Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2018

Classe politique 2018 : l'ère du vide (et de la com')

3-doug-wheeler-hd-300x202.jpg

...vue dans ce portrait d'une “étoile montante” de LREM :


<< Aurore Bergé, c’est d’abord un palmarès […] A 31 ans, et déjà quinze ans de militantisme, l’étoile montante a soutenu, puis parfois combattu, dans l’ordre : Nicolas Sarkozy, François Fillon, Valérie Pécresse, Jean-François Copé, Alain Juppé. Pas mal. […] L’une des premières à droite à annoncer son soutien au futur président était depuis un moment classée à gauche de son parti, notamment après son soutien au mariage pour tous. Ce passage à l’ennemi n’a rien fait pour changer l’image d’une ambitieuse flip-flappant au gré du vent. Devant son Coca-Cola Light, elle fait la moue, assure qu’elle est d’abord fidèle à ses convictions d’européiste laïque, libérale sur les questions économiques et de mœurs […] classe politiqueElle est devenue l’une des députés phares de cette majorité débutante, multipliant les apparitions médiatiques. […] «C’est une warrior, et c’est une qualité», ajoute le secrétaire d’Etat et délégué général de LREM Christophe Castaner. […] Egoïste, Aurore Bergé ? «C’est une forte personnalité qui attire la lumière […], se souvient Nicolas Vanbremeersch, président de Spintank, l’une des agences en communication pour lesquelles elle a travaillé. Poser les choses, réfléchir, avoir une vision, ce n’est pas forcément son truc, mais en même temps elle est intelligente, maligne, décortique bien les sujets, a un certain flair.» […] Le journal satirique de l’Institut d’études politiques […] notait sa tendance à s’afficher en bonne compagnie sur son blog : Aurore avec Nicolas, avec Rachida, avec Valérie, etc. Une manie confirmée pour quiconque la suit sur Facebook ou Twitter, où elle est très active. Pourquoi ce besoin ? La députée est légèrement décontenancée : «Je ne sais pas… Ça me paraît logique.» […] Aurore Bergé ferait un beau personnage de la série Baron noir. Une acharnée à la Rickwaert, se réveillant très tôt le matin et envoyant des messages très tard le soir pour savoir quand sortira le portrait. «Je n’aime pas ne pas maîtriser», reconnaît-elle, inquiète... >>

Libération  (17/02)

 

 

 

photopoint-pdv.png

Commentaires

ABSOLU

> Son transit de LR au nouveau parti-de-gouvernement a été facilité par l'adhésion à la seule norme désormais obligatoire : le marché des "nouvelles mœurs" (un des rayons du consumérisme).
Sans parler évidemment du pré-requis néolibéral, sans quoi nulle carrière.
Ces "politiques" s'agitent dans un vide politique absolu.
______

Écrit par : PP / | 17/02/2018

PAS SON TRUC

> Une phrase de cet article me paraît résumer fort bien le type du politicien professionnel : "Poser les choses, réfléchir, avoir une vision, ce n’est pas forcément son truc, mais en même temps elle est intelligente, maligne, décortique bien les sujets, a un certain flair." Ce type n'est pas si récent, mais reconnaissons que la nouveauté que présente entre autres LREM (au-delà de la personne d'Aurore Bergé, que je ne jugerai pas) réside dans la concentration de personnes correspondant à ce type : une certaine intelligence technique ou tactique, toujours au ras des circonstances, mise au service de rien.
______

Écrit par : Sven Laval / | 17/02/2018

ET SIMONE VEIL ?

> A force de faire de l'adhésion au "mariage pour tous" la seule norme absolue dans ce monde de relativisme libéral, il va y avoir un problème dans les prochains mois lors du transfert des corps de Simone Veil et de son mari au Panthéon. Ils avaient participé à la "manif pour tous", jetant le trouble dans le milieu bobo libertaire médiatique et politique, et il y a même une photo d'eux tenant en main le fameux drapeau...
Et si, en plus, dans la même période le Saint Siège proclame Marthe Robin bienheureuse, il va y avoir de la turbulence en France.
Mesdames et Messieurs attachez vos ceintures !
______

Écrit par : B.H. / | 17/02/2018

LA PHRASE-CLÉ

> Je voulais rebondir sur la même phrase que Sven. Il a tout dit, je n'ai qu'un point de désaccord avec lui. Ce n'est pas "au service de rien". Ce type de politicien travaille pour sa propre personne, son ego, son image. Aurore Bergé roule pour Aurore Bergé. Mais ce qu'elle construit n'est qu'un château de sable, dont il ne restera rien, et qui ne lui apportera aucune satisfaction durable.
Et je suis stupéfaite qu'on puisse dire - sur un mode admiratif - de quelqu'un appelé à prendre des responsabilités à un haut niveau : "réfléchir, ce n'est pas forcément son truc."

