Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2016

Une incision chirurgicale salutaire...

8256405-main-de-chirurgien-scalpel-durant-la-chirurgie-Banque-d'images.jpg

...vient d'avoir lieu sur Facebook. Elle met au jour l'incompatibilité du microcosme national-catholique avec l'Evangile :


 

 

Au point de départ : le commentaire publié par un site national-catholique à propos du meurtre d'une Allemande par un immigré afghan. L'argument de ce commentaire suscite, sur Facebook, la réaction suivante de Pierre Jova :

<<  Un drame. Le 16 octobre dernier, une jeune Allemande de 19 ans a été retrouvée près de Freiburg, violée et tuée par un migrant afghan de 17 ans. Elle travaillait dans une association d'aide aux réfugiés.

Réaction du "Salon Beige", "blog d'informations de laïcs catholiques" ? Une charge contre le père de la victime, haut-fonctionnaire de l'UE, catholique pratiquant. Il est désigné complice de la mort de sa fille, puisqu'il s'oppose à la fermeture des frontières, et moqué pour avoir collecté de l'argent aux funérailles, destiné à l'association de sa fille.

Réactions sur Twitter: "Dieu se rit des créatures qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes", "honte sur le père complice", "elle doit être heureuse alors"...

Pas un mot de compassion. Pas un petit "RIP", que le "Salon Beige" a pourtant réservé à Dominique Venner, après son suicide à Notre-Dame en 2013. Et c'était la moindre des choses, de lui souhaiter de reposer en paix, malgré son acte. Seul commentaire de l'auteur du post, Michel Janva, interpellé: "désolé pour votre sentimentalisme".

Cette jeune fille aurait pu être n'importe quelle membre d'aumônerie ou groupe de prière catho, à Paris, Versailles ou Lyon, aidant les réfugiés, ou encore les SDF lors d'une maraude (question: si l'assassin eût été un clochard, faut-il traiter de complices ceux qui aident les clochards ?). Mais nos amis n'y voient qu'un élément politique confortant leur analyse politique, qui permet toutes les odieuses récupérations politiques.

Même le néo-païen et militant de droite radicale Arnaud de Robert a eu des mots de bon sens à ce sujet: "Ce qui doit nous distinguer de la masse grouillante des bipèdes c'est notre éthique pas la surenchère sur le corps d'une gamine" https://www.facebook.com/arnaud.derobert/posts/1796669850...

Le "Salon Beige" passe son temps à dénoncer la "culture de mort" antichrétienne, mais il vient d'y communier à pleine coupe. >>

 

La netteté de ce diagnostic s'attire, toujours sur Facebook, les réactions irritées : 1. du commentateur visé, 2. de ses fans  (on verra que leurs arguments sont incompatibles avec l'Evangile), 3. de pseudo-arbitres pieux. Des chrétiens (dont deux prêtres) répondent à ces gens pour mettre les choses au point. Voici les textes :

 

Le commentateur  visé :

 Michel Janva - Quand le sage montre la lune le fou regarde le doigt... Le Salon beige n'a fait que relayer un fait atroce qu'aucun journaliste de la presse française n'avait encore évoqué. Jugement de Pierre Jova sans intérêt.

 

Les lecteurs habituels du commentateur  (en rouge) et leurs contradicteurs (en bleu) :

 Marjolaine DL - Texte ironique sur la victime d'un meurtre. Stop au catholicisme neuneu;.. pitié ! 

 François Huguenin Maillot à Marjolaine DL  - le catholicisme neuneu c'est celui du Christ qui prend pitié. Kyrie eleison.

Marjolaine DL - Non le catholicisme neuneu c celui des laches qui mettent de la compassion sur de la bêtise. Relisez l'Evangile, c'est truffé de pièges qui nous enseignent à être prudent au lieu de jouer les naïfs pour ne pas dire les niais. L'angélisme n'est pas chrétien.

Pierre Jova à Marjolaine DL - Donc dénoncer le post du SB, c'est de l'angélisme ?

François Huguenin Maillot à Marjolaine DL  - mais moi j'ai beaucoup de compassion pour ce que certains nommeraient votre bêtise et que je ne nommerai jamais ainsi...

