Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2021

Les antivax, produits de l'hyper-individualisme actuel

1024px-Nathalie_Heinich.jpg

La sociologue de gauche Nathalie Heinich s’oppose au différentialisme et au communautarisme et à l’extension perpétuelle des “droits” subjectifs au détriment du bien commun et de l’Etat. Dans Libération du 23/07, elle signe une intéressante tribune. Extraits :


<< Ne faisant pas partie des “antivax”, j’ignore comment ceux-ci voient les partisans de la vaccination : probablement comme des gens agis par la peur, des esprits moutonniers et obéissants face à l’autorité, prêts à se coucher à la première injonction (et injection) venue. Il m’est plus facile, en revanche, de décrire la façon dont les partisans de la vaccination (dont je suis) voient ses adversaires : comme des individualistes pour lesquels prime leur liberté personnelle ; comme des esprits se croyant forts pour lesquels l’opposition au “pouvoir” fait figure de vertu première ; comme des esprits faibles prêts à gober le premier ragot traînant sur les réseaux sociaux pourvu qu’il conforte leur souci de bien-être ou leur propension à la paranoïa ; comme des analphabètes du social pour lesquels celui-ci n’existe que comme dispensateur de droits mais jamais comme objet de devoirs. […]  Individualistes toujours, civiques jamais.

Cette forme d’esprit évoque irrésistiblement ces enfants insupportables qui ont été élevés dans l’idée qu’ils sont le centre du monde, que le moindre de leur désir fait loi, qu’autrui n’existe que pour satisfaire leurs envies, et que toute atteinte à leur volonté est une inacceptable offense. Cet état d’esprit a un nom : c’est “l’enfant-roi” – cet enfant-roi qui a fait son apparition massive dans les familles grâce à la révolution permissive de l’après-68, associée à cette formidable libération qu’a été le contrôle des naissances, grâce auquel l’enfant est devenu non une conséquence obligée du couple mais un choix, souvent unique et forcément surinvesti. […]

Aujourd’hui, ces enfants-rois apparus dans nombre de familles des années 70 ont […] eux-mêmes fait des enfants, parfois élevés comme eux-mêmes l’ont été, c’est-à-dire lâchés plutôt qu’éduqués. Mais ont-ils grandi en maturité, autrement dit sont-ils devenus des “adultes” ? On se le demande à les entendre, enfermés qu’ils sont dans la contemplation fascinée de leur intérêt personnel, réduit au libre exercice d’une toute-puissance fantasmée. Pauvres grands enfants, rois de leur propre nombril… >>

 

Nathalie Heinich est attaquée par les gardiens de l’idéologie officielle. On comprend pourquoi : les libertaires ne supportent pas que l’on montre leur proximité avec les libéraux… Les militant.e.s * LGBTQ+ ne tolèrent pas que l’on montre leur dogme anti-normes comme un sous-produit de la dissociété consumériste. Et les illuminés antivax** n’admettent pas d’être décrits comme des clones (dans ce domaine) de l’ultradroite US ; c’est pourtant exact.

 

__________

* Emploi ironique. Que les alarmés se rassurent.

** Je ne parle pas ici des gens qui se posent des questions rationnelles.

 

 

 

Commentaires

NATHALIE HEINICH

>Je signale la brochure remarquable de Nathalie Heinich sur la pensée "woke" qui a envahi et gangrène l'université, "Ce que le militantisme fait à la recherche", éd. Gallimard, collection "Tracts" n°29, 3,90 €.
______

Écrit par : Bégand / | 24/07/2021

> Une analyse bien éclairante. Merci !
______

Écrit par : B.H. / | 24/07/2021

RESPONSABILITÉ

> Bien vu !
Il n'y a pas de liberté sans responsabilité, pas de droits sans devoirs, pas de liberté sans souci des autres, et je trouve dangereux un individualisme qui méconnaît le bien commun.
Le pass sanitaire n'est sûrement pas l'idéal, et je ne suis pas loin de penser que l'obligation vaccinale pour tous aurait eu le mérite de la clarté, on y viendra sans doute...
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 24/07/2021

URGENT

> Personnellement, vacciner toutes les personnes vulnérables ou à risque et les personnels exposés me semble judicieux. Cela permettrait de ne pas avoir de passe sanitaire et de retrouver une vie normale, ce qui devient urgent.
______

