Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2018

Vatican : après la démission de Mgr Dario Vigano

vatican_logo.jpg

La décision du pape clarifie la situation :


 

Tout le monde à Rome savait depuis quelque temps que le préfet du pôle communication du Vatican - Mgr Vigano - devenait un problème. Sa démission (acceptée par François) ne fait que sanctionner cet état de fait, dont on peut parler maintenant que le pape a pris sa décision.

De la part de ce prélat, l'affaire de la publication de la lettre de Benoît XVI a été le faux pas de trop. Contenant des généralités positives au sujet de la pensée de François [*], mais aussi des considérations privées (dont une critique personnelle contre un théologien allemand), cette lettre ne pouvait être publiée intégralement. Donc elle n'aurait pas dû être publiée du tout : et surtout pas sous une forme tronquée. Mgr Vigano ayant pris cette initiative, il a ainsi offert aux haineux de quoi lancer une nouvelle campagne anti-pape. Elle a aussitôt eu lieu : ici, où j'ai dû mettre à la poubelle toute une série de bullshits (comme dirait M. Wauquiez) et trois messages de cinglés ; dans la presse d'une certaine bourgeoisie ; et sur Facebook, où il a fallu une fois de plus discuter, pied à pied, sur plusieurs fils de controverse à la fois. Mais c'est le métier. Quant à Mgr Vigano, il aura porté en tant que préfet la responsabilité de cette très inutile embrouille.

__________

[*]  Et un désaveu explicite, voire cinglant, de ceux qui prétendent opposer les deux pontificats !  Si les bergogliophobes n'arrivent pas à lire ce désaveu et l'éloge de François qui le suit (écrits par Benoît XVI et composant tout le début de la lettre), on leur conseille d'aller chez l'ophtalmo se faire faire un champ visuel.

 

 

6e4d53b79124b7103d240d1b8447e3cf.jpg

 

Commentaires

OBLIQUES

> Le pape ayant dit à Mgr Vigano de garder un rôle consultatif auprès du dicastère de la communication, des bergogliophobes obliques ironisent : "curieuse démission !".
Ils n'étaient visiblement pas informés de la situation, et persistent à ne pas l'être.
______

Écrit par : michel gauvain / | 21/03/2018

PHOBIQUES

> Les bergogliophobes affichés ont le mérite de la franchise (sauf quand ils se cachent sous l'anonymat). Ceux qui sont vraiment méprisables sont les inavoués, qui ne laissent voir le bout de l'oreille que par mégarde dans des commentaires-lapsus.
______

Écrit par : PP / | 22/03/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.