Marjolaine DL - C'est bien supportez vous les mecs, vous en avez bien besoin !! je dénonce l'angélisme des catho qui croient qu'un migrant est par definition un brave type... et non c'est plus compliqué que ça. Merci pour l'enseignement monsieur Miclo, je ferai des fautes exprès pour vous donner ce plaisir d'exister !. Oui Pierre Jova vous jouez les vierges effarouchées, genre SB est trop méchant, il manque de compassion, tout ça parce qu'il a pas écrit RIP dans son article... toujours pinailler au lieu de se demander les causes de ce meurtre.

François Huguenin Maillot - En fait, c'est nous qui vous expliquons que c'est plus compliqué que ce vous croyez ! Mais on vous aime bien vous savez !

Marjolaine DL - Non monsieur Maillot, je sais que vous aimez bien manier les mots, mais il ne faut pas s'en servir pour écrire n'importe quoi.

François Huguenin Maillot  - OK !

Charles Vaugirard  - Et ce triste Salon ose mêler le nom de catholique à sa paranoïa xénophobe. Quel contre-témoignage que cet article ! Quelle image les non-croyants ont-ils des catholiques quand ils passent sur le salon beige ? A croire que Janva and Co travaillent pour les ennemis de l'Eglise...

Michel Janva - Ne la ramenez pas avec ce genre d'inepties. Des non-croyants qui fuient l'Église à cause de la fausse image de charité que vous donnez on n'en connaît que trop

Charles Vaugirard - J'en connais beaucoup qui l'ont quittée à cause du comportement sans charité de certains catholiques qui osent détourner l'Eglise pour la mettre au service de leurs idéologies.

Un national-catholique jouant à l'arbitre pieux :

D.Ch. - 1 partout. Balle au centre. Et si on arrêtait cette bien triste guéguerre ? Une bonne nuit de sommeil nous rendrait sans doute tous un peu plus charitable...

 Mise au point d'Erwan Le Morhedec, qui prépare un livre sur la question (parution en janvier) :

Erwan Le Mrdhc - Michel Janva, la question serait encore plus celle de la vérité que celle de la charité, pour savoir qui détourne qui de quoi. Ne pas se précipiter sur un drame pour l'instrumentaliser politiquement, est-ce s'éloigner de l'Evangile ? Ce serait une première question. Et à supposer, pour les besoins du raisonnement, que cela procède d'une fausse vision de la charité, diriez-vous que cette fausse vision a éloigné plus ou moins de personnes que votre absence manifeste de charité (et je ne parle pas de votre milieu dans lequel il est probable que, versés dans l'extrême-droite, la charité en elle-même pose un problème de base) ?
Parlons d'ordre de grandeur, hein, on n'en est plus aux unités.
Ce qui est frappant, avec le cas d'A. de Robert, c'est que, pendant que les cathos fachos en font des caisses pour montrer que, cathos, ils sont tout de même bien fachos, les fachos peuvent en remontrer sur le fait qu'ils ont tout de même un cœur. Après avoir pénétré le milieu catho, le milieu authentiquement facho et païen peut ainsi gagner des adhérents sur le dos des premiers, révélant ainsi toute la perversité originelle du positionnement.
Et non, M. Ch., ce ne sont plus des "guéguerres". À travers les siècles, la question de la vérité de la foi et de sa défense s'est posée parmi, et entre, les chrétiens. Elle se pose aujourd'hui encore et n'est pas un enjeu accessoire.

Père Marc Olivier - Eh bien Michel Janva ??? Cohérence à variantes multiples ? Charité au placard pour raison d'Etat ?

Michel Janva  - Pas de charité sans vérité

Charles Vaugirard - Quelle vérité ? Quand vous faites des raccourcis sur les migrants vous appelez ça la vérité ? Elle a des airs de Pravda votre vérité...

Père Marc Olivier - "On se fait une idole de la vérité même, car la vérité hors de la charité n'est pas Dieu, et son image est une idole qu'il faut point aimer ni adorer" Blaise Pascal, Pensées, n°926

Bastien Uranga à Michel Janva  - Et vous osez parler de vérité. Des barres de rire quoi.