Écrit par : VF / | 24/07/2021

à Michel de Guibert :

> La question à se poser concerne plutôt l'efficacité des vaccins actuellement à disposition : l'AstraZeneca repose sur la technique traditionnelle tandis que le Pfizer et le Moderna utilisent l'ARN messager. Il semblerait que ces derniers offrent une couverture plus grande ; est-ce à dire que l'AstraZeneca doit être mis de côté ?
______

Écrit par : Philippe de Visieux | 24/07/2021

@ Michel de Guibert

> Le très gros problème dans le "passe sanitaire" c'est son contrôle avec TousAntiCovid Verif : une application propriétaire qui se connecte à un serveur central et dont le code source n'est pas libre, open-source ou même simplement publié. Le code source de TousAntiCovid Vérif n'est donc pas auditable. C'était une recommandation de la CNIL qui - a priori car je n'ai pas tout suivi - a été complètement oublié pendant les débats parlementaires.
C'est la technique : donner des os à ronger. Tout le monde s'engueule autour et l'essentiel est oublié. L'objectif de tracer les individus encore plus est atteint.
______

Écrit par : Pierre O./ | 25/07/2021

DISCUSSION

> Si je me suis fait vacciner, c'est un peu par paresse, pour ne pas polémiquer avec les médecins qui me tirent d'un péril des plus certains, et aussi parce que j'ai passé l'âge d'agrandir la famille.
Mais je ne suis pas si rassuré: les vaccins antérieurs utilisés depuis Pasteur et Koch consistent à introduire sous diverses formes chez le patient des protéines venant d'agents pathogènes pour déclencher un rejet immunitaire avant même l’arrivée desdits agents pathogènes bien actifs, eux.
Les vaccins anticovid sont différents : ils s’agit d’introduire dans une partie de nos cellules, du matériel génétique qui va leur commander de produire un antigène présent dans le coronavirus et qui lui-même va provoquer le rejet immunitaire, Le risque que ce rejet se produise quand l’antigène est encore dans la cellule humaine productrice n’est pas nul. Si ça ne s’appelle pas un processus auto-immune, je veux bien être pendu ! il y a donc risque de maladie auto-immune, à quel terme ? le diable seul le sait. Quand aux conséquences sur la descendance, on ne les connait pas puisque ce protocole n’a jamais été utilisé. Attendons une génération.
Certes, la protestation est actuellement parasitée par des faux grossiers propagés par un public crédule, Ces faux sont forgés par des manipulateurs dans l’intention de renforcer (ou ridiculiser?) la contestation.
Il n’empêche que l’inquiétude a des bases bien réelles, au-delà de l’individualisme des uns et des autres. Pour apaiser cette inquiétude, il faudrait des explications claires de scientifiques, plutôt que de sociologues.
______

Écrit par : PF. Huet / | 25/07/2021

à Philippe de Visieux

> Non, le vaccin AstraZeneca ne repose pas sur une technique traditionnelle non plus, c'est un vaccin à vecteur viral non réplicatif utilisé pour transporter le matériel génétique du coronavirus, en vue de fabriquer la protéine qui enclenchera une réponse immunitaire.
Il semble un peu moins efficace que ceux à ARN messager, mais la raison qui l'a fait mettre de côté de facto est plutôt à chercher du côté des polémiques et des craintes qu'il a suscitées à cause d'accidents très rares mais graves.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 25/07/2021

@ Pierre O.

> Je n'ai pas d'avis compétent à donner sur ce point, mais vos craintes me paraissent pour le moins exagérées pour ne pas dire qu'elles relèvent du complotisme !
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 25/07/2021

"JE VAIS ME FAIRE VACCINER"

