Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2018

Worldwide American Dream pour libéraux-conservateurs : Trump veut la guerre dans l'espace aussi

darth.jpg

#AtlanticRealRight / " Marine and Marion, I'm your Prez"  :


 

L'an dernier les résignés disaient : "Trump sera désastreux pour les Etats-Unis, au moins laissera-t-il en repos le reste du monde." Naïfs ! Le mensonge populiste a engendré (comme toujours) un régime hystérique, et l'hystérie ne laisse personne en repos. Donald Trump menace tout le monde et tous azimuts. Il commande au complexe militaro-industriel des armes nucléaires "plus faciles à utiliser". Et maintenant il parle de transformer le spatial en champ de bataille....  Visitant le 13 mars une base aérienne en Californie, Mr President a déclaré devant un auditoire de Marines et de journalistes : "Ma nouvelle stratégie de sécurité reconnaît que l'espace est une zone de combat, tout comme la terre, le ciel et la mer... Nous avons l'Air Force, nous aurons la Space Force !"  De quoi pousser la Chine et la Russie à en faire autant.

Demain les flottes de porte-avions intergalactiques, foudres laser contre super-nukes ?  Donald voit trop de films, et ses derniers admirateurs français ont (de plus en plus) l'allure de crétins.

 

 

 

You're fired !

TrumpDarth.jpeg

12:20 Publié dans Trump | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : trump, guerres

Commentaires

POURQUOI LA RUSSIE ET NON LA CHINE ?

> Il n'y a rien de plus dangereux qu'une puissance dominante qui voit son hégémonie s'effriter. En 1983, le danger maximal était l'URSS chancelante.
De nos jours, ce sont les Etats-Unis qui, malgré leur budget militaire vertigineux, chancellent.
Toutefois, il y a une étrangeté majeure.
On nous parle de la Russie. Mais...
La première population mondiale, ce n'est pas la Russie, c'est la Chine.
Le premier PIB mondial, ce n'est pas la Russie, c'est la Chine.
Le deuxième budget militaire mondial, ce n'est pas la Russie, c'est la Chine.
Le budget militaire russe est plus proche de celui de la France que de celui de la Chine !
Bizarre.

PH

[ PP à ¨PH - Peut-être pas si bizarre que ça si l'on regarde certains futurs champs de bataille économiques. L'Arctique, par exemple, guigné à la fois par les USA et par la Russie mais de plus loin par la Chine. La Russie a moins de moyens que les USA, mais elle est plus directement à pied d'oeuvre, donc elle est l'ennemi n° 1 - bien avant la Chine... Et il y a d'autres dossiers du même genre. Obama avait fait l'analyse, choisi le Pacifique comme "espace vital" et visait donc la Chine ; Trump, esprit confus, ne choisit rien et fait tout à la fois (c'est-à-dire n'importe quoi). ]

réponse au commentaire

Écrit par : Pierre Huet / | 14/03/2018

HILLARY CLINTON

> A l'époque des élections américaines, j'avais pensé que le mauvais serait meilleur que le pire
et c'est le pire qui'a gagné ...contre le pire.
Le genre d'élection à rester chez soi pour ne pas se salir.
Imaginer ce que ferait (ou aurait fait) Hillary Clinton à la place de Donald Trump, maintenant, relève de la science-fiction.

Yvan


[ PP à Yvan - Elle aurait fait en gros la même chose, sans le vocabulaire du Débile mais avec celui de l'Establishment. Deux emballages pour un même contenu : les intérêts du complexe militaro-industriel... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Yvan / | 14/03/2018

ILS SE TIENNENT

> Oui, c'est vrai, et il y a aussi qu'ils se tiennent réciproquement par la barbichette: la Chine a besoin du marché US, et les US doivent une somme colossale à la Chine, par accumulation de déficits commerciaux.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 15/03/2018

DIVERSION

> Probable toutefois que Mme Clinton aurait été bien plus agressive vis-à-vis de la Russie... Les récentes pressions de Mme May risquent de rendre cette option plus vraisemblable encore puisqu'elle vient d'ameuter ses plus proches alliés, de M. Trump à... M. Juncker, les Britanniques retrouvant subitement l'intérêt d'appartenir à l'Union européenne. Les Anglais ne reculent devant rien !

PV


[ PP à PV - Mme May, en perdition sur le plan de la politique intérieure, a surtout besoin d'une diversion. Elle joue sur la russophobie traditionnelle des Anglais depuis l'époque de Kipling... (relisons "L'homme qui fut" !).

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 15/03/2018

À Pierre Huet :

> La Chine est bien dans le viseur de Washington. L'US Navy ne cesse de croiser en mer de Chine pour contrer les velléités chinoises, la présence en Corée et au Japon est loin d'être négligeable et l'hypothèse d'un conflit à Taïwan est du domaine du possible, surtout depuis l'arrivée de Xi Jinping au pouvoir, puisqu'il souhaite régler dans les dix ans la question taïwanaise. À noter que M. Xi s'intéresse lui aussi à l'Arctique, tout comme il lorgne sur toute la Sibérie orientale, sous-peuplée, sur les mers poissoneuses d'Afrique (la véritable raison de l'affaire de Tromelin), certaines entreprises européennes...
À voir : un documentaire d'Arte, "Quand la Sibérie sera chinoise"
https://youtu.be/TYAt4dq-pAs
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 15/03/2018

SOMBRE FROIDEUR

> "Il y a dans le caractère de l'Américain un mélange de violence et de froideur qui répand sur ses passions une teinte sombre et cruelle; il ne cède point, quand il se bat en duel, à l'entraînement d'un premier mouvement ; il calcule sa haine, il délibère ses inimitiés, et réfléchit ses vengeances. "
Gustave de Beaumont, compagnon de voyage de Tocqueville aux Etats-Unis
______

Écrit par : e levavasseur / | 15/03/2018

Humour :

> Cette sortie va relancer les théories des reptiles, ovnis et illuminati... "Si le président US parle d'armée de l'espace, c'est qu'ils nous cachent des choses !! "
______

Écrit par : TZ / | 15/03/2018

@ Philippe de Visieux

> Merci pour toutes ces présisions.
Oui, c'est vrai, mais ce que je voulais faire remarquer surtout, c'est que les grands medias et nos politiciens (c'est kif-kif bourricot) nous focalisent sur la Russie, pas sur la Chine.
Pourquoi ?
______

Écrit par : Pierre Huet / | 16/03/2018

RAPPROCHEMENT

> Pierre, selon moi, c'est parce qu'ils redoutent un réchauffement des relations entre les pays européens et la Russie, réchauffement qui se ferait par le biais des peuples eux-mêmes et non par les élites. Ils évaluent, sans doute avec justesse, qu'un rapprochement entre les peuples européens et chinois est moins évident en raison des fortes différences culturelles.
______

Écrit par : Bernadette / | 17/03/2018

@ Bernadette

> Oui, La hantise des Etats-Unis est un rapprochement de l'Europe et sa puissance industrielle, avec la Russie. C'est le but des guerres de l'OTAN depuis celles de Yougoslavie. A la place, nous aurons la Russie dans les bras de la Chine. Bonne idée? je ne crois pas.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 17/03/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.