Louis-Damien Fruchaud - L'absence totale d'exercice de notre faculté de DISCERNEMENT au regard de la Parole de Dieu la plus obvie, par nombre de mes coreligionnaires, me frappe de plus en plus. Il y a là quelque chose d'assez stupéfiant. Je me sais suffisamment pécheur moi-même pour ne pas juger cette paille. Et je sais combien le travail d'évangélisation en profondeur est sans cesse à remettre sur le métier. Mais je ne peux que constater combien Jean-Paul II et Benoit XVI ont éclairé un chemin si important pour l'Eglise du XXIème siècle : celui de la splendeur de la vérité. Non pas précisément ce dogmatisme aveugle qu'on veut nous vendre en l'abritant de leurs noms. Mais un authentique effort intellectuel, puissant et spirituellement fondé. Un travail permanent de conversion personnelle.

Louis de Villoutreys - Cette manière qu'a le Salon beige de présenter ces faits dramatiques est très malhonnête. On attendrait de ce site qu'il reconnaisse sa faute. Une famille est blessée par ce drame, prions pour elle. Prions aussi pour l'auteur de ce crime. Que cette jeune fille repose en paix.

François Miclo  - Et c'est là où est la difficulté – humainement insurmontable – du christianisme : prier aussi pour l'auteur du crime...

Bastien Uranga  - Difficulté que refuse le Salon Beige. Quelle est donc leur religion ?

Cyprien Merian - Une famille est blessé ? Le père à l'enterrement de sa fille fait une quête pour les migrants... il n'a pas l'air très blessé ce père, on croirait cette allemande violé par des migrants, qui ne porte pas plainte par peur des réactions "anti-migrants"... réaction de fragile désirant mourir tellement ils se sentent coupable d'être occidentaux.

Erwan Le Mrdhc - "Réaction de fragile". Tellement symptomatique. Attention, il paraîtrait que le Christ ne mette pas la force véritable au même endroit que le reste du monde.

Joël Sprung - Tout de même, la bêtise de ces postures de diabolisation des migrants est déjà globalement pathologique (on attend que le SB prêche l'interdiction générale des voitures en ville compte tenu du nombre de piétons renversés par des chauffards), mais là elle confine en effet à l'odieux.

Bastien Uranga - Le Salon Beige et Michel Janva n'ont jamais vraiment cherché à faire dans le haut vol et / ou intelligent. De la bêtise démago pour catho tradi/intégriste anti-système. Du vomi.

Jean-Michel Leroy - Je suis entièrement d’accord avec vous, Pierre.

Harold d'Arlet - Le camp du bien qui se congratule et se félicite; si ce n'est pas magnifique...

Intervention d'autres "arbitres pieux" :

Charles de Meyer - D'une remarque plutôt juste, à mon sens , de Pierre Jova, la discussion en arrive quand même encore au mépris de réactions très répandues dans le monde et a la discussion des paternités célestes. Cela questionne aussi la charité.

Gus Du Hire - Polémique quand tu nous tiens...quand on devrait se soutenir sur le fond, je trouve dommage de se battre sur la forme. Merci Michel Janva pour votre blog, personnellement vos maladresses sont pardonnées et je ne vous juge pas sur un article. Je trouve ça malheureux de se chamailler sur fond de charité.

Roland Margelidon - Forme du débat assez manichéenne, certes je trouve les mots de Michel Janva ni mesurés dans l'article ni appropriés au contexte du drame, mais de là à tacler le travail du SB, Bastien Uranga et Charles Vaugirard... c'est mal voir la 5e colonne.

Des chrétiens commentent :

Erwan Le Mrdhc - La cinquième colonne est de retour. Et elle n'est pas contente.

Bastien Uranga - J'ai toujours détesté ce blog [le Salon beige] pour ses infos orientées et rarement objectives. Cet article en est une n-ieme illustration.

Louis de Villoutreys - J'ai beaucoup de mal aussi avec ce blog... j'ai du mal à y voir un sens ecclésial.