> Personnellement, je ne vais pas me faire vacciner dans l'immédiat, car ... je suis cas contact, à l'isolement jusqu'au début du mois d'août. Donc...
Je vais le faire (après bien sûr un examen sérologique), car je n'ai pas trop le choix. Je comptais attendre la sortie du vaccin Sanofi "classique", mais décembre c'est un peu tard, hélas.
Deux choses me gênent fondamentalement dans la campagne de vaccination actuelle.
D'une part, le fait que le Pfizer est en phase expérimentale jusqu'en 2023, avec des effets secondaires inconnus à ce jour (notamment sur les sujets jeunes), mais quelque part... bien anticipés, les labos et l'Etat s'étant exonérés à l'avance de leur responsabilité en en la matière.
D'autre part, le basculement de notre société vers un système de traçage/surveillance généralisés à la chinoise. On n'y est pas encore tout à fait, certes, mais force est de constater que des "bonnes habitudes" pourraient vite se prendre...
Au surplus, au niveau officiel : black-out quasi complet sur les possibles traitements, rien sur la prévention pour "booster" les défenses immunitaires. Cela m'interroge , et je crois que je ne suis pas le seul (et je ne crois pas être fondamentalement un individualiste décérébré).
______

Écrit par : Feld / | 26/07/2021

ET LA LAÎCITÉ ?

> https://www.leparisien.fr/politique/depuis-la-polynesie-emmanuel-macron-fait-la-lecon-aux-antivax-25-07-2021-F2TQ5KNOSJCVLCH33Q3UROMPL4.php
Depuis la Polynésie française, le président Macron a fort justement affirmé que « la liberté où je ne dois rien à personne n’existe pas. Elle repose sur un sens du devoir réciproque : si demain vous contaminez votre père, votre mère ou moi-même, je suis victime de votre liberté alors que vous aviez la possibilité (…) de vous protéger et me protéger (…) Ce n’est pas ça la liberté, ça s’appelle l’irresponsabilité, l’égoïsme ».
Je suis par contre surpris de constater que l'hôpital public accueille en son sein une « tradipraticienne » faisant usage de techniques traditionnelles, ayant recours au magnétisme, etc. Et le président de s'en réjouir ! C'est assez consternant du point de vue de la laïcité : le P. Verlinde se désole lui aussi que certaines infirmières pratiquent le reiki en salle de réanimation sans le consentement des malades. Or toutes ces techniques sont loin d'être innocentes : elles font toutes appel aux entités qui peuplent les plans subtils et que l’Église nomme des démons. Le magistère interdit par ailleurs à tout baptisé d'y avoir recours : s'ouvrir au démon, c'est s'éloigner de Dieu, c'est refuser de faire confiance au Créateur. Assez consterné de lire que le président loua devant ladite tradipraticienne « la voie des pratiques, des cultures, d’un autre dialogue, du langage du cœur mais aussi d’une sorte de passage ancestral qui se respecte tout autant ». Le passage ancestral, ce sont des religiosités qui n'ont pas à être dispensées des règles tatillonnes de la laïcité à la française...
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 26/07/2021

à Pierre O. :

> https://www.youtube.com/watch?v=Jm-RKyY6UY0
Vous avez raison, une société dans laquelle les individus sont suivis à la trace est effrayante ; heureusement, nous en sommes encore loin en France. Ce n'est hélas plus le cas dans la Chine orwellienne de 2021, comme le montre cet excellent documentaire d'Arte. La Chine m'a fait rêver il y a vingt ans, c'était une autre époque !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 26/07/2021

PAS D'ACCORD AVEC LA SOCIOLOGUE

> Grossièrement, les deux "camps" se traitent d'enfants gâtés, d'irresponsables, d'égoïstes et d'analphabètes. Malgré une belle plume, je ne vois aucun argument développé mais un parti pris.
Si les "pro" pensent en effet plutôt responsabilité et protection collectives, décharge des services de réanimation, les "anti" pensent plutôt effets secondaires des vaccins, principe de précaution et maintien des emplois des soignants.
Aucun égoïsme chez les uns ou les autres en grande majorité mais des craintes différentes et pas opposables.
Tout n'est pas aussi simple que le pense cette sociologue. Il y a des antivax radicaux rejetant tous les vaccins, des antivax dubitatifs se posant des questions sur CE vaccin, des vaccinés contre le "passe sanitaire". Il y a aussi parmi ceux qu'elle englobe sous le terme d'anti, des philosophes, des médecins, des prêtres qui ne se nourrissent pas uniquement de ragots.
______

