Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2018

'Valeurs actuelles', cap sur Macron

49649.HR.jpg

Happy end, de Michael Hanneke

Finie la phase brûlot et le mirage du "Mai 68 conservateur"... Comme le reste de la droite, cet hebdomadaire regarde désormais vers l'Elysée qui jette ses filets sur la bourgeoisie :


Groupe Valmonde : le trio dirigeant (le propriétaire Safa et ses associés les deux "vieux pro" Mougeotte et Villeneuve) se sépare du directeur général Kerdrel. Ce dernier fait savoir selon la formule rituelle qu'il "quitte ses fonctions afin de mener à bien de nouveaux projets". Son fauteuil est confié à un spécialiste du marketing issu de l'AFP et de L'Opinion...

L'opération dégage donc un  parfum de recentrage, qui va contraindre la jeune rédaction à des exercices dont elle n'avait pas l'habitude.

C'est ce que confirme, en termes codés, Geoffroy Lejeune (29 ans), directeur de cette rédaction depuis 2016. Valeurs actuelles, dit-il, "ne va pas changer de ligne sur les sujets identitaires, l'économie et le sociétal, mais va essayer de briller par autre chose que son positionnement politique : par des enquêtes, par ce qu'il raconte..."  Euphémismes classiques pour annoncer un changement de créneau ! En jargon d'éditeurs, "briller par ce qu'on raconte" veut dire glisser vers les sujets people. Dire à la jeune équipe de VA : "faites autre chose que du positionnement politique", veut dire "oubliez Marion". Quant à la "ligne" propre à ce micro-milieu, elle associait deux choses contradictoires : le libéralisme (pour les gens sérieux) et les nostalgies (pour les rêveurs) ; le libéralisme pesant plus lourd que les nostalgies, la ligne, en effet, n'aura pas besoin de "changer".

L'opération Valmonde  inspire deux réflexions à l'observateur :

l'éviction de l'excessif Kerdrel et le recentrage du magazine bourgeois-réac sont une annexe de l'OPA de l'Elysée sur l'électorat de droite avant les élections européennes. M. Lejeune l'exprime de façon enrobée : "Sous François Hollande on était dans l'opposition systématique. Depuis l'élection d'Emmanuel Macron c'est plus compliqué..."

L'ultra-droite autoproclamée "catholique" [*] croyait en 2013-2014 s'emparer "des partis et des médias de droite". Que les naïfs ouvrent les yeux !  Dans le secteur médiatique, la macronisation de VA [**] équivaut au naufrage de Sens commun dans le secteur politique... La "contre-révolution culturelle" et le "gramscisme de droite" ne sont plus d'actualité.  Ont-ils jamais été autre chose que des moulins à vent ?

__________

[*]  Label très discutable, les positions de l'ultra-droite contredisant les positions de l'Eglise dans des domaines cruciaux.

[**]  Les outrances ultradroitières de M. de Kerdrel (caricaturalement ultralibéral par ailleurs) ne méritent pour leur part aucune amnistie. D'autant qu'il saborda Le Spectacle du Monde - mensuel qui n'était pas dans sa ligne - alors que ce titre prestigieux mais négligé par le groupe méritait au contraire une relance...

 

 

-666-277bd.jpg

 

17:06 Publié dans Idées, Médias | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

QUESTIONS

> Vais-je mettre fin à mon abonnement ?
Et rester avec le Figaro semaine -auquel je me suis abonné sur recommandation de VA- et Famille Chrétienne ?
Telles sont mes questions existentielles du jour.
Tout dépendra peut-être de Denis Tillinac...
Que pensez-vous de Causeur ?
Bien fidèlement à vous et Radio Notre Dame.

Michel Santini


[ PP à Michel Santini -Me demandez-vous réellement conseil sur ce sujet ? ]

réponse au commentaire

Écrit par : Michel Santini / | 27/05/2018

VENT

> Ont-ils jamais été autre chose que des moulins à vent ?

https://www.youtube.com/watch?v=O_-5N_4dew4&pbjreload=10
______

Écrit par : Alex / | 27/05/2018

PSEUDOS

> Le nouveau ‘Valeurs actuelles’ va désormais, c’est évident, se passionner pour le sort de « l’homme pauvre », l’un des derniers dadas élyséens.
Aux « nostalgies » pseudo-catholiques de Kerdrel, vont succéder les mirages pseudo-humanistes de la bonne bourgeoisie libérale…
Ceci dit, si vraiment la stratégie de l’Elysée est de réseauter au sein de la presse de droite (pour faire passer ses lois sociétales ?), il va être intéressant de jeter un œil, notamment, du côté du ‘Figaro’…
Objectivement, il existe aujourd’hui deux réalités sociales, irréductibles et apparemment inconciliables, susceptibles de contrecarrer le monde selon Macron : les insoumis au libéralisme – type France insoumise et PCF – et les rebelles au libertarisme – type Manif pour tous. Je ne me reconnais ni totalement dans les uns, ni totalement dans les autres… n’ayant au fond qu’une seule étiquette : celle d’irréductible François… Et c'est bien le programme que je choisis : développer l’enseignement social chrétien sous la bannière du pape, comme « irréductible François »… Que demander de mieux !
______

Écrit par : Denis / | 28/05/2018

SM

> je suis d'accord sur ce que vous dites sur 'Le Spectacle du Monde'...

FD


[ PP à FD - Oui, ce mensuel méritait mieux qu'un sabordage. ]

réponse au commentaire

Écrit par : fd / | 29/05/2018

V.A.

> Avant de découvrir ce blog, je croyais que le titre "Valeurs Actuelles" ne faisait référence qu'à des valeurs sonnantes et trébuchantes. En bref, que ce n'était qu'un magasine économique parmi d'autres... Raison suffisante pour n'avoir jamais eu envie de le lire. Finalement, je ne me suis pas trompé tant que ça !
______

Écrit par : Philippe / | 01/06/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.