Les "arbitres pieux" n'en démordent pas, mais se font contredire :

 Roland Margelidon - Il faut accepter la diversité de l'Eglise. J'ai l'impression d'entendre des arguments utilisés par nos amis de la bien-pensance. Le SB a tout à fait sa place, et a été un des fer de lance des manifs pour tous. Et ce n'est pas juste un problème de 5e colonnes (c'était une boutade de ma part ça), c'est simplement une question de bon sens et d'unité.

Erwan Le Mrdhc - Personnellement, je n'ai aucun problème à le remettre en cause. Avoir publié des photos des accueils des ministres ne peut pas être un blanc-seing, ni un gage d'orthodoxie. Et je m'étonne de l'invocation facile de la "diversité" venant d'une certaine partie de l'Eglise. On est à deux doigts de l'exaltation des différences. Certaines erreurs ne relèvent pas de "la diversité de l'Eglise".

Cyprien Merian  - J'aime tous ces bourgeois de salon qui se permettent de critiquer le travail de Michel Janva, sans aucune nuance et avec un mépris hallucinant quand la plupart d'entre eux ne font rien. Certes cette article mérite un débat de fond et Pierre à tenté avec courage de l'initier mais quand on voit la pluie d'attaques gratuites, on se dit que vraiment un certain nombre de bourgeois sont pathétique. Il faut reconnaître à Arnaud d'avoir réussi à obtenir un vrai débat et non des insultes dans tous les sens. Bref une fois de plus, les cathos se montrent incapable de débattre sereinement et sans anathème.

Erwan Le Mrdhc - Cessez donc de vous croire autre chose qu'un de ces "bourgeois de salon". Vous êtes un nanti, qui croyez encore pouvoir profiter, outre les privilèges de votre milieu préservé, des excuses dont peuvent encore se targuer des milieux exposés.

Aimé Blumentern - Le fond du problème est peut-être que les apôtres du SB feraient d'excellents grand-inquisiteurs - à l'instar de celui raconté dans les Frères Karamazov.

Harold d'Arlet - Il y a un véritable problème d'approche politique dans ta remarque Pierre Jova: le récit journalistique d'un fait divers, aussi triste soit-il, n'a d'intérêt que si tu prends un peu de hauteur pour en tirer des conséquences politiques (en l'occurrence, qui est vraiment responsable non pas seulement de ce viol précis, mais des milliers de viols et agressions subis en Europe du fait de l'ouverture des frontières). Écrire des "RIP", aussi louable soit l'intention, n'a aucun intérêt journalistique, nous ne sommes pas aux obsèques. Tirons des conséquences et des leçons, dénonçons les causes de ces crimes. Sinon, ce n'est que du fait divers anecdotique et malsain.

Emixam Reillec - A ceux qui haïssent Michel Janva et le salon beige de manière générale (avant même ce post, sujet à débat), ce qui est votre droit le plus absolu, personne ne vous oblige à suivre ce blog. Mais surtout, si j'étais vous j'éviterais d'en parler de manière aussi récurrente et obsessionnelle. Vous faites une publicité au salon beige comme ses fans eux-mêmes n'en feront jamais... Un conseil : sortez de cette schizophrènie, et cessez de faire autant

François Razuh - Merci Pierre ! Je partage par mail, si tu le permets. Il faut stopper la désinformation mortifère de ce salon...

 

Mon commentaire

Au train où semblait partie la polémique, elle doit encore durer à l'heure actuelle. J'en ai donné cet échantillon parce qu'il est significatif. Les "arguments" des cathofachos ne sont pas chrétiens : ils contredisent frontalement l'Evangile. Le diagnostic d'Erwan Le Morhedec est exact : ces gens n'ont en tête que de montrer à l'authentique facho qu'ils sont aussi durs que lui ; avec ce résultat qu'ils deviennent pires, car ils y ajoutent le double langage et l'hypocrisie.

Parmi cette polémique, la plus belle perle est la définition de l'Evangile par Marjolaine DL : "Relisez l'Evangile, c'est truffé de pièges qui nous apprennent à être prudents au lieu de jouer les naïfs pour ne pas dire les niais. L'angélisme n'est pas chrétien." Appeler "angélisme" et "pas chrétien" le fait de suivre l'Evangile, c'est d'une bêtise vicieuse. Dire que l'Evangile est "truffé de pièges", c'est un symptôme, porté au suraigu par le fait d'ajouter que ces "pièges" seraient là pour nous déniaiser  : c'est-à-dire (vu le contexte), pour nous apprendre à pratiquer l'égoïsme collectif !

