhicule léger de reconnaissance et d'appui) fabriqué en France ; certains commentateurs (RTL) ont un instant cru qu'il appartenait à la gendarmerie mobile (de Satory) peut-être parce qu'il était conduit par un gendarme ? Mais le VLRA portait bien une immatriculation Armée de Terre.

F.


[ PP à F. - Je suis un invétéré civil. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Fondudaviation / | 15/05/2017

A CONTRARIO

> A contrario des propositions médiatiques, la voie de la petite Thérèse : "aux extases je préfère la monotonie du quotidien. "
Ou celle d'Etty Hilsum : accueillir tout ce qu'il y a autour d'elle, dans l'aujourd'hui. L'oiseau qui se pose sur une branche, autant que les crimes les plus odieux dont elle était témoin quotidiennement.
______

Écrit par : Théophile / | 15/05/2017

LVMH, ARNYS...

> Il faut ajouter aux "empereurs de l'info" le groupe LVMH pour les tenues et accessoires de Mme Macron, vantés jusque dans la presse étrangère. A se demander si c'est "Macro Imperator" ou "Macron Sandwich". Nous verrons si en 2022 les candidats porteront sur leurs vêtements des inscriptions publicitaires analogues à celles qui polluent les tenues des sportifs depuis quelques lustres déjà, hélas.

SL

[ PP à SL - Omniprésence des questions de fringues dans cette présidentielle 2017... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Sven Laval / | 15/05/2017

NAEVIVS SVTORIVS MACRO

> Un précédent romain troublant :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Naevius_Sutorius_Macro
Repéré par le nouveau premier Ministre :
http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/05/15/ce-qu-edouard-philippe-ecrivait-sur-macron_5128029_823448.html
C'est fou ! Mais, comme É. Philippe l'écrivait naguère en citant l'Évangile, "ils abuseront bien des gens"...
______

Écrit par : Alex / | 15/05/2017

C'EST UN ACMAT

> Ce VLRA est un ACMAT (atelier de construction mécanique de l'Atlantique). Petite pme française fabriquant des véhicules durables (entre 60 et 80 % des pièces étant adaptables d'une série à l'autre au cours des années depuis 50 ans). Malheureusement, elle fut rachetée par Renault truck quand cette branche de Renault fut vendue aux US au travers du rachat par Volvo...Ce sont des véhicules increvables et parfaitement adaptés aux usages en opex (les SAS en raffolaient).
Voilà, c'était la minute info bagnole du jour ;-)
______

Écrit par : VF / | 15/05/2017

SIGLES

> S'agissant des commentaires relatifs à la critique du "globish" - "command-car" - qui se substituerait à l'élégant "VLRA", il me semble que de l'anglais de cuisine est quand même préférable à la langue des sigles qui, il est vrai, est en faveur chez nos militaires. Une piste artificielle s'appellera "MATS", "matériel d'aide à la traficabilité des sols" - comme en termes élégants ces choses-là sont dites ! - des bouchons d'oreille des "BAB" et c'est comme ça toute la journée. Même au trou, vous n'êtes pas tiré d'affaire : il y a les "TC" (tours de consigne) et les "JA" (jours d'arrêt). Vivement la quille.
En tout cas, dans ce domaine comme dans tant d'autres, ce n'est pas l'étranger qui est cause des difficultés, mais bien nous-mêmes.
______

Écrit par : François M. / | 16/05/2017

@ P. de Plunkett :

> cette omniprésence des questions de fringues (et désormais de bagnoles) dans l'incessante campagne a souvent évité à pas mal de commentateurs de parler de choses plus essentielles...

SL


[ PP à SL :
Oui pour les commentateurs. Mais pas pour le grand public : il a "décroché" de Fillon dès que le programme économique et social de celui-ci a été mieux connu. Croire que ce programme était "le meilleur" était réservé à une certaine bourgeoisie. On a vu le résultat dans les urnes. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Sven Laval | 16/05/2017

