Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2018

"Le garçon est bien né" : il est donc "catholique"

Frederci-Jousset-350.jpg

Pourquoi nos médias peuvent-ils dire d’un “entrepreneur millionnaire et macroniste fervent” qu’il est “catho de droite” ?  Parce que les mots ne veulent plus rien dire aujourd'hui :


Le portrait du jour dans Libération (6/11), extraits :

<<  Frédéric Jousset […] a fait fortune (150 millions d’euros de patrimoine selon Challenges) dans les centres d’appels, grâce à sa société Webhelp. A l’origine, en 2000, il s’agit d’un site sur lequel les internautes sont invités à poser des questions. De l’autre côté du réseau, des salariés en Roumanie répondent. Le jour où Google apparaît, Webhelp doit se tourner vers le télémarketing, n’hésitant pas à délocaliser encore plus. Près de vingt ans plus tard, l’entreprise compte 50 000 employés et 130 sites dans 37 pays, pour 1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires. Une incontestable réussite. La gestion de Webhelp occupe «80 %» du temps de Jousset. «C’est 120 % d’un gars qui travaille normalement», se flatte le «CEO», qu’on flashe rarement en excès de modestie…

[…]  Il ne semble pas lui déplaire de se raconter. Sans jamais être désagréable - les vertus d’une bonne éducation. On l’attrape un lundi matin, à la sortie d’un week-end de fête à Ibiza. Il est de passage à Paris, où il partage un appartement avec des cadres de Webhelp. Sa résidence principale se trouve à Notting Hill, à Londres. Frédéric Jousset donne l’impression de mener sa vie comme s’il devait, pour la réussir, cocher le plus de cases…

 […] Voir ce patron aux idées libérales, réticent à la dépense publique, hériter d’un bureau au ministère de la Culture, chargé d’une politique devant coûter 400 millions d’euros par an à l’Etat, est plein d’ironie. […] Il a découvert, en 2017, dans le chef de l’Etat son grand homme. «Je suis devenu macroniste à 2 000 %. […]  S’il n’y avait eu Macron, il aurait voté Fillon. Sûr que «la France a besoin de se réformer», l’homme a souvent des phrases qui font saigner des oreilles de gauche…

[…] Le garçon est bien né. […] Sa scolarité n’a pas été formidable, mais il a su s’accrocher au bon moment pour entrer à HEC, comme son paternel, qui travaillait dans la finance… >>

 

Alors en quoi M. Frédéric Jousset  serait-il “catho” ?  En ceci, qui paraît suffire aux journalistes :

<<   D’une grand-mère fervente, il a hérité du catholicisme. L’homme est «pratiquant». Il fait une retraite de trois jours chaque année dans un monastère, va à l’église «une à deux fois par mois», explique avoir «eu des quasi-révélations» mystiques. […] Il trouve le message de Jésus «utile», bien que «dévoyé par l’Eglise»… On l’interrompt pour lui demander s’il a déjà douté. «Jamais», expédie-t-il. Ce n’est pas le genre de la maison. >>

 

Donc :

 ► La trajectoire sociétale de M. Jousset ressemble à ce contre quoi Evangelii gaudium et Laudato Si’ mettent en garde :  l’économie parasitaire, le politique au service du financier, etc ;

► M. Jousset fait au “message de Jésus” (?) l’honneur de le juger “utile”, mais rejette dédaigneusement l’Eglise catholique qui aurait “dévoyé” ce message : sans doute par sa pensée sociale, si risiblement anti-libérale ;

► néanmoins M. Jousset se dit “pratiquant” (il est “bien né”, explique le journaliste) ; il a même des “quasi-révélations” (tendance développement personnel ?)... Se donner un label catho tout en rejetant la parole de l’Eglise, ça n’engage à rien mais ça doit plaire au président de la République,  le prestidigitateur des Bernardins.

Sauf erreur du lecteur, ou déformation – improbable – des propos de M. Jousset par le journal, ce dandy macronien est un exemple de la confusion mentale d’aujourd’hui. Se dire catholique quand on pense en utilitaire aux antipodes des encycliques sociales, se dire pratiquant et prétendre que l’Eglise a dévoyé le christianisme, ramener la foi à une poignée de slogans psychologiques vaguement girardiens… Est-ce cela un “catho de droite” ?  “Non”, protesteront les cathos d’ultra-droite (que M. Jousset vomit comme “pétainistes souverainistes”). Oncles tardigrades contre neveux ultralibéraux ! C’est la fracture au sein des bonnes familles, qui rend parfois douloureux les déjeuners de Noël.

 
 

macron

 

11:23 Publié dans Idées | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : macron

Commentaires

UTILE

> « Jésus utile », c’est de l’év-angélisme – j’insiste sur le tiret entre « év » (pour « evil ») et « angélisme »… Quand le mauvais ange, celui de la convoitise, des tentations au désert, est de la partie !
Mais qu’attendre d’autre de la part de quelqu’un qui possède 150 millions d’euros ?
Le message à lui rappeler en priorité, à propos de « l’utilité » de Jésus, c’est évidemment la parole adressée au jeune homme riche :
« Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : “Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi.” Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. » (Mc 10, 21-22)
Le journaliste de ‘Libé’ ne devait pas avoir en tête cet épisode des évangiles, qui aurait pu relancer le sieur Jousset à bon escient, « utilement ». Ce sera pour une autre fois… ;=)
______

Écrit par : Denis / | 06/11/2018

SUPER !