Écrit par : Alexandre / | 26/07/2021

@ Ph. de Visieux

> Merci beaucoup pour le lien.
Certes nous sommes encore loin de la Chine. Mais sincèrement je pense que nous nous y dirigeons petit à petit.
Dans TousAntiCovid Verif (TACV), si vous regardez bien sur la page du magasin d'aplications de votre smartphone, vous remarquerez que cette application est réservée seulement aux personnes "habilitées". Je n'ai pas épluché le texte de loi et je ne sais pas si ce texte y fait référence. Mais, selon ma compréhension, la question est pourquoi ce n'est pas l'organisme émetteur du passe sanitaire qui le contrôle, autrement dit la CNAM ? Pourquoi cette application TACV est elle éditée par l'Imprimerie Nationale ? Quelle est sa légitimité pour contrôler le qrCode du certificat de vaccination ? Pourquoi l'Imprimerie Nationale, qui sauf erreur de ma part est en charge de la fabrication de nos papiers d'identités alors que, du moins pour ce qui me concerne, lorsque je me suis fait vacciner, personne n'a contrôlé ma pièce d'identité ?
Bref, la question que je pose sur TACV dont le code source ne sera pas publié, alors que c'était une recommandation de la CNIL, ce sera quoi la prochaine étape ? J'ai l'impression que tout le monde s'est assis sur cet avis: députés, sénateurs et demain peut-être bien le Conseil Constitutionnel. Et pendant que nous y sommes, le ou les serveurs de l'Imprimerie nationale pour TACV sera hébergé où ? Chez Amazon ? Microsoft Azure ? Ah oui on va me répondre : en Irlande. Donc en Europe. Juste pour faire la blague :-(
Autrement dit, autant ce passe sanitaire, ne me choque pas vraiment, même si il y a beaucoup à dire et que l'on demande à tout un tas de gens de faire la police alors que ce n'est pas leur rôle, c'est surtout sa mise en oeuvre qui est glauque et opaque.
Hier je voyais aux informations, je ne sais plus sur quelle chaine, le contrôle des passes sanitaires au Danemark : vous montrez votre qrCode. Et point barre. Pas de scan de quoi que ce soit ! Enfin visiblement c'est comme cela que cela se passe pour le moment.
______

Écrit par : Pierre O. | 26/07/2021

à PF. Huet

> La technique est différente, mais il n'y a rien de fondamentalement différent entre introduire une protéine étrangère du virus (un antigène) pour susciter la fabrication d'anticorps en réponse, et introduire un ARN messager conduisant à la production de cette même protéine étrangère du virus (antigène) pour susciter la fabrication d'anticorps en réponse !
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 27/07/2021

@ Michel de Guibert

> Pardonnez moi de me poser de très sérieuses questions. Je ne conteste pas la légitimité du passe sanitaire, mais si vous avez des réponses à mes questions légitimes ou des informations sur la mise en oeuvre du contrôle des qrCodes, je serais très preneur et serais parfaitement capable de changer de position.
Ne vous méprenez pas car il ne faut pas confondre les deux applications TousAntiCovid et TousAntiCovid vérif qui n'ont rien à voir, ou presque.
Attendons de voir ce que le Conseil constitutionnel va dire, en espérant qu'il aura lu en profondeur les avis de la CNIL.
______

Écrit par : Pierre O. / | 27/07/2021

QUESTIONS QU L'ON SE POSE

> Je suis depuis longtemps votre blog, et j'approuve régulièrement vos positions.
Je suis pourtant étonné que vous embouchiez les trompettes du sauve-qui-peut et de la vaccination quasi-obligatoire.
Dans les circonstances actuelles, où 93% des morts du COVID ont plus de 65 ans, le traitement des personnes âgées est effectivement recommandé, mais pourquoi donc celui des personnes plus jeunes, voire même des enfants?
Il ne vous aura pas échappé (vous en parlez souvent), que l'effet de panique a fortement été renforcé par la réduction drastique (et qui continue toujours) du nombre de lits d'hôpital, le rouleau compresseur ultra-libéral continuant d'agir.
Par ailleurs, les vaccins proposés utilisant des techniques nouvelles, la balance bénéfice-risque est loin d'être aussi simple que pour un rappel de BCG (pour lequel je suis à jour...)
Cordialement

Martin Chaix


[ PP à Martin Chaix – Merci de nous lire aussi attentivement. Sur les vaccins, je me permets de vous renvoyer aux explications données ici par le Dr Michel de Guibert. Pour sa part, l'infectiologue Benjamin Davido (hôpital de Garches) soulignait hier matin que le variant Delta fait apparaître maintenant une version "jeunes" de la maladie : le "Covid long", qui dure de six mois à un an et se révèle gravement invalidant dans de nombreux cas. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Martin Chaix / | 27/07/2021

