Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2018

La réalité est la même pour tout le monde

pma,gpa,bioéthique,évêques

pma,gpa,bioéthique,évêques

http://www.radiopresence.com/auteur/patrice-de-plunkett

ma chronique d'hier à Radio Présence (Toulouse / Midi-Pyrénées) :


<< Le 25 septembre, le Comité national d’éthique rend son avis sur la révision des lois de bioéthique. En novembre, le gouvernement présente son projet. Va-t-on accorder la procréation médicalement assistée aux femmes célibataires et aux couples de femmes, privant ainsi les enfants de leur droit à une filiation qui soit également paternelle ?

Juste à ce moment, l’intellectuel socialiste anti-libéral qui horripile la gauche bobo – je veux parler du philosophe Jean-Claude Michéa – publie (aux éditions Climats) un livre savoureux, intitulé Le loup dans la bergerie, où il ironise sur la fabrication des nouvelles mœurs :  ces lois étranges, ce marketing de l’hyper-individualisme… On fabrique une société, dit-il, “soumise aux seules lois du Marché mondial, du droit libéral abstrait et de la révolution technologique permanente”… Ce système fait de l’argent avec tout, y compris le plus discutable ; son engrenage est “de plier à sa logique instrumentale tous les aspects de l’existence”...

L’ironie de Michéa rappelle la colère de l’écologiste José Bové, en 2015, contre la “PMA pour toutes”. Je cite Bové : “Que ce soit sur le végétal, l’animal, et à plus forte raison sur l’humain, je suis contre toute manipulation du vivant !” C’était juste au moment où le pape François publiait sa retentissante encyclique d’écologie intégrale Laudato si’ : encore une coïncidence significative.

On ne s’étonne donc pas en 2018 de trouver une convergence objective entre Michéa, Bové et le document que les évêques français viennent de publier au sujet des lois de bioéthique : un document pour la dignité de la procréation et contre la marchandisation des corps. Document qui est lui aussi le résultat d’années de réflexion sur des sujets touchant toute la société !  Convergence involontaire mais convergence révélatrice, car finalement, la réalité est la même pour tout le monde… >>

 

 

25f9c1066090c2cfc95ede1724322a54.jpg

 

10:31 Publié dans Idées | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : pma, gpa, bioéthique, évêques

Commentaires

QUESTION

> Michea ne serait il pas aussi en convergence avec Zemmour et Finkielkraut ?

Phil


[ PP à Phil - Peut-être avec Finkielkraut sur certains sujets, entre philosophes. Mais je ne vois pas dans quel domaine il pourrait converger avec Zemmour devenu marchand d'images d'Epinal... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Phil / | 26/09/2018

> Et qui commence par Kushner peut également finir par Macron ?...
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 26/09/2018

ZEMMOUR ?

> Il me semble que Zemmour a beaucoup insisté sur le fait que la droite française n'était plus vraiment de droite et que la gauche n'était plus vraiment de gauche. Ces deux courants seraient devenus deux variantes du même centrisme pro européen et pro entreprises ...Ce qui correspond exactement t aux thèses de Michea.
On peut d'ailleurs penser que Zemmour a repris les idées de Michea. Ce n'est pas parce que Zemmour n'est pas chrétien qu'il faudrait le mépriser !

Phil


[ PP à Phil - Qui parle de "mépriser" ? Il ne s'agit pas de ça, mais du fait que Zemmour fait partie du courant de la grande imposture : un "nouveau conservatisme" roulant en fait pour la droite libérale (voyez qui finance leurs publications). Cette accointance économique s'enrobe d'un passéisme d'images d'Epinal constitiutif de la "droite vraiment de droite" et propre à émouvoir le bourgeois... L'idée d'être comparé à un tel milieu étonnerait Michéa, dont les thèses économiques et sociales ne seront certes pas enseignées à l'école lyonnaise de Mme Maréchal. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Phil / | 26/09/2018

@ Phil

> Je ne pense pas qu'aucun des trois serait heureux de se voir mis en convergence. Leurs lignes sont très différentes. Michéa est le seul, pour moi, à avoir l'avantage d'être proche du personnalisme chrétien, même s'il n'est pas croyant.
______

Écrit par : Guadet / | 26/09/2018

LA CONVERGENCE

> Depuis la retentissante encyclique 'Laudato si', il y a incontestablement une convergence entre cette gauche alternative que représente Michéa et l'Eglise (voir par ailleurs la doctrine sociale de l'Eglise, mûrement approfondie par les évêques, et par le pape quand il parle des migrants, par exemple).
C'est du reste cette convergence, pour prendre mon cas personnel, qui a fait que je suis pleinement revenu dans le sein de l'Eglise. Passionnante et éminente doctrine sociale, alternative, et, osons le mot, révolutionnaire.
Une conversion intime est une révolution à petite échelle ; une conversion à l'échelle de toute une communauté est une révolution intégrale. Le message du Christ est un message d'amour radical, et en ce sens parfaitement révolutionnaire.
Voilà ce qui ne plaît pas à la droite ultra-libérale.
On pourrait intituler ce chapitre de notre histoire : les évangiles au risque de la révolution, et vice versa. On commence juste à peine à entrevoir cette idée grandiose.

Bégand


[ PP à Bégand - Merci de dire cela. C'est très profondément ce que je ressens depuis des années ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Bégand / | 26/09/2018

PAS D'ACCORD

> Je suis assez d’accord qu’il y a globalement 2 grands camps aujourd’hui : les libéraux qui pensent que l’homme est maître de tout et ceux qui pensent que l’homme est créé et soumis à des vérités plus grandes que lui.
Dans ce sens oui Zemmour ou Finkielkraut ne sont bien sûr pas dans le camp des libéraux
Je crois que dans la convergence des luttes il ne faut pas mépriser ces appuis qui nous rejoignent
Ensuite je suis d’accord que Zemmour peut tomber dans l’excès ou avoir une certaine part d’incohérence, mais de ce que je vois il n’est pas vraiment libéral (du style à louer la déréglementation )
Là où il déraille c’est de croire que l’ideal républicain peut résoudre ces problèmes. Car la République est libérale de ses fondements.

Ludovic


[ PP à Ludovic - Je respecte votre point de vue comme celui de tout contradicteur, mais je suis absolument sceptique devant l'anti-libéralisme de ce milieu-là.
Article 1 : "On doit combattre le libéralisme" ;
article 2 : "Charles Beigbeder financera la mise en oeuvre de l'article 1."
Ou pour paraphraser le dicton :
"Dis-moi sur qui tu t'appuies, je te dirai qui tu es." ]

réponse au commentaire

Écrit par : Ludovic / | 26/09/2018

DIALOGUES

> En cherchant autre chose, je suis tombé là-dessus: un article qui parle de dialogues entre Ruffin et l'évêque d'Amiens, Leborgne. https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/07/20/francois-ruffin-une-vocation-spirituelle_5333873_3232.html
Les réflexions de François Esperet sur des thèmes abordés souvent ici (foi, religion, société, Dieu,...) me paraissent de grande qualité.
______

Écrit par : Raphaël R. / | 26/09/2018

AMBIGU ?

> Merci pour votre réponse
Je pense que nous sommes pas si éloignés sur Zemmour en fait : il n’est pas libéral mais pour son public c’est bien plus ambigu.
______

Écrit par : Ludovic / | 28/09/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.