Macro Imperator…

> Le président Macron semble vite entrer dans son nouveau costume. Pour l’effroi de certains, comme Manuel Valls, qui estime que le nouveau président « n’a pas de limites » (dimanche dernier au JDD).
Les savants ont beaucoup écrit sur le corps du roi, le corps du prince… Des études anthropologiques, historiques, voire socio-psychologiques se sont intéressées dans le passé à l’incarnation de la puissance terrestre par le souverain, et son lien avec la puissance spirituelle. Pour sa gouverne, le président de la République fournira-t-il matière à de nouvelles considérations sur ce thème ?
La question redevient brûlante dès lors qu’à la différence de ses prédécesseurs immédiats Emmanuel Macron affirme sa volonté d’incarner puissamment la fonction – il a même utilisé pour cela l’expression de « président jupitérien ». Un désir d’incarnation qui le conduit à multiplier les symboles manifestant sa puissance régalienne, celle propre à la « monarchie présidentielle » léguée par le général de Gaulle.
Pour ma part, du « président jupitérien », je me fais une idée très partiale et partielle, je dirais même prosaïque. C’est principalement celle que m‘ont communiqué des rencontres fugaces avec certains hommes politiques, à l’occasion de reportages, lorsque j’étais jeune journaliste à France-Soir. Dans cette proximité physique – salut, poignée de main, brève interview (je n’étais pas journaliste politique) –, j’avais été marquée par les puissances qui semblaient investir des hommes comme le président Mitterrand (croisé à la Comédie-Française) ou le Premier ministre Raymond Barre (salué à la Sacem), puissances moins perceptibles chez MM. Giscard (au sortir d’un studio de télévision) et Chirac (alors ex-Premier ministre et maire de Paris). Je livre ici mon ressenti physique en leur présence (comparable à ce qu’éprouvent les disciples de certains gourous indiens ?). Il m’était particulièrement apparu que M. Mitterrand ou M. Barre ne se déplaçaient, si j’ose dire, pas tout seuls… Nonobstant les gens qui constituaient leur suite, ils m’avaient paru investis de redoutables et invisibles puissances. Le Pseudo-Denys et autres maîtres en angélologie pourraient certainement nous en dire plus !
De votre côté, Patrice, vous est-il arrivé d’expérimenter ce « charisme » physique et psychologique, parfois rudoyant pour leurs interlocuteurs, dont paraissent dotés les hommes de pouvoir ?

Denis


[ PP à Denis - J'ai rencontré Chirac président, et je n'ai pas été impressionné ! Deux "ex-leaders" rencontrés après leur chute m'en ont imposé intellectuellement : Thatcher et Gorbatchev. Inutile de préciser que cette impression de charisme n'avait rien à voir avec une quelconque approbation de leurs thèses... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Denis / | 16/05/2017

Télégramme du pape François à Emmanuel Macron

https://fr.zenit.org/articles/france-favoriser-la-recherche-de-la-paix-et-du-bien-commun/
______

Écrit par : Isabelle Meyer / | 16/05/2017

PAPES

> M. de Plunkett,
en quoi avez-vous été frappé par les différents papes ? Vous les avez sûrement rencontrés, n'est-ce pas ?

Théophile


[ PP à Théophile :
- Benoît XVI est le seul avec lequel j'aie assez longuement parlé : bien avant qu'il ne soit pape je l'avais rencontré plusieurs fois lors de ses venues à Paris. Ce qui frappait en lui (outre la force spirituelle et intellectuelle de sa présence) était l'intensité de son écoute : quel que soit l'interlocuteur, il lui accordait tellement d'intérêt que celui-ci en était tout gêné.
- Je n'ai rencontré personnellement Jean-Paul II que quelques minutes, à Castel-Gandolfo en 1987.
- Il ne m'a pas encore été donné de rencontrer François - qui par ailleurs ne parle pas le français, contrairement aux deux précédents. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Théophile / | 17/05/2017

> Jupitérien ! Parle-il de sa politique vis à vis d(e l)'Europe ?
______

Écrit par : Pierre Huet / | 18/05/2017

Pierre Huet,

> je salue votre façon élégante de dire les choses.
Je vois tellement de vulgarité ici ou là (pas sur ce blog qui est d'une excellente tenue).
Si en plus cela poussait certains à se cultiver pour vous comprendre, ce serait d'une pierre deux coups. Puisse seulement le sort allégorique de la nymphe Europe faire comprendre aux naïfs le sort que Jupiter réserve à ceux qui ne lui sont plus d'aucune utilité.
______

Écrit par : Bernadette / | 18/05/2017

@ Bernadette.

> Merci pour le compliment !
Les curieux peuvent de nos jours se jeter sur un moteur de recherche.
Quant à la France, elle est aussi trompée qu'Héra.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 18/05/2017

> Oui, cher PH, mais Héra à fini par piquer de sacrées colères...
______

Écrit par : VF / | 18/05/2017

CONFIRMÉ

> "Emmanuel Macron, chef des armées, Imperator et thaumaturge" confirme La Croix, à la fin de cet article :
http://www.la-croix.com/Monde/Afrique/Emmanuel-Macron-chef-armees-Mali-2017-05-19-1200848609
______

Écrit par : Alex / | 19/05/2017

WE WANT ANOTHER WAR / SOMETHING TO FIGHT FOR

> Merci Alex pour le lien vers l'article de La Croix, sur Macron qui "multiplie les gestes le montrant en chef des armées".
Mais dans quels conflits a t-il l'intention de nous entraîner ?