@ PP répondant à Martin Chaix

J'ai trouvé un lien vers les propos du Dr Davido :
https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/le-covid-long-est-paradoxalement-une-maladie-du-jeune-selon-benjamin-davido/
Semble contredire ce que peut raconter le Pr Joyeux, dont j'ai écouté le dernier webinaire hier, dans son intégralité. Pour lui, au fur et à mesure que l'on "progressera dans l'alphabet grec", les variants seront forcément de moins en moins nocifs. Je n'en sais rien, je ne suis pas médecin. Mais lui l'est... Par ailleurs, beaucoup de conseils de prévention.. avec un focus sur l'alimentation, qui est pour lui un élément central :
https://professeur-joyeux.com
Par ailleurs : très hostile à la vaccination (par vaccin à ARN messager) des enfants et des adolescents.

ps : je trouve que le titre du webinaire n'est pas très heureux... car il ne s'agit pas d'une charge sans nuance contre les vaccins (et même contre ce vaccin en particulier... même si le Pr. appelle à la prudence et au discernement).

Feld


[ PP à Feld – Hum... Depuis plus de cinq ans le Pr Joyeux est blâmé par ses confrères pour ses déclarations étranges sur les sujets les plus divers : notamment contre les vaccins en général. Depuis le début de la pandémie il relaie des observations fausses empruntées à des illuminés : que boire de l'eau chaude est efficace contre le virus, que celui-ci meurt à la chaleur du soleil, etc. Depuis 2020 il est visé par une plainte de l'ordre des médecins, et il a frôlé la radiation. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Feld / | 27/07/2021

QUESTIONS

> Encore une fois, je ne suis pas un "antivax" (je déteste ce terme, quand il est utilisé pour discréditer tous ceux qui s'interrogent - un peu comme les "hooligans" voués aux gémonies par l'URSS brejnevienne).
Mais on ne peut quand même pas nier que les deux injections ne passent pas "comme une lettre à la boîte" pour tout le monde. Ce qui tendrait à prouver que la vaccination, c'est en fonction du terrain de chacun, des antécédents,.. pour autant que faire se peut éviter la catastrophe. Avec à la base l'expertise du médecin de la personne considérée (c'est clair que les généralistes ont été mis largement "hors champ" dans cette affaire).
Ce que je veux, tout simplement : éviter de faire une c...ie, dans un sens ou dans l'autre. Non pas tant pour moi - il faudra que j'y passe de toute façon- que pour les miens, notamment mes deux ados de 15 et 13 ans.
______

Écrit par : Feld / | 27/07/2021

à Philippe de visieux

> l'entrisme de l'ésotérisme n'est pas seulement dans la médecine elle est aussi dans le développement personnel en entreprise
D'où le rendez-vous que j'avais pris avec la RH pour lui signaler une formation "faire face aux conflits en entreprise" complètement ésotérique (on nous disait d'invoquer "les énergies" ; à l'époque on en parlait beaucoup moins que maintenant)

À propos du Reiki :
https://youtu.be/yJLvUjDLLs8
En effet il est étrange que dans un univers scientifique comme hôpital on pratique du Reiki ou du pendule sans oublier la laïcité...
______

Écrit par : E Levavasseur / | 27/07/2021

à Martin Chaix

> Vous parlez d'un "rappel de BCG (pour lequel vous êtes à jour...)" (sic).
Il y a belle lurette que l'on ne fait plus de rappel du BCG !
Votre information date un peu...
Pour le reste, même si les jeunes font beaucoup moins souvent des formes graves de la covid, il y a tout de même des formes graves et mêmes des cas mortels chez des jeunes.
Il y a aussi, comme vous le dit Patrice, des "covid longs" chez les jeunes.
Il y a aussi le fait que les jeunes, même s'ils font souvent des formes moins sévères, peuvent être porteurs du virus et transmettre aux personnes plus vulnérables pas ou mal vaccinées, notamment aux personnes immunodéprimées.
En matière de vaccinations, on doit toujours raisonner en termes de santé publique et de bien commun, et pas seulement de bénéfice pour la personne vaccinée.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 27/07/2021