Certains lecteurs de notre blog nous soupçonnaient naguère d'inventer ces cathos-fachos que nous ne nommions pas ; pourtant nous ne les inventions pas, en voilà la preuve.

Il fallait que l'abcès soit incisé. C'est fait. Ce qui gicle est nauséabond ? C'était à prévoir. On ne pourra plus se réfugier dans la fausse neutralité qui niait la purulente évidence : négation au nom (bien sûr) d'une "charité" pervertie, puisque réservée à l'usage interne.

 

 

 

tartuffe.jpg

 

00:00 Publié dans Idées | Lien permanent | Commentaires (23)

Commentaires

PIÈCES À CONVICTION SUPPLÉMENTAIRES (RUBRIQUE À COMPLÉTER)

La reproduction ci-dessus de la polémique Facebook nous attire (c'était prévu) la fureur du micro-milieu visé. J'en donne ci-dessous quelques exemples, qui montrent une rupture mentale d'avec l'Eglise :

► de "Jean-Paul Merci", anonyme sédévacantiste qui n'a rien lu mais croit savoir que Benoît XVI, et surtout Jean-Paul II, condamnent François (d'où l'absurde pseudonyme "Jean-Paul Merci") :

« Laudato Si, quand le prétendu pape appelle à vénérer la mère Terre...
Je vois que ça n'en finit pas ici de taper sur les cathos patriotes et qui sont pour un libéralisme politique comme les grands papes... Il n'y a que la parole du Bergoglio qui compte.
Merci Jean Paul II »

« http://plunkett.hautetfort.com/archive/2016/12/07/une-polemique-revelatrice-5884093.html
Qui êtes vous pour casser du sucre sur le dos des autres et distribuer vos bons points, dire qui est catholique ou pas ? Dès qu'on ne pense pas comme Plunkett, on n'est pas chrétien. Alors Jean Paul II et Benoît XVI, les derniers vrais papes non plus ne l'étaient pas. »

______

Écrit par : Pièces à conviction supplémentaires | 08/12/2016

LIBÉRAL

> Sédévacantiste mais libéral, l'ahuri : et il croit que Jean-Paul II l'était aussi (parce que c'est ça qu'il a entendu dire dans son école de commerce).
Qu'on vienne me dire après ça qu'il y a des "anti-système" à l'extrême droite.
______

Écrit par : jean-eudes / | 08/12/2016

JEAN-PAUL II

> Il croit aussi que JP II n'était pas écologiste. Ce qui prouve qu'il ne l'a jamais lu.
______

Écrit par : Edgar André / | 08/12/2016

> dans ce milieu on ne lit pas de livres. On s'énerve en rond sur smartphone.
______

Écrit par : michel molins / | 08/12/2016

NAUSÉABOND

> ce blog nauséabond est hélas, trois fois hélas beaucoup (trop) lu par les athées pieux, un peu comme cette presse tout aussi nauséabonde comme VA...
Et le plus choquant est la relative complaisance de certains abbés (médiatique) vis à vis d'eux. Suivez mon regard vers l'ouest de Paris !
______

Écrit par : Tangui / | 08/12/2016

ILS NE LISENT PAS

> Il me semblait que dès 13 ou 14 ans, on pouvait lire et comprendre les lumineuses encycliques anti-libérales de Benoît XVI ('Caritas in Veritate') ou surtout de Jean-Paul II, beaucoup plus clair encore ('Centesimus annus'), mais apparemment la lecture en est trop complexe pour les catholiques post-modernes, trop habitués à la presse économique et aux blogs, et pas assez aux lectures ecclésiales...

