Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2017

Corée : Trump et Mattis se sont mis dans l'impasse

 flat,800x800,075,t.u1.jpg

Leurs menaces renforcent Pyongyang dans son chantage :


 

"Nous estimons que les essais nucléaires nord-coréens sont des provocations. Mais le recours à n'importe quelles sanctions dans ce cas est inutile et inefficace... Les Nord-Coréens ne vont pas renoncer à leur programme s'ils ne se sentent pas en sécurité. Il faut chercher à lancer un dialogue entre toutes les parties intéressées..."  Et cet avertissement direct à Donald Trump : "S'engager dans une hystérie militaire n'a aucun sens, c'est un chemin qui mène à l'impasse et pourrait aboutir à une catastrophe planétaire." 

C'est le message de Vladimir Poutine, en réponse aux provocations de Pyongyang et aux délires de Washington.

D'un côté, le régime national-surréaliste de Kim Jong-un, persuadé de ne pouvoir échapper au sort de Saddam Hussein et de Kadhafi qu'en se dotant d'un arsenal à longue portée. Objectif réel : être tacitement reconnu en tant que puissance nucléaire (comme le Pakistan, l'Inde et Israël) ; perspective désagréable, mais laissant un espace à la diplomatie.

Mais de l'autre côté, il n'y a plus Obama qui avait compris le jeu de Kim ! Il y a Trump, qui veut juste poser ses c... sur la table. Et il y a son secrétaire à la Défense, le général Mattis, qui renchérit sur les Trump tweets en énonçant des éventualités folles : envisager ouvertement la "destruction du peuple nord-coréen" (comme une conséquence inévitable si les USA devaient frapper), etc... De quoi tuer toute diplomatie [*]. Et de quoi fournir à Pyongyang une "preuve" de la menace US : donc du bien-fondé de la volonté nucléaire nord-coréenne. C'est 'l'impasse" dénoncée par Poutine.

On voit ainsi le fruit de l'élection d'un irresponsable à la tête d'une grande puissance. L'irresponsable étant cette fois un populiste, il ne rend compte qu'à son électorat : et l'on sait à quoi celui-ci ressemble. L'électeur de base de M. Trump ne s'intéresse qu'à voir virer les immigrés et diminuer les impôts ; s'occuper de politique internationale et de pays étrangers lui semble une perte de temps stupide et suspecte, car le bon Américain est celui qui n'a pas besoin de passeport tant son pays lui suffit. L'électeur de base de M. Trump applaudit donc toute posture de politique étrangère consistant à nier la politique étrangère : la posture la plus radicale consistant à vitrifier les emmerdeurs. Comme le chantait Randy Newman (album Sail away) : "They don't respect us / So let's surprise them / We'll drop the Big One / Pulverise them..."

 

__________

[*]  Le général Mattis souhaite aussi l'affrontement avec la Russie et avec l'Iran (il est lié à Ryad). Loin de tempérer les bouffées guerrières de M. Trump, il les encourage. Sa devise est devenue légendaire aux USA : "Be polite, be professional, but have a plan to kill evrybody you meet".

 

 

 

time-to-rel-time-torelease-the-mother-oiaii-distractions-anytime-24133752.png

 

12:31 Publié dans Trump, USA | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : trump, corée

Commentaires

ONZE

> Commentaire plein de mauvais esprit pour l'article précédent :
Vous dites "tous les américains ne sont pas dupes", et vous semblez avoir raison : 11 personnes ont "liké".

PMalo


[ PP à PMalo - Il y a donc onze justes dans Sodome. ]

réponse au commentaire

Écrit par : PMalo / | 05/09/2017

CLINTON-TRUMP

> Certes Trump est irresponsable
Mais rappelons aussi le non choix que fut cette élection: Hillary n'était pas moins dangereuse.
C'est une grave derive de la democratie (enfin meme pas derive d'ailleurs, c'est l'aboutissement logique de la philosophie libérale qui l'a portée).

L.


[ PP à L. - Clinton-Trump : peut-on préférer la peste au choléra ? ]

réponse au commentaire

Écrit par : Ludovic / | 05/09/2017

KUBRICK

> "Mein Führer, I can walk !"

Alex


[ PP à A. - L'heure vient de projeter 'Folamour' (avec débat) dans tous les lycées de France. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Alex / | 05/09/2017

Cher Patrice

> Aucune ambiguïté : je ne préfère pas Trump, je dis comme vous qu'il n'y avait aucun choix possible.
______

Écrit par : Ludovic / | 05/09/2017

@ Patrice de Plunkett :

> pourquoi seulement dans les lycées ?
______

Écrit par : Sven Laval / | 06/09/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.