à Pierre O

> Je ne peux vous répondre sur ce point précis, je n'ai pas d'information ni de compétence sur les questions d'informatique et libertés.
Le passe sanitaire est obligatoire au Danemark depuis déjà le mois d'avril sans que cela suscite beaucoup d'émoi.
Il serait intéressant de voir sur quel genre d'application il fonctionne...
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 27/07/2021

à Feld

> Je ne peux que vous donner un conseil, celui d'aller chercher votre information ailleurs que chez ce "joyeux" farfelu et ses webinaires !
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 27/07/2021

à Eric Levavasseur :

> Merci pour ce lien !
À Nancy, le CHU a récemment rendu la vie bien difficile aux aumôniers (que je connais bien, étant ancien patient) sous couvert de laïcité tatillonne. Le laïcisme de notre temps, entendu de plus en plus comme un athéisme dont on ne dit pas le nom, barre la route aux religions révélées mais laisse passer le reiki et autres religiosités d'inspiration orientale, voire les coupeurs de feu dans certains hôpitaux.
Le P. Verlinde fait un remarquable travail de pédagogie en la matière en alertant devant les dangers de telles pratiques qui demandent la collaboration des démons. Il faut reconnaître qu'il n'est que peu suivi dans l’Église : l'archidiocèse de Besançon propose une formation consacrée à l'ennéagramme, la paroisse parisienne Saint-François-de-Sales un atelier de sophrologie, etc. Ces pratiques sont loin d'être innocentes, comme le rappelle inlassablement le P. Verlinde : il serait bon que l’Église se concentre sur sa seule mission, qui est d'annoncer l’Évangile !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 28/07/2021

à Michel de Guibert :

> Là où Joyeux dit vrai (et j'écris cela en étant un fervent soutien à une vaccination massive), c'est lorsqu'il affirme qu'une alimentation équilibrée participe au maintien du système immunitaire. Je parle d'expérience, ayant souffert d'une maladie auto-immune d er les légumes verts, les lentilles, et en prohibant tout aliment transformé. Changer de régime alimentaire ne permet pas de guérir, mais cela apaise certainement le corps.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 28/07/2021

à Michel de Guibert

> Mes interrogations viennent justement de ce que ces vaccins introduisent une information génétique, fut-elle une réplication, et non un simple antigène. Mais je ne suis pas biologiste! Qui vivra verra.
______

Écrit par : PF. Huet / | 30/07/2021

à Eric Levavasseur :

> https://www.vaticannews.va/fr/monde/news/2021-07/esoterisme-a-la-mode-interview-pere-thibaut.html
Mea culpa : l'Église alerte aujourd'hui via vaticannews.va sur les dangers de tous les types d'ésotérisme ou d'occultisme. Un beau témoignage du P. Jean-Christophe Thibaut.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 30/07/2021

BIG PHARMA

> Je ne comprends pas comment ce blog fer de lance de la lutte contre le materialisme mercantile puisse sur ce sujet acheter sans sourciller le business plan de big pharma .
On peut très bien penser que le vaccin a une certaine utilité pour protéger les personnes fragiles et refuser fermement la vaccination généralisée surtout envers les plus jeunes.

Ludovic


[ PP à Ludovic :
S'il pleuvait et si le "big pharma" était seul à vendre des parapluies, sortiriez-vous sans parapluie pour montrer votre rejet du "big pharma" ?
Et pour que la fabrication du vaccins puisse relever d'un "business plan du big pharma", il faudrait que le virus lui-même ait été diffusé par le "big pharma" (sinon ce dernier n'aurait pas pu monter "un business plan" !) : hypothèse en vogue dans les manifs parano – mais que vous ne soutenez sans doute pas. Donc ? ]

réponse au commentaire

Écrit par : Ludovic / | 30/07/2021

à PF. Huet

> Certes on introduit une information génétique (via l'ARN messager) destinée à faire fabriquer une protéine antigénique, puis en réponse un anticorps : mais cet ARN est détruit très rapidement après avoir délivré son message. C'était du reste la difficulté rencontrée pour fabriquer ce type de vaccin : empêcher que l'ARN ne soit détruite trop rapidement en l'entourant de nanoparticules lipidiques.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 30/07/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.