Lucas


[ PP à Lucas - Ce qui ne les empêche pas d'avoir des opinions de buse à propos de "la religion" : elle est là forcément pour les bénir, sinon "c'est pas de la religion" ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Lucas / | 08/12/2016

PSEUDO

> J'ose espérer que Michel Janva, qui se cache d'ailleurs derrière un pseudonyme, n'oserait pas dire ce qu'il a écrit devant ce malheureux père de famille. C'est plus facile derrière un pseudonyme et à distance : à quand le coming out, Michel ?
______

Écrit par : Olivier le Pivain / | 08/12/2016

IMMONDES

> De bornés et sectaires, ils deviennent immondes...
Comment peuvent-ils oser se proclamer Chrétiens et tenir de tels propos?
Comment peuvent-ils faire des articles sur tels ou tel saint (je pense à un post sur le SB à propos des prières de sainte Thérèse pour le criminel Pranzini?) et manquer à ce point de miséricorde ?
On n'est plus dans le pharisaïsme, là, c'est au mieux de la schizophrénie au pire la plus abjecte manipulation.
Est-ce que les bons cathos MPT et "on ne lâche rien" vont ouvrir les yeux (leur coeur?) ?
Bon, on peut, peut-être, de notre côté, prier pour le SB et pour la victime et sa famille ?

VF


[ PP à VF - Prier pour ce site en lui-même serait contre-indiqué ! Mais prier pour chacune des personnes qui le fabriquent : oui, bien sûr. ]

réponse au commentaire

Écrit par : VF / | 08/12/2016

PRUDENTES

> Etudiante, je faisais du bénévolat auprès de personnes en difficultés et j'étais déçue que les jeunes hommes (personnes handicapées, personnes de la rue) me fassent des avances et ne comprennent pas que je n'étais pas là pour cela.
Il m'a fallu du temps pour comprendre qu'il y a un temps pour tout, et que malgré toute ma bonne volonté de jeune fille, ce n'était pas le moment de ma vie pour m'occuper de ces personnes.
Je suis admirative des jeunes filles qui se dévouent pour prendre soin des personnes en grandes difficultés, mais qu'elles soient prudentes.
______

Écrit par : Isabelle Meyer / | 08/12/2016

FIXETTES

> CQFD... Je vous croyais de toute façon sur parole, cher PP, mais comme je ne lis jamais ce "SB", ni même "Liberté politique" depuis des années...
C'est affligeant, cette horrible histoire. L'idéologie, ou l'art de faire servir le réel à ses fixettes. Et je trouve l'oxymore "national-catholique" terrible.
______

Écrit par : Alex / | 08/12/2016

@ Isabelle Meyer :

> je comprends bien ce que vous évoquez ; étudiant, je me souviens que nous, les garçons, nous devions veiller et nous inquiéter, parfois, pour nos consoeurs de notre équipe Saint Vincent de Paul (branche "jeunes"), surtout dans l'accueil des SDF, par exemple. La consigne simple était : jamais une fille ni des filles seules, sans au moins un gars. Il y a eu, de fait, quelques moments un peu tendus...

Alex


[ PP à Alex - 'Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups..." ]

réponse au commentaire

Écrit par : Alex / | 08/12/2016

SB

> Cher patrice, je parlais des personnes, bien sur, pas du site et de ce qu'il véhicule.
______

Écrit par : VF / | 08/12/2016

L'ETAT

> Oui, il est odieux d'exploiter ainsi cet affreux fait divers. Je n'avais pas réagi sur celui-ci avant de voir votre note.
Après l'indignation légitime, il faut se demander pourquoi il y a un tel niveau d'exaspération.
Cette video de 6'25" montre une réalité de chez nous. Ce n'est pas un fantasme d'un "athée pieux" "d'extrême droite" . Cela vient de la télévision de service public, à la suite de l'inquiétude de notre secrétaire d'Etat aux droits des femme (bien dans le vent, elle)
https://www.facebook.com/mortelette.david/posts/10154876755319759
Tout ceci prend un sale tour et va mal finir si l'autorité de l'Etat n'est pas restaurée.