> Un qui ne fait pas du repli identitaire. Youpiiii !
______

Écrit par : Pierre Huet | 06/11/2018

"PROTOZOAIRE"

> fils à papa, membre du Siècle, il a la capacité de réflexion d'un protozoaire
«Je suis devenu macroniste à 2 000 %. Ce type est une énergie positive. N’importe quel mec qui le croise est converti, à part un cégétiste ouvrier du livre ou un pétainiste souverainiste. Il est incroyablement séduisant»
______

Écrit par : E Levavasseur / | 06/11/2018

MANU BABU

> Manu est serait-il le Grand Babu que tout le monde attend ?

"Tout le monde y pue,
Il sent la charogne.
Y a que le Grand Manu
Qui sent l'eau de Cologne

Tout le monde y pue,
Il fait mal au coeur.
Y a que le Grand Manu
Qu'a la bonne odeur."

https://www.youtube.com/watch?v=eLg2zHEkbAQ
______

Écrit par : E Levavasseur / | 06/11/2018

CONCERNÉ

> Non, il n'est pas pour le repli identitaire et il est sans doute favorable à "plus d'Europe".
Et surtout... surtout... il "se sent concerné".
Concerné par quoi ?
On ne sait pas.
Mais ça fait partie des "éléments de langage" pour montrer que quelqu'un fait partie "des gentils".
Contre les méchants staliniens et les "pétaino-souverainistes" (= les autres)
Et au passage apparemment, l'Eglise catholique fait partie "des méchants".
Bon.
D'ailleurs on peut être sûr que "la Russie lui fait peur" et qu'il faut "avoir un langage ferme".
Mais il ne dira rien sur la Chine. Ni sur l'Arabie.
Ni sur l'esclavage en Libye ni rien par conséquent sur les réfugiés-migrants.
Ni sur les Français confrontés à leur afflux (interrogé -par mégarde- sur le sujet, il dira que seul le racisme peut expliquer qu'on éprouve des difficultés "au vivre ensemble" avec des migrants arrivant en foule toujours dans les mêmes quartiers.
Il en parlera avec autorité.
Alors qu'il n'en a jamais vu puisqu'on ne les fait jamais venir dans les quartiers qu'il fréquente.
D'ailleurs les gens pauvres ont mauvais goût : la preuve, ils n'habitent jamais de jolis quartiers comme Notting Hill.
Il habite Londres parce que "là au moins, c'est pas comme la France, hein ?!"
______

Écrit par : E Levavasseur / | 06/11/2018

@ Denis

> Je suppose que nous sommes pleinement dans le jeu de mots et l'à-peu-près assumés, dans la mesure où le préfixe "eu" (le même que le "ev" d'évangile") signifie "bien", "véritable". Il ne serait pas bon de laisser croire au lecteur non averti que le "ev" vient réellement de "evil" (on connaît la culture ambiante et ses lacunes)...
______

Écrit par : Fernand Naudin / | 06/11/2018

"ÉLITES"

> Au cours d'études supérieures aux États-Unis il y a plus de dix ans, j'ai pu croiser de nombreux exemples de cette "élite" parisienne ultralibérale, sortie des meilleures grandes écoles, n'ayant que mépris pour l'université. Ayant grandi en Lorraine, je n'avais (et n'ai toujours - Deo gratias) aucun des codes sociaux de ce groupe, dont chacun de ses membres avait suivi une 'double formation', possédait pour beaucoup une 'double nationalité' ou habitait à cheval entre Paris et une autre capitale européenne (Londres le plus généralement).
Le groupe était polyglotte, européiste, areligieux et financièrement très aisé : j'avais été choqué d'apprendre que l'un d'eux, soucieux de son image, avait fait un aller-retour vers Londres pour une simple coupe de cheveux. Le plus choquant n'est pas tant qu'ils soient nés une cuillère en argent dans la bouche, mais plutôt qu'ils n'aient pas conscience du gouffre qui les sépare de la multitude ; un camarade ancien normalien, issu d'une illustre famille à hôtel particulier, m'avait un jour avoué qu'il n'avait jamais songé à rembourser ses traitements perçus en tant qu'élève, l’État n'appliquant jamais strictement cette exigence. J'avais reçu cette désinvolture comme insupportable de la part de quelqu'un "ayant bu à pleines gorgées le lait de la fortune" pour reprendre Fr. Bayrou.
Je ne serais pas étonné d'apprendre le soutien de la plupart de ces gens à la politique du président actuel.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 07/11/2018

@ Fernand

> Oui, Fernand, ce jeu de mots sur « év-angélisme » (mauvais ange), c’est de l’à-peu-près assumé, comme vous dites…
Et, en l’occurrence, je confesse moi-même un brin de malignité à l‘égard de nos frères et sœurs protestants et évangéliques dont je comprends mal l’évangélisme « utilitaire », tant en ce qui concerne leur rapport à l’argent, que leur rapport à la foi en Jésus-Christ censée leur avoir procuré cet argent… Ces frères et sœurs que l’on retrouve souvent, hélas, dans les rangs de ceux qui reçoivent les tweets du président Trump comme parole d’évangile (vous aurez vu, tout comme moi, la photo mise en ligne par PP sous le titre : « Le trumpisme rend fou »…).
______

Écrit par : Denis / | 07/11/2018

NAGUÈRE

> J'ai naguère fréquenté des évangéliques formidables dans des assemblées du Renouveau. Mais il est vrai que j'ai également été surpris par certains qui avaient une appétence non dissimulée pour l'argent (et également pour le pouvoir, ce qui donne un ensemble explosif et délétère).
La rencontre, par la suite, d'évangéliques anglos-saxons et de leurs "assemblées de prière" systématiquement conclues (ou ancrées sur ?) des appels de fonds très appuyés m'a dissuadé de poursuivre les relations.
A quiconque voudrait se faire une petite idée de tout cela, il pourrait jeter un oeil sur la chaîne "God TV" (si elle existe encore...).
______

Écrit par : Réginald de Coucy / | 08/11/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.