IM


[ PP à IM - Avec la Russie, puisque le Pentagone l'exige ? On en saura plus quand EM se sera concerté avec MM. Trump et Stoltenberg (le plus belliqueux des civils norvégiens) lors du sommet de l'OTAN, ce jeudi à Bruxelles. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Isabelle Meyer / | 22/05/2017

RANTANPLAN

> Attaquer la Russie avec 40 chars Leclerc sans pièces détachées? Ouah, Vladimir n'a qu'a bien se tenir...
______

Écrit par : VF / | 22/05/2017

VF,

> renseignez-vous sur les aptitudes antichars du VBCI, qui traverse de part en part des tourelles de chars lourds avec son plus petit calibre et en mouvement, et qui a fait preuve d'une résistance et de capacités offensives sans équivalent en Afghanistan et au Mali. Avalant toute fierté, Albion lorgne dessus. Si on se débarrasse de nos derniers chars lourds, ce n'est pas seulement pour des raisons budgétaires. Il arrive un jour où les hoplites tombent en désuétude.
Loin de moi l'ivresse des matériels sanguinaires et les délires guerriers, et l'OTAN me répugne autant qu'à tout le monde ici. Mais décidément, je ne comprends pas pourquoi M. Poutine échappe systématiquement aux ironies et aux grandes bordées de dénigrement (et d'auto-dénigrement) auxquelles ont droit tous les autres. La Marne, c'était il y a longtemps, mais la bataille de Koursk aussi.
Personnellement, je ne souhaite que la paix et je dis bien des choses aux toutous de la French American Foundation, mais je ne suis pas transi d'effroi ou d'admiration devant les capacités offensives russes, qui n'ont pas été mises à l'épreuve depuis fort longtemps, y compris à leurs propres frontières (quoi qu'on veuille nous en dire - à la manière d'ailleurs des Américains, qui tentent de nous faire croire que Falloujah c'était Verdun). Leur propre Afghanistan n'a pas été une réussite non plus et, ces temps-ci, ils interviennent volontiers par voie aérienne comme de vulgaires Occidentaux (on attrape si vite un mauvais coup quand on pose au sol un fantassin).
La seule caractéristique remarquable de l'armée russe, depuis des décennies, c'est sa capacité à susciter des comités de mères de soldats en colère et à faire couler ses sous-marins au moment même où l'on veut faire la grande démonstration de la renaissance de la marine impériale. M. Poutine aurait tort de rigoler. Nos sous-marins sont moins nombreux, mais ils arrivent à remonter à la surface.
______

Écrit par : Lucas / | 22/05/2017

Cher Lucas,

> je ne sais pas où vous avez lu cette légende urbaine sur le canon du vbci. Il s'agit d'un 25mm standard otan (https://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9hicule_blind%C3%A9_de_combat_d%27infanterie) bien incapable de traverser le blindage sandwich d'un char lourd.
Quant à sa résistance, elle est celle d'un blindé léger actuel face à des troupes asymétriques. Mettez-le en face de combattants aguerris et équipés (genre Syrie) et vous verrez.Il est beaucoup trop haut et long. Si les Anglais en veulent, c'est qu'il est moins cher qu'un programme national qui serait à développer et plus moderne que ses concurrents trop anciens (lav 25 piranha etc.)
il ne s'agit pas d’idolâtrer Poutine, mais le matériel russe actuel fait preuve d’efficacité au combat dans des conditions extrêmes car il bénéficie d'un retour sur expérience (combat urbain avec du matériel lourd: missiles antichar dernière génération etc.), ce qui n'est pas le cas du nôtre qui n'a rencontré que quelque vieux pick-up armés de jumelage en 14,5.
Quant à l'utilité du blindé lourd, je suis plutôt partisan de blindés lourds d'accompagnement (transport de troupes etc.) et pas de lutte antichar. Je crois effectivement que le combat char/char est fini. Mais un véhicule d'infanterie ou d'accompagnement sachant encaisser est nécessaire dans une époque où, heureusement, on n'accepte plus de perdre 40 000 morts et 120 000 blessés dans la journée...
Enfin, pour finir, déclarer la guerre à la Russie est une c....ie sans nom. Napoléon, Adolf l'ont bien vu.
______

Écrit par : VF / | 22/05/2017

CALIGULA

> Allez, un petit extrait de 'Caligula', où il est question de Macron :
https://www.youtube.com/watch?v=3TXy_jX6H_8
Qui faut-il le plus craindre ? Le jeune César fou ?
______

Écrit par : Alex / | 22/05/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.