PH


[ PP à PH - Evidemment. Mais :
- le "niveau d'exaspération" n'est pas à chercher dans des groupuscules qui étaient idéologiquement xénophobes bien avant l'arrivée des migrants.
- Comme vous le dites :
1. la sécurité est la mission de l'Etat (sinon quoi ? la loi de Lynch ?) ;
2. les abjections commises par des non-chrétiens ne sont pas une raison pour que des chrétiens trahissent l'Evangile, comme le font certains. C'est à cette trahison que j'en ai. Pas aux manifestations d'exaspération véritablement populaire là où il y en a - et elles sont rares, comme vous le savez ; les fureurs s'expriment surtout dans les beaux quartiers, instructif paradoxe. Cf le délire des nantis du XVIe cher, contre le foyer pour SDF.]

réponse au commentaire

Écrit par : Pierre Huet / | 08/12/2016

à "Catho 1728" :

> PP à "C." :
bingo : votre message ne sera pas mis en ligne. Pour manque de franchise. Quand on partage l'idéologie du site en question, la moindre des choses est de le dire - au milieu de donner des leçons d'altitude pour échapper à un débat trop réel...
______

Écrit par : à Catho1728 / | 09/12/2016

> Faillite complète de la formation chrétienne.
______

Écrit par : stevenson / | 09/12/2016

EN SILENCE

> Je suis tout à fait d'accord avec votre échange avec P. Huet et également la remarque de celui-ci (comme souvent)
Une nuance cependant sur votre conclusion: les riches des beaux quartiers font plus de bruit car ils sont plus organisés pour le faire.
Mais je crois que l'exaspération des pauvres est aussi réelle, la différence c'est qu'ils souffrent en silence par manque de relais ou quittent ces quartiers (cf les ouvrages de C. Guilluy qui n'est pas national-catholique).
______

Écrit par : Ludovic / | 09/12/2016

JABLONKA

> Il y a bien sûr, dans cette affaire, la question de la charité et de notre fidélité à l'Évangile. Mais il y a aussi, et les deux sont inséparables évidemment, la question de l'intelligence, de l'honnêteté intellectuelle (la probité), de l'éthique journalistique — bref, d'un certain nombre de qualités humaines dont les chrétiens ne sont pas dispensés par les vertus théologales…
En l'occurrence, l'exploitation par le SB de ce fait divers m'a fait penser à ce que j'ai appris en lisant le récent livre d'Ivan Jablonka consacré à "l'affaire Laetitia", du nom de cette jeune fille assassinée près de Nantes il y a quelques années. Le président de l'époque, N. Sarkozy, en avait profité pour lancer le discrédit sur la magistrature et un débat sur "la récidive", avec le soutien bruyant du père d'accueil de la victime — dont l'enquête révèlera qu'il avait abusé, au moins, de la sœur jumelle de Laetitia, et probablement de la malheureuse assassinée.
Le travail de Jablonka n'est sans doute pas sans défaut, mais c'est une leçon sur la manière dont le "fait divers" permet d'aller au cœur d'une société… et des sournois mécanismes de bouc émissaire. Les "passions tristes" des lecteurs du SB trouveraient peut-être dans ce genre de lecture quelques correctifs salutaires. Pour peu, bien sûr, qu'ils parviennent à surmonter le fait que l'auteur du livre est un juif athée, et la victime une petite Française pas du tout dans leur genre…


Philarète


[ PP à Philarète - Je doute qu'ils soient capables de "surmonter le fait" ! Leur religion n'étant que tribu, leur charité est strictement réservée à l'usage intra-tribal... (étrange "catholicisme"). ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philarête / | 09/12/2016

NEURONES

> Aucun rapport, sauf avec votre post sur René Girard. On retrouve ses idées utilisées en économie, chez des gens comme Pierre-Yves Gomez ou encore Orléan (etc, régulation, je ne parle pas,ici, des aspects keynésiens).
Ce que j'ai trouvé de plus intéressant dans ce que j'ai lu, c'est le regard porté sur l'argent qui est l'objet de toutes les rivalités mimétiques.
On désire l'argent car tout le monde le désire, et pour aucune autre raison, ou en tous cas, c'est celle-là qui qui prédomine, ce qui est immanquablement facteur de violence.
Des économistes diront peut-être que tout cela n'a rien de scientifique, mais on remarquera que, semble-t-il, les écrits de René Girard, ont, si ce n'est amené, du moins anticipé, la découverte des neurones miroirs qui semblent bien faire écho à ce qu'il a découvert. Et là c'est bien de la science, tout ce que qu'il y a de plus dure.
Il ne semble pas que le libéralisme en tienne aucunement compte. Pour une théorie prétendument scientifique, voilà qui laisse à désirer...
______

Écrit par : ND / | 09/12/2016

MAIS ENCORE ?