Bernadette


[ PP à Bernadette - Cette phrase est à rapprocher d'une autre, prononcée par un autre pubard, à la gloire d'une autre politicienne (je ne sais plus laquelle) il y a plusieurs années :
"Elle ne transige pas avec ses émotions".
Mots qui n'ont aucun sens ailleurs que dans un hypermarché... ("émotion" = "pulsion d'achat", donc ne transigez surtout pas avec) ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Bernadette / | 17/02/2018

> Oui, on aimerait [re]trouver des politiques un peu moins tactiques et un peu plus stratégiques...
______

Écrit par : franz / | 17/02/2018

POLONY PRÉSIDENTE ?

> S’il se montre critique parfois, ‘Libé’ sert largement la soupe au pouvoir actuel. Ce journal a fait le lit du macronisme incarné par cette floppée de tacticiens malins sans vision – et sans autre credo que le libéralisme libertaire –, dont Aurore Bergé est une icône parfaite. Dans quelques semaines, ils nous bassineront tous avec les 50 ans de ‘Mai 68’, dont les mots d’ordre tiennent encore lieu, pour toute une partie de la classe politique, de cordon ombilical avec la République.
Je n’attends évidemment rien de ces gens-là – sauf à espérer leur conversion miraculeuse à l’Esprit de vie et d’amour du Christ Sauveur, et il m’arrive d’ailleurs de prier à cette intention !
Faites-nous plutôt rêver, cher PP, avec d’autres figures. Equipées d’un cœur et d’une cervelle en état de marche, et potentiellement dotées d’un avenir politique.
Inventons ensemble des lendemains qui chantent. Je ne sais pas, moi… Natacha Polony présidente de la République ? Vous imaginez (notre) ma béatitude ?
« Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?
– Polony présidente ! »
______

Écrit par : Denis / | 17/02/2018

JOËL

> En lisant la citation de M. Castaner à son propos («C’est une warrior, et c’est une qualité»), l'on se serait cru en Joël 2:4-9, si ce n'était l'immanquable alliage d'arrivisme et de servilité qui semble, décidément, caractériser une frange non négligeable du personnel politique de notre temps et donne à leur battage en règle de nos écrans, modernes halliers, un piteux aspect bas et falsifié.
Souhaitons que les tentatives d'usages des médias et des réseaux sociaux par les Aurore Bergé & consorts ne traduisent pas trop littéralement à l'avenir, dans les faits, le célèbre verset 9, et hélas, ceci est à réellement redouter:
"urbem ingredientur in muro current domos conscendent per fenestras intrabunt quasi fur."
______

Écrit par : Aventin / | 17/02/2018

AMOS

> il y a aussi Amos 4:1-3 qui faisait les délices de Léon Bloy :
"Ecoutez cette parole, vaches du Basan [femmes des grands], vous qui opprimez les faibles,
qui écrasez les pauvres et qui dites à vos maris : 'Apportez à boire et buvons !' Le Seigneur, l'Eternel, l'a juré par sa sainteté : les jours viendront pour vous où l'on vous enlèvera avec des crocs..."
______

Écrit par : André Biguet / | 18/02/2018

> Amos encore plus rude dans la traduction Chouraqui :

"Adonaï l'a juré dans sa sacralité :
Oui, voici, les jours viennent contre vous
Il vous soulèvera aux harpons...
les femmes seront jetées hors du château..."
______

Écrit par : maksoud / | 18/02/2018

GÉNÉRATIONS

> Personnellement, à l'instar du P. Bonnet, je suis assez optimiste pour la suite :
https://www.yannikbonnet.com/Comment-voyez-vous-l-evolution-de-la-France-sous-l-ere-Macron-Pere-Bonnet_a365.html
Des membres de cette future élite, j'en vois parmi les gens qui ont 20-25 ans actuellement (j'en ai un exemple parmi mes collaborateurs). Et que l'on songe, par exemple, à la jeune équipe qui anime la revue 'Limite' ! J'espère simplement que cette génération fera mieux que la "Jean-Paul II", pour laquelle je suis aussi sévère que VF sous un autre fil (nb : j'en fais partie, de cette génération qui devait "mettre le feu au monde").
______

Écrit par : Feld / | 20/02/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.