> "Je vous le dis à votre honte. N’y aurait-il parmi vous aucun homme assez sage pour servir d’arbitre entre ses frères ? Pourtant, un frère est en procès avec son frère, et cela devant des gens qui ne sont pas croyants !
C’est déjà un échec pour vous d’avoir des litiges entre vous. Pourquoi ne pas plutôt supporter l’injustice ? Pourquoi ne pas plutôt vous laisser dépouiller ?"
( 1 Co, 6,57)

non signé


[ PP à l'anonyme :
Je crois deviner ce que vous suggérez, et si c'est bien le cas j'en dirai deux mots. Mais je vous prie - par égard pour nos lecteurs - de bien vouloir préciser qui vous visez. ]
______

Écrit par : ??? | 10/12/2016

JUIN 40

> Bonjour,
Déjà en juin 40. Les allemands défilent dans Paris...
Le parisien se moque ouvertement et dénigre le boche.
Alors, le militant communiste intervient, il réprimande notre ami: "ces soldats sont de ouvriers comme vous, ne les méprisez pas."
La nature humaine n'est pas réductible à l'uniforme.
Elle est immuable, créée à l'image d'un Dieu immuable.
______

Écrit par : Maurice / | 10/12/2016

@ PP et Ludovic

> Guilluy, oui.
Voir aussi les résultats des scrutins, et en particulier les taux d'abstention révélateurs de rupture plus encore qu'un vote "populiste".
______

Écrit par : Pierre Huet / | 11/12/2016

@ Ludovic et Pierre Huet

> Je viens de finir le 'Crépuscule de la France d'en haut' de Guilluy. S'agissant de l'attitude de cette "France invisible" périphérique, qui représenterait grosso modo, maintenant, 60 % de la population, l'auteur parle de "grand marronnage", par comparaison avec ces sociétés d'esclaves fugitifs qui ont pu se constituer, aux XVIIè et XVIIIè siècles :
https://www.ctguyane.fr/ressources/File/jan10/livret-marronnage-V8.pdf
Bien plus qu'un "divorce " d'avec les élites (et d'avec la "France d'en haut") : une fuite collective sans retour, susceptible, à terme, de menacer l'ordre établi.
Mais avec la constitution (par nécessité ! ) de communautés plus solidaires et plus ... résilientes.
Perso, en cas d'effondrement, j'imagine bien cette "France d'en bas" précarisée, ruralisée et tout ce qu'on veut, survivre, alors que les habitants des "métropoles-mondes "seraient en train de mourir de faim (à titre de rappel : Paris et la petite couronne, c'est 4 jours d'autonomie alimentaire sans approvisionnement extérieur).
Avec des mouvements de population et des retournements de situation : des cadres du tertiaire venant se mettre à l'abri dans des micro-sociétés quasi-féodales, tenues de main de maître par des gens qui jusque-là n'étaient rien... Je pense que des migrants (qui savent ce que survivre veut dire), dans ces circonstances, auront plus de chances de s'imposer que des bobos métrosexuels parisiens...
______

Écrit par : Feld / | 12/12/2016

@ Feld

> Sauf que Guilluy souligne que la plupart des migrants récents se massent dans les métropoles, car c'est là que se situe le dynamisme économique et social (possibilité de travail, d'embourgeoisement). D'où une certaine hostilité qui peut naître à l'encontre des quartiers immigrés, sans cesse sous le feu des projecteurs, mais où la mobilité sociale et économique est possible. Les Français "non souchiens", pour aller vite, qui sont dans les territoires périphériques sont arrivés il y a plusieurs décennies. Mais j'ai lu le livre il y a plus longtemps que vous. Ma mémoire me joue peut-être des tours.
______

Écrit par : Maud / | 13/12/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.